Actualité nationale

Acte 53 : les Gilets jaunes dans la rue pour leur premier anniversaire (EN CONTINU)


Dans la même rubrique:
< >


rt.com/Sputnik.fr/ Hyper Crazy 9/Reservoir APPS/Divers
Samedi 16 Novembre 2019

Le 17 novembre 2018 débutait le premier acte des Gilets jaunes. Ce 16 novembre 2019, ils souhaitent relancer la mobilisation avec plusieurs manifestations en France, pour la 53ème semaine consécutive. Des ronds-points seront de nouveau investis.

ACTE 53 - UNE ANNÉE D'ULTRA VIOLENCE CONTRE LES GILETS JAUNES:





Les gilets jaunes sont déjà présents en nombre Place d’Italie #Acte53





En direct de Paris pour les 1 an des Gilets Jaunes



GILETS JAUNES PARIS ACTE 53 ANNIVERSAIRE DES GILETS JAUNES A 1 AN



GILET JAUNE ACTE 53 / DRAMATIQUE ANNIVERSAIRE ! ZAP CHOC



CHOC! Acte 53 gilets jaunes on ne lâche rien ok!:



GILETS JAUNES : 1 AN DE LUTTE:



Gilets jaunes : les CRS ont bien reçu l'ordre de déployer des agents armés de fusils d'assaut HK G36

Le Canard enchaîné confirme que l'ordre de porter des fusils d'assaut et de «prééquiper un binôme observateur tireur» en cas de besoin a bel et bien été donné aux commandants des CRS avant l'acte 9 des Gilets jaunes, le 12 janvier dernier.

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux après l'acte 9 de la mobilisation des Gilets jaunes et soulevé nombre d'interrogations. Des agents des Compagnies républicaines de sécurité (CRS) équipés de fusils d'assauts semi-automatiques HK G36 ont été remarqués, notamment à Paris, en marge de la manifestation du 12 janvier à la fin de laquelle des heurts ont éclaté.



L'édition du 16 janvier du Canard enchaîné lève le mystère sur la présence de ces armes létales entre les mains des policiers antiémeute. Il s'agit en réalité d'un ordre du ministère de l'Intérieur émis le 10 janvier à destination des commandants de CRS, leur demandant de déployer systématiquement «2 HK G36» lors d'«opérations de maintien de l'ordre».

Interrogé sur l'utilité d'un tel étalage de force par l'hebdomadaire, Philippe Klayman, le directeur central des CRS, a donné une explication pour le moins surprenante. Il s'agirait en effet d'éviter les vols de ces armes dans les véhicules de police par des émeutiers, comme cela s'est produit lors de l'acte 3 de la mobilisation.



Autre ordre transmis par le ministère de l'Intérieur à chaque commandant de CRS : celui de «prééquiper un binôme observateur tireur» (BOT), comprenant un tireur équipé d'un fusil à lunette et un observateur, en capacité de se déployer rapidement sur des «points hauts» en cas de besoin. Sur cet aspect, l'hebdomadaire évoque une raison antiterroriste pour expliquer la présence de ces «BOT» dans des manifestations.

ACTE 53 - Arrestation d'un Gilet jaune à Barbès:



18h37 CET

Priscillia Ludosky, l'une des figures des Gilets jaunes, a exprimé au micro de RT France sa colère face à l'annulation d'une manifestation qui devait partir de la place d'Italie à Paris, en raison de violences.


18h34 CET

François Boulo, avocat et porte-parole des Gilets jaunes de Rouen, a déclaré en fin d'après-midi : «Le préfet de Paris dit que la mobilisation est circonscrite à Place d’Italie. Là-bas, j’en viens, c’est un carnage ! Mais beaucoup de gilets jaunes ailleurs empêchés de se rassembler. Ici, à Bastille», tweete-t-il, en publiant une photo de la place. Et d'ajouter : «La liberté de manifester est morte en France.»



18h17 CET

A Toulouse, des manifestants acclament les pompiers à leur passage.



L'ambiance semble s'être considérablement détendue en centre-ville comme on peut le voir sur les images de notre reporter.



A 18h, la préfecture de Police de Paris fait état de 113 interpellations dans la capitale.



17h53 CET

A Paris, des manifestants ont investi la zone commerciale des Halles, en fin d'après-midi, selon plusieurs médias.





17h45 CET

A Toulouse, malgré la nuit tombée, les gaz lacrymogènes ne cessent pas depuis le début d'après-midi. Les policiers sont présents en nombre pour empêcher les rassemblements.

17h38 CET

Boudjema, Gilet jaune et Antonin Péchard, avocat au barreau de Paris, étaient invités sur le plateau de RT France pour commenter ce 53e acte du mouvement des Gilets jaunes, qui marque le premier anniversaire du mouvement.


17h32 CET

De plus en plus de manifestants tentent de rejoindre les Champs-Elysées en scandant des slogans anticapitalistes et hostiles à l'exécutif. Les forces de l'ordre les empêchent d'approcher de l'avenue.





17h25 CET

Alors que la nuit est en train de tomber sur la capitale, une manifestation sauvage est en cours, à Châtelet, selon un de nos reporters.

17h22 CET

Le calme est revenu place Bellecour à Lyon, les manifestants sont dispersés, rapporte Estelle Farge, notre journaliste dans la capitale des Gaules.



17h14 CET

«Un an après, les inégalités sociales dans le pays sont toujours aussi fortes», Danielle Simonnet, conseillère de Paris et oratrice de LFI, commente ce premier anniversaire des Gilets jaunes.


17h01 CET

Le député des Pyrénées-Atlantique Jean Lassalle est allé à la rencontre des manifestants. «J’ai tenu à venir marcher avec les Gilets jaunes, un an après. Il est très important qu’un député, dans l’exercice de ses fonctions, se rende personnellement compte de la manière dont les choses se passent afin de tenter d’éviter le pire. J’invite mes collègues à venir voir par eux-mêmes», a-t-il tweeté.



16h54 CET

A Toulouse, le cortège n'a pas vraiment eu le temps de certain. Les forces de l'ordre continuent de disperser les manifestants en utilisant des gaz lacrymogènes.





16h51 CET

Au micro de RT France, des street medics font le bilan d'une journée «mouvementée».



16h49 CET

A Marseille, l'AFP rapporte que l'ambiance s'est peu à peu tendue pendant l'après-midi. Un millier de manifestants sont venus de l'ensemble du département des Bouches-du-Rhône. «Partis du Vieux-Port le long de la corniche, les manifestants ont ensuite tenté de forcer un barrage des forces de l'ordre, pour rentrer au coeur de la ville», dit l'agence de presse.
16h40 CET

A Montpellier, la permanence du député La République en Marche Patrick Vignal a été dégradée par des manifestants qui semblent être proches de la mouvance anarchiste. Une vitre a été cassée et plusieurs inscriptions anarchistes taguées sur le bâtiment, a constaté l'AFP sur place.

Environ 1 500 manifestants tentaient de rejoindre le centre commercial Odysseum quand ils ont été détournés par les forces de l'ordre. C'est alors que certains s'en sont pris à la permanence du député LREM de l'Hérault.

«Condamnation de toutes les violences, à l’endroit de nos forces de l’ordre et de nos collègues parlementaires. Inacceptables dégradations de la permanence de Patrick Vignal qui a passé des mois à défendre les commerçants du centre-ville !», a tweeté Coralie Dubost, députée LREM de l'Hérault.



16h33 CET

Un individu portant un brassard presse a reçu un projectile au visage, qui a fait éclater la vitre de protection de son masque, sur la place d'Italie, à Paris.

ATTENTION, LES IMAGES SUIVANTES PEUVENT CHOQUER


Un autre individu a été blessé, lui aussi, au niveau du visage.



16h27 CET

Si on a pu voir des heurts place d'Italie, la place de la Bastille est elle aussi le théâtre de confrontations depuis le début des manifestations. «Manifestants et forces de l’ordre jouent au jeu du chat et de la souris. Les forces de l’ordre veulent empêcher les Gilets jaunes de rejoindre la place d’Italie ou les Champs-Elysées », explique une de nos reporters sur place.



16h24 CET

A 16 heures, 105 personnes ont été interpéllées, indique la préfecture de police de Paris via Twitter.



16h17 CET

Image originale à Toulouse : la fontaine place Wilson a été colorée en jaune.



16h07 CET

Du côté de Lyon, la situation est toujours tendue. Des manifestants tentent de s'introduire dans le périmètre qui leur est interdit. Les forces de l'ordre répliquent par des gaz lacrymogènes.



16h02 CET

Selon la préfecture de police de Paris, 61 personnes ont été interpellées dans la capitale depuis le début des manifestations du 16 novembre, et 71 personnes ont été verbalisées dans les différents périmètres des manifestations à Paris.
15h57 CET

Selon un journaliste du quotidien Le Monde, «une partie du monument dédié au maréchal Juin a été dégradée pour servir de projectiles», à Paris, place d'Italie (XIIIe arrondissement).

15h49 CET

Le député insoumis Alexis Corbière a déclaré, dans un tweet, que des CRS l'avaient «d'abord bousculé» puis avaient «utilisé du gaz lacrymo», à Bastille.



15h47 CET

A Paris, place d'Italie, où les affrontements sont particulièrement virulents depuis le début de l'après-midi ; un homme avec une insigne «Press» a été blessé au visage par un projectile.

15h40 CET

Les heurts se poursuivent place d'Italie, à Paris, comme en témoignent les images rapportées par un de nos journalistes sur place.


15h39 CET

La communication du gouvernement est d'assigner ce mouvement à une forme de violence».

François Cocq, membre du collectif Les Constituants et Arnaud Benedetti, rédacteur en chef de la Revue politique et parlementaire analysent cet acte 53.



15h34 CET

A Nantes, les heurts entre CRS et manifestants se mutiplient, d'après un de nos journalistes sur place.



15h32 CET

Un millier de manifestants s'est rassemblé dans l'après-midi en plein cœur de Lyon dans une ambiance qui s'est rapidement tendue avec des tirs de lacrymogène, selon l'AFP.

Malgré l'interdiction de manifester dans le centre-ville, plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées depuis 13h place Bellecour, la plupart ne revêtant pas l’emblématique gilet jaune.
15h24 CET

La confusion règne à Toulouse. «Le cortège est complètement éparpillé. Les forces de l'ordre tirent sans relâche des lacrymogènes», dit notre journaliste sur place, avant d'ajouter qu'«un groupe s'est reformé rue d'Alsace-Lorraine».





15h18 CET

Lors d'une conférence de presse, le préfet de police de Paris, Didier Lallement, a promis «une réponse très ferme» face aux casseurs.« Ils ne partiront pas en toute impunité», ajoute-t-il. Il a fait état de plusieurs policiers blessés, sans donner de détails et a invité les manifestants à quitter les cortèges.

Didier Lallement a aussi précisé que 61 personnes ont été interpellées jusqu'à présent.



15h14 CET

Place d'Italie, la situation est toujours aussi tendue depuis le début d'après-midi. Les Gilets jaunes sont repoussés avec des canons à eau et les gaz lacrymogènes recouvrent la place.



15h09 CET

Place de la Bastille, à Paris, la situation est également tendue, rapportent plusieurs médias. Des gaz lacrymogènes sont utilisés par les forces de l'ordre.

Le député Jean Lassalle est sur place. Il a été filmé par un journaliste de L'Obs.



14h57 CET

«Nos droits sont bafoués !», s'indigne un Gilet jaune, après la décision de la préfecture de Paris d'annuler une manifestation qui devait partir de la place d'Italie à 14h, en raison de violences sur place. «On défend notre liberté de pouvoir circuler et de s'exprimer», ajoute-t-il au micro de RT France.



14h52 CET

A Montpellier, le cortège vient de partir.



14h47 CET

A Nantes, le cortège est parti depuis un peu moins d'une heure. La situation est tendue au niveau de la préfecture et des manifestants ont tagué les murs, selon une journaliste indépendante.



14h42 CET

A proximité de Bastille, deux policiers ont été pris au piège dans un pressing sur le boulevard Beaumarchais, rapporte Lucas Burel, journaliste à L'Obs.



Selon ce même journaliste, «c’est après avoir été coursés que les deux policiers ont tenté de s’abriter dans la laverie».



14h34 CET

A Toulouse, la situation est là-aussi tendue. «Alors que le cortège reculait dans le calme, les forces de l'ordre font usage de lacrymogènes», dit notre journaliste sur place.



Un nuage de fumée s'est formé du fait des gaz.



«Une barricade de fortune est érigée au passage d'une partie du cortège qui s'est reformé. Les force de l'ordre progressent derrière», ajoute notre journaliste à Toulouse.



14h17 CET

«La préfecture de police de Paris a décidé à 14 heures d'interdire la manifestation qui devait partir de la place d'Italie. Cette annulation fait suite aux violents heurts qui se déroulent actuellement entre les forces de l'ordre et des dizaines de casseurs», d'après plusieurs chaînes d'information (BFM et LCI).
14h14 CET

Notre reporter rapporte avoir reçu un pavé, place d'Italie. Il portait un casque et a filmé le moment de l'impact.



14h10 CET

Dans le Morbihan, la circulation est perturbée à proximité de Lorient. Des opérations escargot sont en cours. Une voie de circulation est bloquée dans chaque sens, entre Lanester et Quéven.



14h09 CET

Le ministère de l'Intérieur communique sur les opérations en cours.



14h05 CET

A Toulouse, de nombreux Gilets jaunes sont rassemblés près du métro Jean-Jaurès.



13h56 CET

Place d'Italie, des tensions sont survenues entre manifestants encagoulés et les pompiers. «Les pompiers qui tentent de venir éteindre l'incendie sont empêchés par les incendiaires», relate notre journaliste.



13h41 CET

Le niveau de violences ne baisse pas, place d'Italie. Les forces de l'ordre tentent de disperser les manifestants avec des canons à eau. Un engin de chantier est en feu, rapporte Yahoo.





13h37 CET

«Le gilet jaune n'est qu'un symptôme de citoyen en colère», selon l'avocat Philippe de Veulle.



13h33 CET

Place d'Italie, à Paris, la situation se tend. Des incendies, dégradations et violences sont à signaler.





13h31 CET

Un de nos reporters filme la situation tendue entre des manifestants et des membres des forces de l'ordre, place d'Italie.


13h27 CET

Plusieurs centaines de Gilets jaunes sont sur le boulevard Magenta (Xe et IX).



Les forces de l'ordre lancent des gaz lacrymogènes. «Situation tendue et confuse entre les manifestants et forces de l'ordre», relate notre journaliste sur place.



13h18 CET

Toujours Place d'Italie, à Paris, une voiture a été retournée, selon Yahoo. Sur les vidéos, on peut voir qu'il s'agit essentiellement d'individus cagoulés.



13h05 CET

Au centre commercial Italie 2, à Paris, des affrontements sont en cours. La porte du centre commercial a été fracturée par des individus cagoulés. «Quelques instants plus tôt, les manifestants violents avaient fait le plein de pavés pendant un moment l'accalmie», rapporte notre journaliste sur place.

En réponse, les forces de l'ordre lancent des gaz lacrymogènes.





12h58 CET

A Nantes, les Gilets jaunes sont également moblisés. Ils se sont réunis devant le McDonald's. C'est «le symbole de l'évasion fiscale», affirme une Gilet jaune présente sur place.



12h50 CET

A Lyon, les Gilets jaunes sont rassemblés, place Bellecour.



12h37 CET

Des individus vêtus de noir ont tenté de fracturer une banque HSBC, Place d'Italie, à Paris.




Par ailleurs, un feu tricolore est en flammes.



12h31 CET

En Ille-et-Vilaine, près de Vitré, le quotidien Ouest-France rapporte qu'une vingtaine de Gilets jaunes bloquent depuis vendredi soir la plateforme logistique de la chaîne de fast-food McDonald’s.



12h14 CET

Sur la Place d'Italie, à Paris, quelques dégradations ont lieu, et un départ de feu s'est déclaré dans une poubelle. Les manifestants scandent «les pompiers avec nous !»



Selon Arnaud, Gilet jaune de Troyes, «deux ou trois antifas» ont brûlé des palettes. Les forces de l'ordre ont donc dû intervenir Place d'Italie.



12h06 CET

«Aujourd'hui c'est l'anniversaire du cauchemar des élites néolibérales», remarque Nicolas Vidal, fondateur du média Putsch,



11h57 CET

«On subit toujours la violence gouvernementale qui instrumentalise la police» explique Jérôme Rodrigues, présent pour cette nouvelle mobilisation à Paris, à RT France.



11h32 CET

Sur son compte Twitter, la préfecture de police de Paris dresse un bilan à 11h30 de l'action des forces de l'ordre. Elle fait état de «33 interpellations, 1204 contrôles préventifs et cinq verbalisations sur des périmètres interdits».



11h30 CET
La police presse les manifestants et les journalistes présents dans le 17e arrondissement de Paris.



11h26 CET
A porte de Champerret, à Paris, notre reporter Mona Hammoud, au milieu des gaz lacrymogènes, fait le point sur la situation qui reste tendue.



11h19 CET
Au micro de notre reporter, le Gilet jaune et militant associatif Faouzi Lellouche explique : «On est venu récupérer le fruit des efforts [d'un an de mobilisation].»



11h16 CET

De nombreuses mobilisations sont signalées à travers l'hexagone sur des rond-points, comme ici à Montpellier où les Gilets jaunes ont installé un «Village jaune» sur le rond-point des Prés d’Arènes.



Même chose à Rouen où quelques personnes occupent le rond-point des Vaches.



11h12 CET

Scène surréaliste à Paris où les Gilets jaunes se retrouvent en plein milier d'un marché dans le 17e arrondissement.



10h54 CET

A Toulouse, la mobilisation a également commencé au niveau du péage de Sesquières.



10h47 CET

A Lorient, dans le Morbihan, en Bretagne, les Gilets jaunes sont mobilisés à l'aide de camions et de véhicules de travaux.



10h34 CET

Les forces de l'ordre sont rapidement arrivées sur le périphérique parisien pour déloger les Gilets jaunes qui avaient commencé à bloquer la circulation, au niveau de la porte de Champerret.



10h34 CET

Les forces de l'ordre sont rapidement arrivées sur le périphérique parisien pour déloger les Gilets jaunes qui avaient commencé à bloquer la circulation, au niveau de la porte de Champerret.



10h25 CET

Comme on peut le voir sur les images de notre reporter, les Gilets jaunes commencent à envahir le périphérique parisien, au niveau de la porte de Champerret, située au nord-ouest de la capitale.



10h23 CET

Comme annoncé, des Gilets jaunes commencent à bloquer le périphérique parisien.



10h18 CET

«On n'a toujours rien obtenu, c'est toujours la m..., la colère est toujours la même», affirme Antoine Boudinet, Gilet jaune qui a perdu une main lors d'une manifestation à Bordeaux, au micro de RT France.



S'il considère que l'anniversaire des Gilets jaunes se fête et que la date est symbolique, il espère que ce ne sera pas la seule, qu'il y aura d'autres mobilisations à venir.
10h12 CET

Utilisant une méthode des premiers jours de leur mobilisation, des Gilets jaunes mettent en place un barrage filtrant à Porte de Champerret, dans le nord de la capitale.



09h20 CET

Au micro de notre journaliste, le Préfet de police de Paris, Didier Lallement, se dit «serein», malgré un important dispositif de sécurité mis en place. Plus de détails avec notre reporter sur place, Lilaafa Amouzou.



08h52 CET

Dans le XVIIe arrondissement de Paris, les premiers manifestants se rassemblent déjà.



08h51 CET

Plusieurs stations de métro sont fermées depuis ce matin, en prévision des manifestations, sur ordre de la préfecture de police.



Le week-end sera chargé de jaune. Les Gilets jaunes fêtent la première année de leur mobilisation avec plusieurs rassemblements qui débuteront dès le 16 novembre. La page Facebook «Acte 53 Gilets Jaunes l’anniversaire sur les Champs-Elysées» est celle qui semble réunir le plus de monde, avec plus de 5 000 personnes annonçant leur participation et plus de 7 000 autres personnes manifestant leur intérêt. «Nous ferons une opération barrage filtrant sur le rond-point de l'Etoile comme l'année dernière», affirment les propriétaires de cette page. La préfecture de police a pour sa part décidé qu'«au vu des risques de troubles à l’ordre public», les quartiers des Champs-Elysées, de Notre-Dame, de l'hôtel Matignon, de la Tour Eiffel, du Sénat, des «grands magasins» ou encore ceux des bois de Boulogne et de Vincennes seraient interdits à tous rassemblements dès vendredi 18 heures jusqu'à dimanche.



Un itinéraire prévu par l'une des figures du mouvement, Priscillia Ludosky, a été déclaré. Eric Drouet, pour sa part, appelle à une «opération escargot» sur le boulevard périphérique et sur les Champs-Elysées.

En banlieue parisienne, Le Figaro a également recensé des appels aux rassemblements à Saint-Ouen ou à Vitry-sur-Seine.

Ailleurs en France, dans le secteur toulousain et montpelliérain notamment, des Gilets jaunes ont annoncé qu'ils occuperaient de nouveau des ronds-points.

A Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille ou Nantes, des manifestations sont également prévues.



Samedi 16 Novembre 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires