ALTER INFO

Abu Nidal -- Terroriste du Mossad


Dans la même rubrique:
< >


Patrick Seale
Mercredi 1 Août 2007

Abu Nidal -- Terroriste du Mossad

​​​​Abu Nidal a commencé sa longue et sanglante carrière à l'OLP, pour y devenir seulement un sombre rival de Yasser Arafat. C'est une situation que le Mossad israélien, similaire en quelque sorte à sa cousine la CIA, cherchera à exploiter.


​​​​En tant qu'expert sur le Moyen-Orient, Patrick Seale écrit [*] :


La pénétration israélienne des organisations palestiniennes était banale, mais ce n'était manifestement pas l'histoire entière. La plupart des sources de renseignement que j'ai consultées ont convenu que c'était une technique standard d'employer des agents infiltrés, non seulement pour neutraliser ou détruire l'ennemi mais pour tenter de le manipuler de sorte qu'il soit aux ordres sans toujours s'en rendre compte.


Quel que soit les boulots qu'Abu Nidal aurait pu faire pour des commanditaires Arabes, et ils furent nombreux et odieux, il a fait beaucoup d'autres jobs qui ont semblé bénéficier uniquement à Israël. (1312)


​​​​Les meilleurs experts en terrorisme du Moyen-Orient, dont des officiers du renseignement dans les pays Arabes, et même dans la propre organisation d'Abu Nidal, confirment la théorie de Seale


​​​​Un expert français en terrorisme a déclaré : « Si Abu Nidal lui-même n'est pas un agent israélien, alors deux ou trois de ses supérieurs le sont très certainement. Rien d'autre ne peut expliquer certaines de ses opérations. »


​​​​Un ancien officier supérieur du renseignement jordanien a dit : « Grattez autour à l'intérieur de l'organisation d'Abu Nidal et vous trouverez le Mossad. "


​​​​Appuyant ces rapports, un ancien membre du propre Comité Justice d'Abu Nidal, a dit à Seale que les agents du Mossad capturés par Abu Nidal étaient d'habitude tués très rapidement pour les empêcher de confesser leurs véritables mobiles. Abu Iyad, ancien chef du renseignement de l'OLP, a jouté :


Chaque Palestinien travaillant dans le renseignement est convaincu qu'Israël a une grande implication dans les affaires d'Abu Nidal. (1313)


​​​​L'organisation de Nidal a été responsable de certains des actions terroristes les plus brutales dans le monde. Selon le Département d'État, Abu Nidal a effectué plus de 100 attentats qui ont provoqué la mort de plus de 280 personnes. Certains de ces attentats incluent les attaques à la grenade et à la mitrailleuse de 1986 contre les guichets d'El Al aux aéroports de Rome et de Vienne, des attaques contre des synagogues, et des assassinats de palestiniens modérés.


​​​​Iyad m'a dit que le meurtre des palestiniens modérés par Abu Nidal étaient liés à la détermination de l'ancien premier ministre israélien Begin à ne jamais négocier avec les palestiniens par peur de perdre la Cisjordanie. Pour Begin (qui avait par le passé traité les palestiniens d'" animaux à deux jambes » méritant l'extinction), les modérés, qui voulaient négocier, étaient le véritable danger et ils devaient être éliminés. Si les israéliens avaient en fait infiltré l'organisation d'Abu Nidal, peut-être que quelque maître espion à Jérusalem avait dit, « Nous avons quelqu'un qui peut faire le travail pour nous. »


​​​​La plus célèbre attaque d'Abu Nidal est celle du bateau de croisière Grec en 1988 qui a laissé neuf morts et 80 blessés. Comme Seale le précise concernant l'attaque du navire City of Poros, « les Palestinien ou les Arabe n'ont tiré aucun intérêt concevable d'une telle sauvagerie gratuite. »


​​​​En fait, la Grèce était le pays européen le plus sympathisant envers la cause palestinienne, son premier ministre, Andreas Papandreou, défendant souvent les Arabes contre les accusations de terrorisme d'Israël. Après l'attaque, la Grèce était furieuse contre les palestiniens, qui avaient compromis les affaires touristiques grecques et avaient accéléré la chute du régime Papandreou.


​​​​Le mobile, comme pour l'attaque de l'Achille Lauro, était apparemment de faire des palestiniens des meurtriers impitoyables.


​​​​Plusieurs sources que Seale a consulté étaient convaincues que l'attaque étaient une opération typique du Mossad. (1314)


​​​​Il est curieux qu'Israël n'ait jamais puni l'organisation d'Abu Nidal. Israël a de longue date une politique de lancement de revanche massive immédiate contre toute attaque terroriste. Alors que les forces israéliennes bombardaient et faisaient des raids contre les positions palestiniennes et chiites au Liban, et envoyaient des équipes de choc pour tuer les leaders de la guérilla palestinienne dans d'autres pays, elles n'ont jamais attaqué Abu Nidal. Étant donné la politique de châtiment dure et implacable d'Israël contre les attaques terroristes, ça semble plus qu'un peu bizarre. Comme l'a conclu Seale : Abu Nidal est un tueur professionnel qui a vendu ses sinistres services certainement aux Arabes et peut-être aussi bien aux Israéliens. Son génie a été de comprendre que les États commettront n'importe quel crime au nom de l'intérêt national. Un criminel comme Abu Nidal peut s'épanouir en effectuant son sale boulot. (1315)


​​​​Un trait curieux du terrorisme d'Abu Nidal est qu'il était dirigé à plus de 50 pour cent contre des rivaux Arabes et Palestiniens. La guerre acharnée de l'ANO [Organisation Abu Nidal] contre l'OLP a mené à la déclaration Arabe qu'elle était secrètement manipulée par le service secret du Mossad d'Israël. Selon cette hypothèse apparemment tirée par les cheveux, le Mossad a infiltré l'organisation d'Abu Nidal et a manipulé Abu Nidal pour qu'il mette à exécution les atrocités qui discréditeront la cause Palestinienne.


​​​​L'hypothèse est basée sur cinq points principaux :


Les meurtres d'Abu Nidal ont compromis la cause Palestinienne à l'avantage d'Israël


Le comportement suspect de certains responsables d'Abu Nidal


L'absence d'attaque contre Israël


L'absence d'implication dans l'Intifada, et


L'absence de représailles d'Israël contre les groupes d'Abu Nidal.


​​​​Une autre particularité spécifique du terrorisme d'Abu Nidal est qu'en général l'ANO ne se souciaient pas de ses membres capturés, préférant les abandonner à leur sort plutôt qu'essayer de négocier leur libération. Ces traits semblent suggérer que l'ANO était plus un produit de la psychopathologie paranoïde de son chef que de son idéologie.


​​​​


L'Achille Lauro était une autre « opération noire » sioniste


​​​​Résumé : Dans une tentative de faire basculer l'opinion mondiale en faveur des juifs sionistes ou de provoquer une réaction armée, le Mossad met constamment en scène des événements et accuse les Arabes. Dans cet épisode les sionistes utilisent des agents secrets Arabes du Mossad pour détourner un bateau de croisière.


​​​​La scène d'apothéose -- jouée encore et encore -- est quand les Arabes du Mossad jettent un juif de 75 ans, Leon Klinghoffer, hors de son fauteuil roulant.


​​​​


Version juive du détournement de l'Achille Lauro le 7 octobre 1985


​​​​Quatre terroristes palestiniens fortement armés détournent en octobre le bateau de croisière italien Achille Lauro, transportant plus de 400 passagers et l'équipage, au large de l'Égypte. Les pirates exigent qu'Israël libère 50 prisonniers palestiniens. Les terroristes ont tué un touriste étasunien handicapé de 69 ans, Leon Klinghoffer, et ont jeté son corps par dessus bord avec son fauteuil roulant.


​​​​Après un drame de deux jours, les pirates se sont rendus en échange d'une promesse de traversée en sécurité. Mais quand un jet Égyptien a tenté d'emmener en liberté les pirates, un avion de chasse F-14 de l'US Navy l'a intercepté et forcé à atterrir en Sicile. Les terroristes sont arrêtés par les autorités italiennes. Les unités du contre-terrorisme US ont réagi, avec des éléments de la Delta Force et de la SEAL Team Six, toutefois la situation a été résolue avant qu'un assaut ne devienne nécessaire. Le groupe terroriste qui a détourné l'Achille Lauro était le Front de Libération de la Palestine.


​​​​


Ce qui s'est vraiment passé


​​​​Le détournement du bateau de croisière italien Achille Lauro par des « terroristes palestiniens » a été plus tard fidèlement rapporté par l'ancien marchand d'armes de l'IDF Ari Ben-Menashe dans son livre de 1992, Profits de guerre : Dans le secret US-Israélien - Réseau d'armes, comme ayant été commandé et financé par le Mossad.


​​​​Ben-Menashe a révélé que les organisations de renseignement israéliennes se sont régulièrement engagées dans des « opérations noires, » des activités d'espionnage destinées à montrer les palestiniens et d'autres sous leur pire jour possible. « Un exemple, » a écrit Ben-Menashe, « est le cas de l'attaque ''palestinienne'' contre le bateau de croisière Achille Lauro en 1985. C'était, en fait, une ''opération noire'' de propagande israélienne pour montrer ce qu'était un groupe de meurtriers palestiniens acharnés. » Selon Ben-Menashe, les maîtres espions israéliens avaient arrangé l'attaque à travers Abu'l Abbas, qui, pour suivre de tels ordres recevait des millions des officiers du renseignement israélien qui se présentaient comme des professeurs siciliens. Abbas... a rassemblé une équipe pour attaquer le bateau de croisière. Il a été dit à l'équipe de faire le pire, pour montrer au monde ce qu'ils prévoyaient en réserve pour les autres citoyens sans méfiance si les demandes palestiniennes n'étaient pas honorées.


​​​​Comme le monde le sait, le groupe a choisi un vieil homme juif étasunien en fauteuil roulant, l'a tué, et a jeté son corps par dessus bord. Ils l'ont fait dans un but précis. Mais pour Israël c'était le meilleur genre de propagande anti-palestinienne. Il convient de noter qu'en avril 1996, Abbas est retourné à Gaza et, dans une séance de soutien à Yasser Arafat, il a fait des excuses pour le détournement et le meurtre du passager juif étasunien Leon Klinghoffer sans mentionner son nom, disant, « Le détournement était une erreur, et il n'y avait pas d'ordre de tuer des civils. » Abbas n'a fait aucune mention de la participation du Mossad dans le détournement selon le récit du 23 avril 1996 d'Associated Press.


​​​​


Autres noms de son équipe terroriste


​​​​L'Organisation Abu Nidal a pris le nom de son fondateur Sabri Al-Banna mais comme d'autres organisations terroristes, elle a aussi porté divers autres noms. En voici quelques-uns des plus répandus.


- Brigades Révolutionnaires Arabes (ARB).


- Conseil Révolutionnaire Arabe.


- Organisation du Juin Noir (BJO).


- Organisation du Septembre Noir (BSO).


- Fatah al-Qiyadah al-Thawriyyah.


- Conseil Révolutionnaire du Fatah (FRC).


- Organisation Révolutionnaire des Musulmans Socialistes (ROSM).


​​​​


Implications


Date

Lieu

​​​​Action

sep. 1972

Munich, Allemagne

​​​​Meurtre d'athlètes israéliens aux J.O.

sep. 1973

Paris, France

​​​​Attaque de l'ambassade Saoudienne

Oct. 1974

Damas, Syrie

​​​​Tentative de meurtre d'Arafat

Sep. 1976

Damas, Syrie

​​​​Attaque de l'hotel Semiramis

Oct. 1976

Rpme, Italie

​​​​Attaque de l'ambassade Syrienne

Oct. 1976

Islamabad, Pakistan

​​​​Attaque de l'ambassade Syrienne

Nov. 1976

Amman, Jordanie

​​​​Occupation de l'Hotel International

Dec. 1976

Syrie

​​​​Tentative de meurtre du ministre des Affaires Étrangères

Oct. 1977

Abu Dhabi, EAU

​​​​Meurtre du Secrétaire d'État aux Affaires Étrangères des Émirats-Arabes-Unis

Jan. 1978

Londres, Angleterre

​​​​Meurtre du représentant de l'OLP

Fév. 1978

Chypre

​​​​Meurtre du président du Syndicat de la Presse Égyptien

Juin 1978

Koweït

​​​​Meurtre du représentant de l'OLP

Mars 1980

Madrid, Espagne

​​​​Meurtre d'un avocat pensé être le leader juif Max Mazini

Juil. 1980

Bruxelles, Belgique

​​​​Responsabilité dans le meurtre de l'Attaché Commercial israélien

Mai 1981

Vienne, Autriche

​​​​Meurtre d'un conseiller municipal et menace de tuer le Chancelier autrichien

Août 1981

Vienne, Autriche

​​​​2 tués et 17 blessés dans le mitraillage de la synagogue

Juin 1982

Londres, Angleterre

​​​​Tentative de meurtre de l'ambassadeur israélien

Juin 1982

Rome, Italie

​​​​Meurtre de Husayn Kamal le responsable de l'OLP avec une voiture bombe

Août 1982

Paris, France

​​​​6 tués et 22 blessés par attaque à la grenade et à la mitrailleuse dans un restaurant fréquenté par des juifs français

Août 1982

Bombay, Inde

​​​​Tentative de meurtre contre le consul des EAU

Août 1982

Koweït

​​​​Blessure par tir d'un diplomate des EAU

Sep. 1982

Madrid, Espagne

​​​​Meurtre d'un diplomate koweïtien

Oct. 1982

Rome, Italie

​​​​1 enfant mort et 10 blessés par une attaque à la grenade et à la mitrailleuse dans une synagogue

Avr. 1983

Lisbonne, Portugal

​​​​Meurtre d'Issam Sartawi, responsable de l'OLP

Oct. 1983

Rome, Italie

​​​​Tentative de meurtre de l'ambassadeur Jordanien

Oct. 1983

New Delhi, Inde

​​​​L'ambassadeur Jordanien est gravement blessé

Nov. 1983

Athènes, Grèce

​​​​1 garde de la sécurité tué et 1 blessé dans une attaque devant l'ambassade Jordanienne,

Déc. 1983

IzTnir, Turquie

​​​​Attaque à la bombe du Centre Culturel Français

Fév. 1984

Paris, France

​​​​Meurtre de l'ambassadeur des EAU en France

Mars 1984

Athènes, Grèce

​​​​Meurtre d'un diplomate Britannique

Nov. 1984

Bombay, Inde

​​​​Meurtre du Haut Commissaire Britannique

Déc. 1984

Rome, Italie

​​​​Meutre du supporter d'Arafat Ismail Darwish

Déc. 1984

Bucarest, Roumanie

​​​​Meurtre d'un diplomate Jordanien

Mars 1985

Beyrouth, Liban

​​​​Enlèvement d'un journaliste Britannique et soupçon de son meurtre

Mars 1985

Rome, Italie

​​​​3 blessés dans l'attaque du bureau d'Alia, la compagnie aérienne Jordanienne

Avr . 1985

Athènes, Grèce

​​​​Tir d'une roquette sur un avion commercial d'Alia, endommageant le fuselage

Jui. 1985

Madrid, Espagne

​​​​1 mort et 27 blessés par une bombe dans le bureau de British Airway

Jui. 1985

Madrid, Espagne

​​​​2 blessés dans l'attaque des bureaux d'Alia

Jui. 1985

Ankara, Turquie

​​​​Meurtre du premier secrétaire de l'ambassade Jordanienne

Sep . 1985

Rome, Italie

​​​​38 blessés dans l'attaque d'un café à la grenade

Sep . 1985

Malte

​​​​60 personnes tuées en tentant de s'échapper lors d'un détournement d'avion Égyptien à Malte

Déc. 1985

Rome et Vienne

​​​​16 tués et 60 blessés lors d'une attaque des aéroports à la mitrailleuse et à la grenade

Jui. 1986

Grèce

​​​​Attaque du bateau d'excursion City of Poros

Sep. 1986

Karachi, Pakistan

​​​​17 tués et plus de 150 blessés dans le détournement du vol 73 de la Pan Am

Sep. 1986

Istanbul, Turquie

​​​​22 tués dans l'attaque de la synagogue Neve Shalom

Avr. 1987

Berlin, Allemagne

​​​​3 soldats US tués dans l'attaque de LaBelle Disco

Sep. 1987

Cisjordanie et Liban

​​​​15 blessés dans l'attaque à la bombe contre un restaurant

Nov. 1987

​​​​Israël détourne un yacht au large de la côte et fait huit otages

Mars 1988

Bombay, Inde

​​​​Attaque d'un équipage de la compagnie aérienne Alitalia à bord d'un bus navette, blessant gravement le capitaine.

Mai 1988

Nicosie, Chypre

​​​​3 tués et 17 blessés dans l'explosion d'une voiture bombe près de l'ambassade israélienne

Mai 1988

Khartoum, Soudan

​​​​8 tués (5 anglais) et 21 blessés dans l'attaque d'un club et d'un hôtel par des bandits armés

Déc. 1988

Lockerbie

​​​​299 personnes tuées [**]

​​​​


Original : http://www.the7thfire.com/new_world_order/zionism/abu_nidal-mossad_terrorist.htm

Traduction de Pétrus Lombard pour Alter Info



* NDT : Patrick Seale a écrit un livre en anglais appelé Abu Nidal. Les références dans cet article désignent ce livre.


** Lockerbie attribué à la Libye. Justement le juge de l'affaire, qui se dénoue actuellement, aurait relaxé le principal suspect libyen car aucune preuve sérieuse, à part celles fabriquées par la CIA, ne permettent de l'accuser.




Vendredi 3 Août 2007

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires