MONDE

Abbas a un plan pour renverser le Hamas, jouant sur la mésentente entre Obama et Netanyahu


Dans la même rubrique:
< >

Mercredi 30 Novembre 2016 - 11:41 La guerre à la vérité de l'Ouest


DebkaFile est une agence de presse avec des liens étroits avec les services secrets militaires Israéliens. Il faut énormément se méfier de leur information et de leurs sources car on ne sait jamais si l'information qu'ils diffusent est la propagande des services secrets Israéliens ou - quelque fois - basée sur la vérité. Dans cet article, il est juste intéressant de voir le plan d'Abbas pour les mois à venir, sinon la partie de cet article concernant le Hamas comme étant une organisation terroriste et le Fatah de Abbas comme un "authentique" mouvement de libération ne sont pas à prendre en compte.


Vendredi 28 Août 2009

Abbas a un plan pour renverser le Hamas, jouant sur la mésentente entre Obama et Netanyahu
Les sources de DEBKAfile Moyen-Orient révèlent ici un plan complet concocté par le leader Palestinien Mahmoud Abbas sur conseil des Etats-Unis et des amis Britanniques pour déposer les dirigeants du Hamas dans la bande de Gaza et pour permettre au Président Barack Obama de prendre le dessus sur le premier Ministre Israélien Binyamin Netanyahu et le Leader Egyptien Hosni Mubarak.  
 
 Abbas a dépeint la réconciliation avec le Hamas et la réunification de la bande de Gaza et la Cisjordanie comme un objectif faisable. Il a aussi estimé que tant que les Palestiniens sont divisés entre deux entités palestiniennes séparées, Israël a le plein support Américain, évitant les négociations de paix avec les Palestiniens.  
 
 Ceci lui a été fait clairement spécifié par les visiteurs Américains dans la région plus tôt ce mois, y compris le Conseiller pour la Sécurité Nationale, James Jones, l’envoyé spécial Américain au Moyen-Orient, George Mitchell, et le Conseiller à la Maison Blanche, Dennis Ross, et cela lui a été confirmé par le Ministre des Affaires Etrangères Britannique, David Miliband.
 
 Ils ont averti Abbas qu'il y avait une limite à sa marge de sécurité pour servir en tant que Président illégitime et de former un gouvernement illégitime à Ramallah en manque de reconnaissance par une législature dominée par le Hamas.  
 
 Le leader palestinien a donc décidé de faire d’une pierre deux coups en appelant à une élection présidentielle et parlementaire pour le 24 janvier 2010. Cette fois, il s'assurera que les extrémistes islamistes du Hamas ne s’empareront pas de la victoire comme ils l’ont fait en 2005.  
 
 Considérablement conforté par ses alliés,  lui et son successeur potentiel, Abu Maher Ghanem, l’ont remporté lors de la conférence du Fatah à Bethlehem ce mois-ci avec les délégués internationaux, Abbas a proposé d'importer les leaders de l'Organisation Palestinienne pour la Libération (OLP) des Etats Arabes et de l'Europe et de les installer à Ramallah et à Jéricho. Ce mouvement transformerait la Cisjordanie d'un territoire dirigé par le Fatah au siège mondial de l'OLP. Lui et son cabinet gagneraient ainsi la légitimité comme représentants du peuple palestinien dans le monde entier et non plus simplement des 2,3 millions de personnes en Cisjordanie.
 
 Son stratagème prend en compte que même si le Hamas boycotte le vote, il représentera un électorat minoritaire qui n’excédera pas les 1,3 millions de Gazaouïs comparé à la communauté mondiale qu'il estime à 9 millions.  
 
 Si le Hamas choisi l’autre alternative et décide d’autoriser les élections d'avoir lieu dans la bande de Gaza, des milliers d'observateurs internationaux sécuriseront l'élection contre les attaques et les fraudes dans les urnes dans les deux territoires.  
 
 Les sources de DEBKAfile Moyen-Orient révèlent que le Président Egyptien Hosni Mubarak, le principal pionnier des efforts pour enterrer la hache de guerre entre le Fatah et le Hamas, est totalement opposé au plan de Abbas. Il affirme aussi que les négociations de paix avec l'Israël ne sont pas liées à la réunification des deux territoires. Mais le leader Palestinien clame qu’un accord Fatah-Hamas est impossible à obtenir, laissant l'unique option d'une élection générale. Abbas bombarde le Président Barack Obama dans l'espoir de le rallier à son plan et pour forcer Israël à entrer dans des négociations de paix avec les conditions palestiniennes.  
 
 Pour cela il doit concilier 2 choses : Son engagement du Fatah pour une « révolution populaire armée comme la seule manière inévitable de libérer la Palestine… La lutte ne finira pas avant l'élimination de l'entité sioniste. »  
 
 Ce « commandement interne » pour son mouvement apparaît sur son site Web.  
 
 L'autre était le refus d'Abbas de rendre des comptes les finances du Fatah et les milliards de dollars reçus des donations des contribuables occidentaux au cours des 20 dernières années. Il a « remercié » un délégué qui a exigeait ceci.
 
Traduction Alter Info

 http://www.debka.com/headline.php?hid=6231



Vendredi 28 Août 2009


Commentaires

1.Posté par Aigle le 28/08/2009 23:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Iznogoud finira comme il a toujours ete , un Lache à fusiller dans le dos ........

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires