Politique Nationale/Internationale

AYOUB AL MASRI serait détenu depuis huit ans, le remplaçant d'Al Zarkaoui serait un faux


C’est du moins ce qu’affirme sa femme à la chaîne satellitaire Al Jazeera. La femme de l’islamiste égyptien Chérif Hazzaâ, mieux connu sous son nom de guerre Ayoub Al Misri, a démenti catégoriquement que son mari soit le nouveau chef d’Al Qaîda en Irak, affirmant que celui-ci se trouve en prison depuis huit ans


Farid@evhr.net
Mardi 11 Juillet 2006

On se souvient qu’après la mort du Jordanien Abou Mossaâb Al Zarkaoui, lors d’un bombardement américain sur des maisons au sud de Baghdad, les chefs militaires américains présentent le dénommé Ayoub Al Misri comme le nouveau chef de guerre des djihadistes, et estiment que celui-ci étant un grand spécialiste des explosifs, il y avait à craindre une nouvelle flambée des attentats à la voiture piégée à Baghdad et les villes du Sud.
Selon la femme d’Ayoub, citée par le journal électronique islam.news et la chaîne satellitaire Al Jazeera, celui-ci serait dans une prison égyptienne, la prison de Torah, depuis huit ans. «Il se peut qu’il s’agisse d’un simple homonyme.»
Alors que l’islamiste Mohamed Derini, ancien compagnon de cellule d’Ayoub Al Misri, dit qu’il était récemment avec celui-ci et qu’il se trouve toujours en prison. De son côté, l’avocat des groupes islamistes en Egypte, Mamdouh Ismaïl, estime qu’il peut encore s’agir d’une ruse des Américains qui lancent une fausse information pour collecter des informations réelles que le leurre aurait provoquées. Il donne à cette idée une forte argumentation: dans leurs oraisons funèbres de Zarkaoui ni Oussama Ben Laden, ni Ayman Al Zawahiri n’ont donné le nom du remplaçant, se contentant de dire qu’ils faisaient confiance aux hommes de la résistance en Irak et à leur choix concernant le remplacement de Zarkaoui par l’un des leurs.
Quelques jours seulement après la mort de Zarkaoui, l’administration américaine avait publié un communiqué donnant le remplaçant d’Abou Mossaâb Al Zarkaoui comme étant l’Egyptien Chérif Hazzaâ, dit «Ayoub El Misri», spécialiste en explosif et a mis sa tête à prix: 5 millions de dollars à celui qui le capturerait, l’arrêterait, le tuerait ou fournirait des informations sur lui.
L’avocat d’Ayoub Al Misri a affirmé que celui-ci, de sa prison de Torah, a nié avoir un jour mis les pieds en Irak, ni avoir connu de près ou de loin Oussama Ben Laden ou Al Zawahiri, et encore moins avoir été un jour un homme d’Al Qaîda.




Fayçal OUKACI
L'Expression.dz.com



Mardi 11 Juillet 2006

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires