Histoire

ARCHEOLOGIE CONTEMPORAINE : DECOUVERTE D'UNE NOUVELLE EPAVE D’AVION DANS LES EAUX HYEROISES


Dans la même rubrique:
< >

Samedi 28 Mai 2011 - 17:56 Vers un nouveau siècle bestial ?

Lundi 19 Avril 2010 - 08:44 « CE SONT LES MASSES QUI FONT L'HISTOIRE »



PONZONE
Vendredi 21 Mai 2010

ARCHEOLOGIE CONTEMPORAINE : DECOUVERTE D'UNE NOUVELLE EPAVE D’AVION DANS LES EAUX HYEROISES
Sous les kite-surf et planches à voile, une épave repose depuis plusieurs décennies. Un avion, du moins ses débris, ont été découverts il y a quelques jours par les plongeurs de l’AREVPAM (www.arevpam.org), une association hyéroise œuvrant pour la mise en valeur du patrimoine méditerranéen sur et sous l’eau au travers l'archéologie et l'histoire.  
 
 C’est donc dans le golfe de Giens, par 10 mètres de fond, que le premier vestige a été découvert. Les restes de l’avion sont ensuite disséminés sur un hectare. A présent un long travail d’archive commence, travail d’autant plus difficile que l’avion est disloqué sur les fonds marins rendant l’identification difficile. Les plongeurs de l’AREVPAM se sont d’ores et déjà mis en contact avec des acteurs spécialistes de la période tels des musées d’aéronautique et plongeurs férus d’aviation… sans oublier de déclarer les morceaux auprès des autorités.
 Les différents débris révèlent des indices : l’avion est gris et porte une petite étoile blanche à 4 branches. Des portions d’aile et de fuselage ont aussi été identifiées. A l’heure actuelle, plusieurs séries de numéros ont été repérés sur les divers morceaux de l’épave dont le fuselage. Après un travail d’investigation, plusieurs hypothèses ont été envisagées ; la plus probable est qu’il s’agirait d’un étendard IVM au vu des numéros lus : EIVM...  
 Les étendards sont une fabrication Dassault d’avions d’attaque légers destinés aux porte-avions ; le premier vol a été effectué en 1958.
Plusieurs versions existent, dont la IVM qui est une version d’attaque embarquée. Il en a existé 6 prototypes et 69 de série.
 Plusieurs accidents ont eu lieu dont deux sur nos côtes : le 27 septembre
1963 un crash d’Etendard IV a lieu à proximité de la presqu’île de Giens ; le pilote s’en sort et est récupéré. Le 23 mars 1972, un second :
là aussi, le pilote est récupéré mais au sud de Toulon cette fois-ci.
 Il se trouve qu’à l’heure actuelle, un Etendard IV est connu dans les eaux de Saint-Mandrier et qu’il s’agit du crash ayant eu lieu au sud de Toulon. L’avion découvert dans le golfe de Giens pourrait donc être celui qui a sombré le 27 septembre 1963.
 Le golfe de Giens vient donc de s’enrichir d’une 3ème épave d’avion après le P51-Mustang et le JU-87 Stuka, et l’AREVPAM ajoute cette découverte à son panel de conférences notamment sur la plongée professionnelle, l'archéologie sous-marine, l’aviation et les pionniers de l’aviation à Hyères etc..
 
 L.Riaudel et N.Ponzone
 www.arevpam.org:www.arevpam.org
 AREVPAM : Histoire et Archéologie sur et sous l'eau.



Vendredi 21 Mai 2010


Nouveau commentaire :

Economie et pouvoir financier | Histoire | Philosophie politique | Religions et croyances


Publicité

Brèves



Commentaires