Propagande médiatique, politique, idéologique

ALAIN JEAN MAIRET : POUR OBLIGER L’ISLAM A DEVENIR ACCEPTABLE POUR LES OCCIDENTAUX, IL FAUT L’INTERDIRE



Vendredi 18 Janvier 2008

No comment… comme disait Malesherbes, à propos de l’exécution de Louis XVI :
“Qui eût cru que la tolérance elle-même aurait ses fanatiques ?”

En fait Jean-Mairet reprend simplement la fameuse phrase (attribué à diverses sources militaires lors de la guerre du Vietnam) qui expliquait que “Afin de sauver le village, il s’est avéré nécessaire de le détruire”.

Daniel Pipes et ses copains bellicistes ont trouvé une justification pour leurs croisades de l’homme blanc en quête de ressources naturelles qui lui permettront de maintenir son mode de vie prédateur actuel : l’ignominie consubstantielle de l’islam, qui permet d’envisager toutes les “solutions finales”. Ca tombe bien, c’est exactement le discours d’Israël, dont le but est plus prosaïque : virer tous les Arabes du Grand Israël et vassaliser les états voisins.

[Jugurta - Blog d’actualité - 17/01/2006]

Gott Mit Uns“Pour réformer l’Islam, il faut l’interdire”, Alain Jean-Mairet

Cette note est le fruit des échanges numériques que j’aie eu sur le blog d’ Alain Jean-Mairet, traducteur des analyses de Daniel Pipes, qui soutient l’idée que pour réformer l’Islam il faut l’interdire en Occident. Les réponses d’Alain Jean Mairet sont en gras pour une meilleure lisibilité. Bonne lecture à celles et ceux qui auront le courage d’aller jusqu’au bout de cette longue note, sur un sujet, l’Islam, qui prendra de fait (voir les prévisions démographiques) de plus en plus d’importance.

Cher Alain Jean-Mairet,

Je vous lis depuis un bon moment sur votre site exclusivement tourné vers l’Islam. Je prends plaisir aussi à recevoir chaque semaine l’analyse de D. Pipes traduite par vos soins.

Je crois néanmoins que vous vous focalisez comme les tenants de “la religion d’amour et de tolérance” sur un seul aspect de l’Islam. Son versant politique, militant, celui qui veut modeler la société sur un “idéal” du VII ième siècle arabe.

Comme je le dis dans mon témoignage tout dépend de ce que les musulmans feront de leur islam. Il est certain qu’aujourd’hui au vu des mes expériences ceux qui se disent musulmans sont souvent des membres d’un groupe fermé, et non des individus libres, c’est à dire qu’ils sont dans leur grande majorité encore attachés aux traditions islamiques, parfois les plus rétrogrades. Des traditions qu’ils veulent imposer aux autres. Parfois même par la violence.

Combattre les membres de ce collectif dangereux est la moindre des choses. Néanmoins il me semble que s’il faut certes détruire toute soumission à Allah pour ensuite croire en son message transcendant comme un catho, un juif, il me semble faux de penser que TOUT l’Islam n’est que POLITIQUE.

Je crois aux individus. Je pense que le temps et la volonté de sortir les musulmans de leur aliénation comme le fait l’administration Bush, règlera le problème. Il faudra du temps, beaucoup de temps, mais l’islam n’a -t-il pas 622 ans de retard?

Bien à vous

Réponse de Alain Jean Mairet : Si je pouvais croire que ce que je critique dans l’Islam n’en constituait qu’un «aspect», je pense que j’étudierais plutôt la physique (j’ai toujours aimé ça, mais je n’ai jamais trouvé l’occasion). Et si je croyais que tout l’Islam n’était que politique, je serais bien stupide, ma foi.

Non, je pense que la politique, le totalitarisme, la coercition, pour utiliser des expressions aussi sages que possible, constituent le cœur vibrant de l’Islam, le noyau même du message que laisse l’étude de tout le matériel historique laissé par cette religion. Et les aspects, certes précieux, dont vous sous-entendez l’existence, si je les perçois certes aussi, je ne saurais les attribuer à l’Islam que de manière très indirecte. Ils sont à mes yeux le reflet des qualités humaines que chaque croyant veut retrouver dans sa religion, quelle qu’elle soit. Dans l’Islam, à mon sens, elles sont un peu comme le «feuillage» du thuya, qu’on appelle aussi l’arbre de vie. D’un vert splendide, brillant, dense, et durable. Mais écartez les quelques centimètres de verdure qu’il forme, et vous évoluez soudain dans un monde de mort, de désolation, de chaos.

Certes, il faudra du temps. Certes il faudra des gens, beaucoup de gens. Mais je ne crois pas que l’Islam se réformera simplement parce qu’on lui en laissera le temps. L’Islam est un cas spécial: c’est une erreur gagnante – ceux qui y croient à fond créent le chaos et pourtant gouvernent. La violence sans limites qu’il autorise, voire impose, à ses adeptes entraîne systématiquement l’arrivée au pouvoir, en son sein, de gens absolument incapables de le gérer pour le bien des gens, et prévient efficacement les gouvernants bienveillants de procéder pour de bon aux modifications des lois indispensables au progrès.

Pour que la réforme s’engage, il faut donc créer, disons, une situation, dans laquelle la religion des gens (des Musulmans) peut prendre l’ascendant sur la religion des textes. Il faut une redéfinition de l’Islam par la base qui puisse être reconnue comme plus légitime que les appels à la haine du prophète.

Et pour que cette situation se crée, il faut en faire sentir la nécessité. Ici, cela signifie interdire l’Islam, pour souligner l’urgence de sa réforme. Car pendant que nous échangeons de doux propos au coin du feu, ceux dont l’âme brûle du bois du djihad progressent. Car le djihad, Jugurta, est une chose absolument unique dans l’histoire du monothéisme. (suite…)

http://jugurta.canalblog.com/archives/2006/01/17/1238790.html

http://libertesinternets.wordpress.com/ http://libertesinternets.wordpress.com/



Vendredi 18 Janvier 2008


Commentaires

1.Posté par redk le 18/01/2008 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est a dégeulées sans fin !!!! vraiment l'islamophobie de ses psedos pensseurs vos la penssées des pires ss et nazis réunie !! c'est ça continuées a chercher les moyens de nous exterminées , nous ne somme que quelques milliards et de plus en plus d'adéptes chaques jours , croiés pas que sa va etre du gateau pour vous , que l'ons se laisseras enchainées et mené a l'abatoire comme des betes !!!!

2.Posté par lood le 18/01/2008 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Texte bien en phase avec les pensées satanique de l'auteur. Haines, mensonges,
amalgames voulue, ne font que traduire la peur du Vrai..
Daniel pipes, quel reference...! Le roi du mensonge et de la manipulation sioniste..
Franchement Alter info, il n'est pas necessaire encore une fois, de nous mettre
ce genre d'écrit malhonnete...même si c'est pour le denoncer..

3.Posté par fred le 18/01/2008 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On va pas recommencer REDK, j'ai aussi des images de musulman fesant la prière en tenue nazi. Décidément vous êtes tous d'un partis pris incroyable. Mais dans ce cas précis, tu a dus faire ton comentaire sans lire l'article dans son enemble. Bon je te précise que vous n'êtes pas quelques milliard, vu que tu as l'aire de te mettre dnas les musulmans, mais entre 1.2 et 1.5 milliards, ce qui ne fait pas des milliards ! Cette religion, comme tous les groupes de pensée humaine n'est pas exangue de tache, ils ont fait des conneires aussi est continue d'en faire pour certaine (ce groupe de croyance n'étant pas omogène). tu es pleins de savoir REDK, arrete de reagrder juste le bout de ton nez, prend du recule sur les choses les gens et tes croyances. Comme disent les guignoles, dieu demeur une hypotèses, non une certitude. On s'est un peu accroché la dessus hier, avec des vues comme les tiennes, je ne perçois que la guerre en finalité. Si c'est ce que tu veux, dis le franchement, on gagnera du temps. Toute idée est défendable, mais au moins ce sera claire !!

4.Posté par redk le 18/01/2008 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quel appel a la guerre a tu vue de ma part? ou doije plutot ecrire que l'ons se laisseras fairs, et que l'ons doit se soumaitre aux veux de çeux qui demende a se que l'on disparaisses ??? c'est moi qui ecrit a la dissparitions des autres? ou les ecrits de ses nazi que sons Mairet et pipes???? ho ! fred te trompe pas de combat, ok??

5.Posté par fred le 18/01/2008 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai pris la peine de lire cet article en entier, et j'y ai trouvé plein de points de convergence entre les deux protagoniste. Même si chacun reste un petit peu sur sepositions à la fin, il y a eu dialogue consrtructif au final. Sans qu'il soit clairement questions d'islamophobie dans le texte, ton poste à l'aire de crier au scandale. Je trouve perso que alterinfo; encore une fois essaye de montrer un juste millieu. Sans vouloir t(influencer en quoi que ce soit, je trouve que le dialogue instauré par cet article montre que sans être dacord sur tout, l'on peut être dacord sur l'essentiel, l'amour et la tolérence dans le respect des identités de chacun au delà de leur différence. Il m'a juste semblé, de loins, que ta réaction était un peu épidermique et unilatérale. Mais comme on l'a évoqué hier, dur de se rendre compte derière un PC de ce que l'autre veut vraiment exprimer.
Bone journée à toi

6.Posté par MINOU99 le 18/01/2008 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

POUR OBLIGER LES ISRAELIENS A DEVENIR FREQUENTABLE DANS LE CONCERT DES NATIONS CIVILISEES ET DIGNES DE CE NOM, IL FAUDRAIT ERADIQUER LES COURANTS EXTREMISTES JUIFS QUI PULLULENT EN ISRAEL ET INTERDIRE LE SIONISME, SOURCE DE TOUS LES MAUX DANS LE MONDE. QUAND AUX OCCIDENTAUX QUI SAVENT QUE LEUR DECLIN EST IRREVERSIBLE ET IMMINENT, LA CAUTION QU'ILS APPORTENT AUX TERRORISTES ISRAELIENS QUI MARTYRISENT LES POPULATIONS DE GAZA SANS QUE PERSONNE NE BRONCHE ET NE PROTESTE, QU'ILS SACHENT QU'ILS PAIERONT AVEC LES USA, AU MOMENT VENU UN LOURD TRIBUT DE LEUR ALIGNEMENT AVEUGLE SUR ISRAEL QUI DISPARAITRA.

7.Posté par al akl le 18/01/2008 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Le pire, c’est que proposer d’interdire la religion juive dans un article, serait leur rendre service, à ces sionistes, militants eux très actifs du satanisme. Renforçant la cape d’antisémitisme, et le masque de Zorro dont ils se déguisent. Alors que leur antisémitisme est flagrant lui. Ils se servent du mot soumission comme d’un épouvantail, pour déshumaniser les musulmans.

Les sionistes soumettent le monde par un militantisme qu’ils ne nient pas et encouragent, dont les principaux outils sont la violence terroriste, et verbale, ainsi que la censure, et le refus de tout dialogue.

Et de l’autre désignent ceux qui militent pour ne pas perdre leurs terres ou leurs droits humains comme des terroristes,

Le meilleur c’est qu’en désignant l’Islam militant, ils nous invitent à comprendre que c’est une des plus fortes oppositions auquel ils aient jamais eut affaire. Le hizbollah, le Hamas et l’Iran, sont sortis plus forts à chaque fois qu’ils ont été sauvagement attaqués. D’où l’utilité de lire ce genre de presse.

8.Posté par al akl le 18/01/2008 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien que vouloir interdire une religion soit un délit, dans la loi française. (Liberté de culte et de croyances)

Et pourquoi pas un référé pour leur faire tomber le torchon à la poubelle ?

Ce qu'on en retire c'est qu'ils sont ignobles. Mais pour Pipes on ne le savait que trop.

9.Posté par redk le 18/01/2008 17:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Sans qu'il soit CLAIREMENT questions d'islamophobie dans le texte, ton poste à l'aire de crier au scandale".
met des lunettes ou aproche toi plus de l'écran de ton pc et enleve le brouillard qui obstrue ta vue et tu y liras plus CLAIREMENT.

ons a peu etre le meme but mais pas la meme expression, c'est pas grave du moment que l'ons échanges no vues.

ideme bonne fin de journée

10.Posté par guerrilleros le 18/01/2008 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

perte de temps bla bla bla le probleme est ailleurs le danger viend ailleurs le sionismes ils salissent les vrai croyant juifs

11.Posté par ZORRO le 18/01/2008 19:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L Islam en France? Mais comment les sionistes ont ils pu laisser faire cela...

"Bien que vouloir interdire une religion soit un délit, dans la loi française. (Liberté de culte et de croyances)"
Ce blagueur d Al akl le voila se refugiant derriere la justice, cette institution sioniste comme tout le monde le sait, pour etayer ses theses,apres nous avoir assuré sans rire que Noam Chomsky faisait couler de facon torrentielle le sang des palestiniens et de millions de victimes de part le petit monde sioniste.
Decidemment le ridicule ne tue pas.En etant seul et si borné il vaut mieux faire feu de tout bois.

Il est evident que meme les plus intelligent des penseurs de l Islam ce sont tournés vers l Occident face a la derive islamiste.Ici ils trouvent un minimum de securité pour echapper a la folie des fanatiques religieux, lorque plein de bon sens, dans un monde ou un peuple a l air barbare quand il coupe la main des voleurs, ils tentent de faire evoluer une religion qui ressemble a un cancereux en phase terminal, rongé par les metastases integristes.

Les Arabes aiment dire que leur empire du 7eme siecle rayonnait de lumiere et de tolerance ce qui a permi l essor des sciences.Ben putain ca a changé depuis.

A mon sens ceque l auteur n ose pas dire totalement c est que dans l Islam actuelle il y a un voeu pieu.L islam croit en sa fonction a gouverner la vie des gens.C est ce qu on appele de la politique,il y a donc une volonté de domination intrinseque a l Islam que les autres religions ont deja ravallé.C est au tour de l Islam de ravaller et c est douloureux.

Sans cela cette religion pourrait meme disparaitre a terme, car elle n est pas de taille a affronter les sciences occidentales et les puissances laiques (dont la Chine) surtout lorsque les femmes n y adhereront plus du tout voyant comment le reste du monde tourne.
Franchement les musulmans vous etes quand meme un peu retro.



12.Posté par redk le 19/01/2008 00:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zorro tu est devin pour dire que l'islam va disparaitre ??? au nom de qui ou de quoi tu dis cela ? , tu est au courents de choses que l'on ignores ?? , et vos mieu etres soumis a dieu que a l'hommes qui ne sait que se haire et ou tout es bon pour lui pour parvenire a ses fin et dominé l'autres juste pour le pognon, une puissence, ou un pouvoire ephémère !!

13.Posté par anaxagore le 19/01/2008 03:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et zorro, quand on est con, on est con.

Arrête de nous étalés science, t'en as pas. T'as même pas un échantillon sur toi. Le jour où on te greffera un cerveau tu repasseras.

Je vais pas user ma salive avec toi, elle est beaucoup plus précieuse. Bonne nuit con.

14.Posté par J.Michel le 19/01/2008 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De l’insulte et de la liberté.

Il est curieux de constater qu’une analyse traitant de l'intolérance de l'Islam soit justifié par les réponses de certains à l'avis de Zorro sur la question.
Pourquoi insultez-vous Zorro alors qu'il a un avis différent que vous sur l'islam?
Les insultes sont des coups de glaives donnés par des incomplets à ce qu’ils ne peuvent saisir ou réfuter par la raison.
Que celui qui est encore au stade de l’insulte se taise et apprenne à s’exprimer.
Comment voulez vous attacher le consentement des gens de raison avec la violence verbale ; seul le fou y trouve son compte.
Zorro n'a pas été injurieux (à mon sens) avec les musulmans.
A t'il dit quelque chose qui ne soit pas une vérité?
Il a même honoré cette civilisation avant que la renaissance étende son ombre dessus.
Il est vrai que son analyse extrapolait sur un devenir que son intuition pressent.
Mais est ‘il déraisonnable à ce point, pour mériter le glaive ?
L'islam n'est pas l'unique religion sur Terre.
A vous écouter, il s'agit de la seule qui soit valable, les autres étant soit des erreurs historiques ou au mieux des prototypes dégénérés.
Non, la religion de chacun correspond à l'état de conscience de chacun.

Il est facile de parler abstraitement de la place et du respect de chaque religion monothéiste, d’une société idéale vivant dans l’harmonie ou chaque religion aura sa place.
Seulement la religion n’est pas qu’un jardin secret, elle est aussi une manière de vivre mais surtout de penser et c’est là que les ennuis commencent.
Êtes-vous capable de faire descendre cette approche, ce raisonnement dans vos sentiments ?

Le choix d’une religion n’est jamais innocent, elle correspond aussi avec son choix de pensée.
Pour ma part, j’ai opté la religion révélé par le Christ incarné en Jésus, un de vos prophètes, en l’an 30 de notre ère et inscrite partiellement sur les documents que l’on nomme Evangiles.
Mais cela n’est pas uniquement un choix social, du fait d’une naissance Française.
Il est avant tout volontaire, parce qu’appuyés sur 2 principes : vérité et liberté.

Ainsi, sachez que tous les individus étant les ennemis des vérités et libertés sont en contradiction avec les chrétiens.

Pour en revenir à l’Islam, je crois savoir que le principe général est lié à une soumission à Dieu suivant les indications de votre livre sacrée, le Coran. D’ailleurs ce principe revient régulièrement dans les avis des lecteurs du site.

Comprenez-vous que l’Islam et la Chrétienté sont incompatibles hors de la sphère privée ?
Un Chrétien n’est pas soumis à Dieu car il le choisit et l’accepte comme principe supérieur et en fait sa conscience morale.
Il est hors de la contrainte car c’est un choix conscient et non imposé par des hommes sous peine de différentes menaces pour le corps.
Vous me réfuterez que l’inquisition catholique ou protestante (Salem) en est l’illustration. Je vous répondrez alors qu’il s’agissait d’une alliance entre les pouvoirs religieux et politiques pour piller les biens de leurs opposants respectifs.
Cela n’est en rien de la chrétienté mais du fascisme ou du satanisme.
A ce jour, nous en sommes encore à ces débats religieux entre Averroès et Thomas d’Aquin de la fin du moyen âge, période fastueuse pour l’islam et renaissance pour la civilisation Chrétienne.
Le débat eschatologique entre nos 2 illustres se résumait déjà de cette manière : L’homme est ‘il libre ou soumit à Dieu ?
Partant du principe qu’ils étaient humains, chacun est resté sur sa position et la controverse se perpétue encore de nos jours, y compris dans nos présents débats.
Rien ne sert de le nier en mettant des coups de glaives, il faut être au clair avec sa conscience et choisir sa religion.
Soumission ou pas soumission à Dieu, telle est la question ou dans l’autre sens :
Liberté ou pas de choisir Dieu, telle est l’autre question.
Que celui qui est capable de m’expliquer en quoi sa doctrine religieuse est supérieure aux autres m’en trace les justifications, autrement qu’il retourne en son sein en communion avec le Dieu universel.
Que la sagesse et votre regard sur Dieu inspire vos réponses.
J.Michel


15.Posté par redk le 19/01/2008 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je te retourne la quesstion j michel, pourquoi ne serions nous pas libre d'etre soumis en notre créateur ?, ou se trouve la géne ? dans nos traditions et coutumes dite pour des islamophobes , barbares ?? , que l'on doit aléger notre islam , falcifié le coran pour l'adapté au gout des autres?? comme je le répete un vulgaire coca que l'ons ligtheise en sucre?? , c'est pas possible ca ! et ou a tu vue que nous déclarons notre religion superieur au autres?, et que l'on dis allah ou dieu ca restera le meme que celuis des chretiens ou des juifs ou des sans religions bref le meme pour tous les hommes, notre diférance reste dans la façon de croire ou pas en lui , permetez nous de nous laissées avoire notre facons de croire en lui et etres librement et en toute concience ses soumis .

16.Posté par J.Michel le 19/01/2008 12:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

redk, ne te méprends pas sur le sens de mes propos;
Je ne considère en rien qu'il soit une gêne que chacun fasse son choix religieux ou même s’abstient.
Libre à tous les musulmans ou à tous les convertis de choisir la religion de l'Islam, tant qu'il s'agit d'une volonté dictée par un acte libre non soumis à la contrainte.
Note aussi que je suis souvent au cœur de polémique face aux intolérants de la terre et du sang, quand il faut défendre la position des musulmans revendiquant un lieu de culte (dans mon cas la grande mosquée de Strasbourg)
Partant du principe que l'Islam est un enfant des Dieux, ce n'est surement pas moi qui vais avoir la prétention d'en rectifier les contours ou le cœur, il s'agirait d'un blasphème.
Je répète que la religion est une affaire personnelle et sortir de ce cadre revient à s’exposer alors à ceux qui ont une vision ou une religion différente ; mais rien n’interdit le fait qu’une communauté vive librement en faisant le choix de s’appliquer les règles de l’islam et elle aura tout mon soutien.
J.Michel


17.Posté par redk le 19/01/2008 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci de tes presisions et ta sagesse t'honeur j michel, paix sur toi et tous les hommes de bonnes volontées.

18.Posté par ZORRO le 19/01/2008 14:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne pretend pas sans provocation que l Islam va disparaitre je ne suis pas jeremie.Je decrivais une vision de ce qui pourrait se passer si l Islam n evolue pas,a mon sens.Or des gens se rebellent deja pour faire evoluer cette religion qui a de nombreux atouts.
La preuve que le combat se passe en Occident c est qu on y voit des gens comme Tariq Ramadan sur les plateaux de tv.
Par contre quel succeptibilité des musulmans quand on analyse ou critique leur religion.Si les Francais l etaient autant sur la France (qui a eu un grand empire aussi) ils seraient furieux en ce moment.
Les grands oulemas doivent comprendre que la religion ne doit prendre qu une partie de l identité des croyants ET laisser les incroyants (que j appelerais les insensibles en fait mais bon) en paix.En tant que Francais je souhaite la separation de l Islam et de l etat.Ce qui implique certaine choses.
Une raison pour laquelle je suis en colere contre l Islam, est qu avant que l Islam viennent mettre de l huile, le feu des religieux en France etait eteint, enfin.Maintenant pleins de gens qui qui ne savent meme pas ou se trouve Jerusalem, s interesse a ca.C est tres dangereux.La religion est affaire de gens mystique donc d initiés.Je ne crois pas a son role de guide des brebis be-betes.
Le choix d etre soumis a Dieu pour moi ca commence la.Je ne veux pas offenser mais tu te dis soumis a Dieu Redk?Vis tu reelement dans son enseignement c est la question.

Pour finir j avoue que la ferveur des musulmans pratiquants m impressionne.Ils savent ce que veut dire communier.C est une lecon pour les autres religions.Paix a vous et votre entourage.



19.Posté par redk le 19/01/2008 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chér zorro, j'éstime que j'ésaie d'etre le plus sincer posible avec le créateur et avec moi meme, malgrées les embuches mis au travers de ma croyence , paix a toi..

20.Posté par Le passant ordinaire le 24/01/2008 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alain Jean-Mairet est un sioniste vivant en Suisse qui a eu des démêlés avec la télévision suisse d'expression française. Associé à un raciste et xénophobe suisse dénommé Freysinger (voire Google) il ne contredit point l'adage qui dit : qui se ressemble, s'assemble ! D'ailleurs ils sont toujours en procès contre Madame Soha Bechara une véritable Palestinienne que les deux ahuris taxèrent de terroriste, alors qu'eux deux développent des théories bien plus fumeuses !

21.Posté par ajm le 02/02/2008 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soha Bechara est libanaise. Freysinger et moi ne sommes pas associés. Il a signé deux plaintes contre la TSR que j'ai rédigées, mais des dizaines d'autres personnes l'on fait aussi. Nous ne nous sommes jamais rencontrés, ni seulement téléphonés. Et je n'ai aucune raison de penser qu'il soit raciste ou qu'il ait peur des étrangers. La TSR m'a attaqué en justice, mais j'ai obtenu un non-lieu.

Et je le répète très volontiers: la pratique de la religion islamique doit être éliminée de l'espace public partout où cela est encore possible. Le Coran, une fois compris dans l'ordre chronologique et complété par la Sunna/Sira est un appel à la haine tout à fait caractéristique, avec un crescendo de critiques et de malédictions toujours plus acerbes contre les non-croyants débouchant sur un ordre clair de les tuer et/ou de les asservir.

Au moyen âge, seuls les exégètes et les juristes, les rares érudits, spécialistes des textes, pouvaient voir cela clairement et c'est pour cela que la charia, selon tous les collèges de jurisprudence islamiques, prévoit le djihad, la dhimma, les punitions cruelles en place publique, l'esclavagisme industriel.

Aujourd'hui, les lois islamiques sont en grande partie abrogées, mais des centaines de millions de gens lisent ces mêmes textes avec la crédulité que donne la foi. Et c'est pour cela, sans doute, que la haine monte, et avec elle l'extrémisme, le terrorisme.

Plus la religion islamique est pratiquée, plus les Musulmans lisent les textes qui ont inspiré la charia. Et la charia a débouché sur l'état du monde islamique au sortir du moyen âge, sur un désastre.

Réfléchissez-y. Si votre livre venait de Dieu, en 1400 ans, les Musulmans auraient largement conquis le monde, pour le bien de tous. Au lieu de cela, ils ont conduit la civilisation islamique à la ruine et ils l'y maintiennent aujourd'hui. Suivre le Coran, c'est répéter l'histoire du prophète, revendiquer, faire la guerre, mourir.

22.Posté par modération le 02/02/2008 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez la liberté de penser ce que vous voulez, monsieur, mais prenez soin de peaufiner votre argumentation pour être plus crédible: quelle contradiction, en effet dans vos propos! vous ne pouvez à la fois parler de civilisation islamique et affirmer que l'islam ne conduit qu'à la destruction.
Faut-il vous rappeler combien l'islam a illuminé le monde pendant plusieurs siècles?
Et si aujourd'hui, le monde islamique se trouve dans cette situation de faiblesse, c'est justement parce que les musulmans ont oublié leur religion.
Et qu'a fait l'occident depuis que le monde est placé sous leur coupe? Guerres, massacres, esclavage, génocides et injustices, voilà le bel apport occidental!
Cher monsieur, puisque chair il y a, appliquez vous donc votre propre conseil: réfléchissez avant d'intervenir...

23.Posté par ajm le 02/02/2008 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous vous trompez: la civilisation islamique a certes existé, pendant quelques siècles, sur l'élan et grâce à l'organisation de structures précédentes, mais elle n'a rien apporté à la grandeur de l'époque, si ce n'est cette certitude d'être dans son bon droit en conquérant le monde. Et son habitude de donner de nouveaux noms à tout ce qu'elle touche.

En l'an 1000, les meilleurs esprits étaient musulmans, certes, mais pas leurs inspirations. Ces gens étaient musulmans par leur allégeance au pouvoir en place, mais leur savoir, leurs lumières, leurs qualités créatrices, leur venaient de partout sauf des valeurs spécifiquement islamiques. Au contraire, alors comme aujourd’hui, du centre de l’Islam leur arrivaient des vagues de renoncement à tout progrès, de rigidité devant l’inventivité, de rigueur puritaine devant l’audace des scientifiques, des artistes et des philosophes. Tout ce que les gens ont produit de culturellement élevé pendant le règne islamique n’a pu apparaître que malgré l’Islam, envers et contre les valeurs issues directement de la lecture assidue du Coran et de l’émulation du prophète.

Et la civilisation islamique s'est effondrée d'elle-même, dès le XIIIe siècle. Et n'a guère laissé que des mosquées et des corans calligraphiés pour toute trace de son influence.

24.Posté par modération le 02/02/2008 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le problème avec des individus comme vous, c’est que vous n’êtes pas ici pour échanger ou donner votre opinion, mais simplement véhiculer une propagande antimusulmane.
Pourquoi ne relevez-vous pas, alors que sur un autre forum j’ai porté des accusations relativement graves contre vous et votre petit maître Pipes ?
Monsieur le traducteur ‘’officiel’’ des inepties de Pipes et de sa propagande sioniste, auriez-vous honte de votre perversion idéologique ainsi que de votre maître à penser ?
Accuser et mépriser les musulmans, n’est-ce pas là la méthode de votre petit maître Pipes ?
Toutes vos interventions sont à la hauteur de votre être, petit et misérable.

Vous êtes un petit excité extrémiste qui veut porter l’habille de l’homme de bien, même s’il est un peu trop grand pour lui.

Je remets ci-dessous le message qui vous est destiné sur un autre forum :

Il faut juste préciser que ''ajm'' qui donne le lien vers son site est aussi le traducteur - officiel - en français des textes du propagandiste antimusulman Daniel Pipes, bien connus pour ses brûlots racistes (anti-arabe) et islamophobes.
Les ‘’conseils’’ de Pipes auprès de l'administration bush sont de notoriétés et sa haine des musulmans aussi.
‘’ajm’’ est un individu aussi obscur que son mentor, son maître à penser, le nommé Daniel Pipes.


Soure Wikipedia :

I[Daniel Pipes est le fils aîné de Richard Pipes. Celui-ci, Juif polonais réfugié d’Europe avec son épouse au début de la Deuxième Guerre mondiale et devenu professeur d'histoire de la Russie à l'université d'Harvard, se fit connaître comme un soviétologue affilié au Parti républicain et soutenant des positions radicales vis-à-vis du communisme durant la Guerre froide.
Daniel souhaitait devenir mathématicien mais, après sa deuxième année à Harvard, il réalisa qu’il n’avait pas les aptitudes nécessaires pour dominer ce domaine(réf. nécessair). Il décida alors d’étudier l’histoire islamique, pour laquelle il avait développé un intérêt à la suite de voyages au Sahara et au Sinaï.
Après ses études, il passa deux ans à apprendre l’arabe au Caire puis il retourna à Cambridge pour décrocher son doctorat en histoire islamique médiévale juste au moment où l’ayatollah Khomeiny lançait la révolution iranienne, ce qui l'incita à se concentrer non plus sur l’Islam médiéval, mais sur sa présence moderne.
Au début des années 1980, Pipes enseigna à l’université de Chicago, à Harvard et au Naval War College, mais il ne parvint pas à obtenir un poste de titulaire et en 1986, il déménagea à Philadelphie pour diriger le Foreign Policy Research Institute, un laboratoire d’idées fondé en 1955 par Robert Strausz-Hupé, un Autrichien résolument anti-totalitariste avant de créer le Forum du Moyen-Orient en 1994.
C'est en partie grâce aux réseaux de son père, notamment au sein des administrations Ford, Reagan puis Bush Senior, que Daniel Pipes, spécialisé dans l'étude du Proche-Orient, a eu accès à des postes de responsabilité sous la première administration (2000-2004) du Président George W. Bush. C'est ce qui lui a permis d'obtenir une rapide notoriété après les attentats du World Trade Centre.
Entre le 11 septembre 2001 et le 11 septembre 2002, il est intervenu dans 110 émissions de télévision et 450 émissions de radio.
En 2003, le président Bush le nomme au conseil de l’Institut des États-Unis pour la paix, une organisation non partisane, soutenue par des fonds fédéraux et dédiée à la résolution pacifique de conflits qu'il quittera en 2005.
Daniel Pipes est chroniqueur au New York Post, un journal considéré comme proche des néoconservateurs américains. Ses éditoriaux sont parfois repris par le Wall Street Journal, le Los Angeles Times et le New York Sun (réf. nécessaire).
Ces trois dernières années toutefois, ses positions – parfois jugées extrêmes – ainsi que les déboires de l'intervention en Irak qu'il avait encouragée ont dégradé sa récente notoriété. En dépit d'un militantisme important à travers son site Internet, son influence médiatique semble en déclin.
Pour la campagne des Primaires présidentielles du parti républicain de 2008, il rejoint l'équipe de Rudolph Giuliani.]i

Vous pouvez aussi faire des recherches dans nos archives pour connaître Daniel Pipes cliquez ici

25.Posté par ajm le 02/02/2008 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Je n'ai certainement aucune honte à traduire Daniel Pipes, au contraire. Mais vous avez tort d?en faire un titre «officiel». C?est un simple choix de ma part. Sans aucun engagement de part et d?autre.

Et vous avez tort aussi à son sujet. Ce qu'il écrit est extrêmement différencié et en fait très favorable (trop à mon avis) à la religion islamique. Il est sans pitié pour les islamistes, c?est vrai, ce qui lui vaut de hautes doses d?insultes et d?attaques personnelles (un inconvénient auquel je suis également bien habitué), mais il est opposé, par exemple, à l?interdiction de la religion islamique que je propose.

Et je vous mets au défi de présenter une citation de Daniel Pipes (avec référence et contexte, svp) qui puisse être qualifiée de «brûlot raciste». On l?en a souvent accusé (notamment le CAIR), mais personne n?a pu le démontrer face aux faits, bien que Pipes ait publié une douzaine de livres et des milliers d?articles en ligne et ait donné des centaines d'interviews et de conférences filmées. Ce n?est pas par hasard ou par chance ? Pipes n?a strictement rien d?un raciste ou d?un excité. C?est un intellectuel de haut niveau, qui connaît l?islam et son histoire (et ses langues) aussi bien que les meilleurs érudits musulmans, et qui en respecte les valeurs à un point qui vous étonnerait. Et c?est précisément pour cela que les islamistes le dénigrent à ce point. Car lui est capable de voir la différence, très vite et très bien, entre un musulman sincère et un esprit malade de pouvoir qui jongle avec des concepts islamiques.

26.Posté par modération le 02/02/2008 18:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Construction du choc des civilisations

http://www.alterinfo.net/L-histoire-cachee-des-caricatures-de-Mahomet-

Ben Laden est revenu, pas l'esprit critique

Israël et l'assassinat de Rafic Hariri : La piste interdite


27.Posté par Ironie le 02/02/2008 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Décidémen,t ajm se distingue encore par son manque de reflexion. Que de sottises dans ses propos! Comment peut-on affirmer que "les meilleurs esprits étaient musulmans mais pas leur inspiration"?
"Elle n'a rien apporté"?? Comparez donc le monde avant et après l'Islam.. mais votre mauvaise foi et votre haine vous aveuglent tant que vous serez capable de prétendre que tous les livres d'histoire ne sont que pure falsification....
Et pourquoi donc avant l'avènement de l'islam, les hommes n'ont pas su produire, apporter à l'humanité ce que les musulmans ont réalisé? Et que dire de "leur allégeance au pouvoir en place"? Ainsi, les musulmans se sont pliés aux romains, aux perses, aux wisigoths etc..??? Revoyez votre histoire au lieu de ratiociner!
Et vous pouvez être fier de traduire Daniel Pipes; chacun sait que l'on peut tirer grande fierté de tout..même de sa bêtise!

28.Posté par ajm le 02/02/2008 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

-- Construction du choc des civilisations
Pas de citation qui indique le moindre racisme. Pas de référence.

-- L-histoire-cachee-des-caricatures-de-Mahomet-
La citation proposée (Daniel Pipes est l'auteur de cette célèbre formule: «Tous les musulmans ne sont pas terroristes, mais tous les terroristes sont musulmans».) est un faux. Pas de référence.

-- Ben Laden est revenu, pas l'esprit critique
Uniquement des insinuations. Pas de citation. Pas de référence.

-- Israël et l'assassinat de Rafic Hariri : La piste interdite
Insinuation. Pas de citation. Pas de référence.

29.Posté par ajm le 03/02/2008 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Message supprimé !
modération

Daniel Pipes, expert de la haine

Expert incontournable aux États-Unis des plateaux de télévision et des pages opinions des grands quotidiens, Daniel Pipes est devenu le théoricien mondial de l?islamophobie. Fils de Richard Pipes, le soviétologue qui relança la course aux armements sous la présidence Ford, et fils spirituel de Robert Strausz-Hupé, le visionnaire du nouvel ordre mondial, il anime une kyrielle d?instituts stratégiques. On lui doit les concepts à la mode de « nouvel antisémitisme », de « militants de l?islam » et de « conspirationisme ». Partisan de l?écrasement des Palestiniens, il a été nommé par George W. Bush administrateur de l?Institut des États-Unis pour la paix.


Portraits
Daniel Pipes


Entre le 11 septembre 2001 et le 11 septembre 2002, Daniel Pipes est devenu l?un des principaux commentateurs états-uniens à propos du terrorisme et de l?Islam. Selon un décompte réalisé par The Nation, qui vient de lui consacrer un portrait au vitriol [1], il est apparu pendant cette période dans 110 émissions de télévision et 450 émissions de radio. Ses éditoriaux ont eu les bonnes grâces du Wall Street Journal et du Los Angeles Times, tandis que le New York Post en a fait l?un de ses chroniqueurs.
La dynastie Pipes

Cette brusque gloire médiatique ne doit rien au hasard. Elle est le fruit d?un talent personnel, d?une longue formation et de parrainages prestigieux. Elle joue un rôle essentiel dans la stratégie politique des néo-conservateurs au pouvoir à Washington et à Tel-Aviv.

Pour comprendre ce parcours, il nous faut revenir trente ans en arrière. Pour en finir avec la crise du Watergate et les conflits de personnes qui suivirent, le président Gerald Ford trancha entre les divers courants républicains qui le soutenaient. Le 3 novembre 1975, il sacrifia son secrétaire à la Défense, James Schlessinger, et toute une flopée de collaborateurs. L?événement est connu sous le sobriquet de « massacre d?Halloween ». Il s?entoura alors d?une équipe restreinte qui est très exactement celle qui est revenue au pouvoir en 2001 : il nomma Dick Cheney secrétaire général de la Maison-Blanche, Donald Rumsfeld secrétaire à la Défense, et George H. Bush (le père) directeur de la CIA [2]. Une campagne de presse organisée par des associations amies alerta alors l?opinion publique sur la sous-estimation du péril rouge par la CIA. Feignant de céder à cette pression, le président Ford autorisa la constitution d?un comité indépendant d?évaluation de la menace soviétique, dont la responsabilité fut confiée à un professeur d?Harvard, Richard Pipes. Celui-ci constitua un panel, connu sous le nom de Team B, dans lequel siégèrent les partisans les plus fanatiques de la Guerre froide, dont le général Lyman Lemnitzer [3] et le jeune Paul Wolfowitz. C?est ainsi que le Rapport Pipes, publié dans Commentary, la revue de l?American Jewish Committee fondée par Irving Kristol, permit à l?administration Ford de relancer la course aux armements.

Richard Pipes avait un fils aîné : Daniel. Celui-ci avait poursuivi des études sur l?histoire médiévale de l?islam à Harvard et s?était distingué sur le campus en s?opposant aux manifestations des gauchistes contre la guerre du Vietnam. En 1981, il publia Slave Soldiers and Islam, un premier ouvrage très universitaire et très documenté, d?où ne ressortent aucune de ses convictions politiques. L?ouvrage a été rédigé avant la révolution islamique iranienne de 1979. Cet événement va faire naître les convictions de l?analyste. En 1982, alors que son père, Richard, rejoint l?administration Reagan, Daniel Pipes fait de même et rejoint l?équipe de prospection du Département d?État. Il consacre beaucoup de temps à la rédaction de son deuxième livre, In the Path of God, paru en 1983, qui met à jour ses préoccupations face au fondamentalisme musulman dont il analyse la montée dans une douzaine d?États. Un phénomène selon lui lié aux revenus pétroliers des États arabes depuis la guerre du Kippour.
Un intellectuel engagé

Après avoir quitté le département d?État en 1983, Daniel Pipes enseigne dans plusieurs universités, dont l?Académie militaire de marine (United States Naval War College), mais se retrouve marginalisé dans le champ académique. Il ne publie plus de travaux universitaires et leur préfère des articles, qu?il rédige sur divers sujets : le terrorisme, Israël, l?affaire Salman Rushdie, et qu?il fait publier dans Commentary [4].

Ses choix ne sont pas toujours très heureux : il vante ainsi les mérites de From Time Immemorial, un ouvrage sur la colonisation sioniste de la Palestine écrit par Joan Peters. Le livre sera pourtant démonté par plusieurs importants chroniqueurs qui en analysent les ficelles grotesques, les erreurs factuelles et les plagiats. Son intérêt pour la question israélienne devient peu à peu prépondérant. Après avoir critiqué le traitement médiatique de la guerre du Liban qui nuisait à l?image d?Israël, il publie en 1988 une tribune dans le New York Times dans laquelle il rejette l?idée d?un État palestinien, qui serait un « cauchemar » pour ses habitants : selon lui, cette solution « ferait plus de tort aux Arabes qu?aux Israéliens » car les Palestiniens seraient contraints de vivre sous le joug d?une organisation terroriste, l?OLP de Yasser Arafat.

Daniel Pipes ne saurait pourtant être catalogué comme un soutien inconditionnel du gouvernement israélien. Il lui arrive en effet de le critiquer. Par exemple pour lui reprocher de ne pas réprimer assez les populations palestiniennes. Selon lui, il faut écraser les Palestiniens, pour leur bien, tout en accusant des universitaires tels que Rashid Khalidi de faire l?apologie de la violence. D?après Juan Cole, professeur à l?Université du Michigan, « l?une des choses que veut dire Pipes lorsqu?il accuse les professeurs d?université de soutenir le terrorisme, c?est que nous refusons sa vision qui fait de tous les Palestiniens des terroristes ».

Au milieu des années 80, Pipes s?installe à Philadelphie où il prend la direction de l?Institut de recherche en politique étrangère (Foreign Policy Research Institute - FPRI) de l?université de Pennsylvanie, un laboratoire créé par le géopoliticien Robert Strausz-Hupé, qui deviendra son maître à penser. Fondé en 1955, l?institut publie depuis 1957 la revue Orbis.
JPEG - 3.2 ko
Robert Strausz-Hupé

Le premier numéro contient le manifeste de Strausz-Hupé : L?Équilibre de demain [5]. On peut y lire : « L?ordre mondial qui se profile sera-t-il celui de l?empire universel américain ? Il doit en être ainsi, dans la mesure où il portera le sceau de l?esprit américain. L?ordre à venir marquera la dernière phase d?une transition historique et en finira avec la période révolutionnaire de ce siècle. La mission du peuple américain consiste à enterrer les États-nations, guider leurs peuples endeuillés vers des unions plus larges, et intimider par sa puissance les velléités de sabotage du nouvel ordre mondial qui n?ont rien d?autre à offrir à l?humanité que de l?idéologie putréfiée et de la force brute... Pour la cinquantaine d?années à venir le futur appartient à l?Amérique. L?empire américain et l?humanité ne seront pas opposés, mais simplement deux noms pour un même ordre universel sous le signe de la paix et du bonheur. Novus orbis terranum (Nouvel ordre mondial) ». Ce manifeste sera ultérieurement republié par Daniel Pipes.

De 1986 à 1993, Daniel Pipes est rédacteur en chef du journal Orbis. Il y publie à l?époque des articles prônant le soutien à l?Irak contre l?Iran, comme « L?alternative de Bagdad » de Laurie Mylroie [6]. Il co-signe d?ailleurs avec la jeune femme un article sur le même thème dans The New Republic [7].

En 1990, il publie un article dans la National Review intitulé « Les musulmans arrivent ! Les musulmans arrivent ! » où il fait part de ses vues alarmistes sur la question. Il y écrit : « les sociétés d?Europe occidentales ne sont pas suffisamment préparées à une immigration massive de gens à la peau mate, cuisinant des plats étranges et n?appliquant pas vraiment les normes d?hygiènes allemandes » [8].

Dans cette période, ses livres et ses articles se démarquent par la position extrêmement dure qu?ils préconisaient à l?encontre des pays arabes, qu?il s?agisse de la Syrie, de l?Iran, ou même de l?Arabie saoudite, pourtant alliée de Washington. Déjà, il met en garde contre la menace que feraient peser les « musulmans d?Amérique » sur la sécurité des États-Unis. Dans un article de Commentary, il s?érige ainsi contre les « atermoiements » des organisations musulmanes états-uniennes, face à la discrimination dont elles s?estimaient victimes [9].

Une logique qui l?amène loin : se faisant l?écho de son ami Steven Emerson, également expert en terrorisme, il déclare à USA Today que l?attentat d?Oklahoma City, en 1995, démontre que l?Occident est attaqué et que les fondamentalistes « nous visent ».

En 1990, Daniel Pipes fonde une section du FPRI, le Forum du Moyen-Orient (Middle East Forum - MEF), pour « promouvoir les intérêts américains » dans la région. Celle-ci devient une association indépendante, en 1994, et publie depuis le Middle East Quaterly, ainsi que, depuis 1999, le Middle East Intelligence Bulletin [10].

En 1997, Daniel Pipes a participé à la création du Comité américain pour un Liban libre (US Committe for a Free Lebanon - USCFL) autour du banquier Ziad K. Abdelnour, expert du Forum du Moyen-Orient.

Daniel Pipes et les experts du FPRI, du MEF et de l?USCFL participent activement aux travaux de l?Institut de Washington pour la politique au Proche-Orient (Washington Institute for Near East Policy - WINEP) où l?on retrouve les faucons les plus en vue et la fine fleur du Likoud [11].

Daniel Pipes s?est fait connaître en tant que débusqueur de « la cinquième colonne » évoluant sur les campus universitaires états-uniens. En 2002, il a créé une section du MEF, l?Observatoire des campus (Campus Watch), « une organisation dont le but avoué est de rendre compte des erreurs d?analyse et des biais politiques dans le domaine de l?étude du Moyen-Orient ». L?une des premières mesures de cette organisation, raconte The Nation, a été de déposer des dossiers « à la McCarthy » sur différents professeurs soupçonnés de ne pas être assez pro-israéliens. En réaction, plus d?une centaine d?universitaires contactèrent Campus Watch en demandant à être ajoutés sur la liste. Une démarche qui exaspéra Daniel Pipes, qui les qualifia « d?apologistes des attentats-suicide et de l?islam militant ». Il usa également d?autres qualificatifs tels que « self-hating » ou « anti-Américains ». Dans un article intitulé « Les universitaires américains qui détestent l?Amérique », il se moque ainsi de tous ceux qui, comme Noam Chomsky, ont dénoncé l?intervention états-unienne en Irak, refusant de voir la « menace directe » que faisait peser Saddam Hussein sur les États-Unis.

Pour faire passer l?idée selon laquelle les universitaires et les étudiants seraient aveugles quant à la menace islamiste, il a pu s?appuyer sur Martin Kramer, actuel rédacteur-en-chef du Middle East Quaterly, et Stanley Kurtz, membre de la Hoover Institution et collaborateur à la National Review Online. D?après The Nation, ses thèses ont eu un relai médiatique exceptionnel, « de MSNBC à NPR ». Le Washington Post y consacra sa première page, et le débat eut même des prolongements au Congrès : un projet est à l?étude, qui créerait un comité consultatif dont les membres seraient nommés par le gouvernement afin de superviser les programmes d?étude financés par des fonds fédéraux et destinés à enseigner la question du Proche-Orient à plusieurs milliers d?étudiants chaque année. Les programmes devraient désormais « représenter l?ensemble des points de vue » et non « les seules critiques de la politique étrangère américaine », comme l?a expliqué Stanley Kurtz à la Chambre des représentants du Congrès en juin 2003 [12].

Daniel Pipes a récemment fait son entré dans le classement réalisé par le journal juif The Forward des cinquante Juifs états-uniens les plus influents [13].

Sa nomination à l?Institut des États-Unis pour la paix (US Institute of Peace - USIP) par le président George W. Bush a choqué la communauté musulmane, et notamment le Muslim Public Affairs Council. Ce think tank financé par des fonds fédéraux est en effet destiné à promouvoir « une résolution pacifique des conflits internationaux ». Une conception qui est assez éloignée de la pensée politique de Daniel Pipes : celui-ci écrivait en effet, en février 2002, que « la diplomatie met rarement un terme aux conflits » [14]. À peine entré à l?USIP, il s?est fait un devoir d?épurer la liste des collaborateurs. Il a ainsi exclu le Center for the Study of Islam and Democracy, un groupe pro-terroristes, selon lui, qui se serait infiltré dans la vénérable institution publique [15]. Il a quitté l?USIP début 2005.
Le penseur de l?islamophobie

Daniel Pipes est l?inventeur de plusieurs concepts qui ont été imposés dans le débat public.
Il est en premier lieu l?inventeur du « Nouvel antisémitisme » [16]. Cette expression désigne initialement l?opposition des groupes de pression musulmans états-uniens contre les groupes de pression juifs états-uniens à propos de la Palestine. Elle introduit un amalgame entre anti-sionisme et antisémitisme qui a fait florès.
Il est aussi l?inventeur des « Militants de l?islam » [17]. L?expression désigne des musulmans qui ne se contentent pas de leurs prières domestiques, mais adhérent à des organisations communautaires et défendent les droits des Palestiniens au détriment des israéliens soutenus par les États-Unis. Elle introduit un nouvel amalgame entre identité musulmane, lutte contre l?État d?Israël, et contestation de la politique de Washington. Il s?ensuit que les États-uniens de religion musulmane sont par essence des traîtres.
Enfin, il a inventé « la théorie moyen-orientale du complot ». Les Arabes, qui refusent d?admettre qu?ils sont incapables de résoudre leurs problèmes, s?imaginent qu?ils sont victimes de complots occidentaux [18].

En 2002, Daniel Pipes fut de toutes les radios et télévisions pour mener campagne contre L?Effroyable imposture, un ouvrage sur les attentats du 11 septembre et le changement de régime qui s?en est suivi aux États-Unis [19]. N?ayant aucun argument à opposer à la thèse et pensant à tort que son auteur était arabe, il s?efforça d?y voir une illustration du conspirationnisme des intellectuels arabes installés en France. Ce jugement de valeur fut relayé en France par Guillaume Dasquié et Jean Guisnel [20], puis par Daniel Lecomte [21].
Invité, en 2003, à participer à la plus grande émission politique arabe, L?Opinion contraire (Al-Jazeera) pour débattre avec Thierry Meyssan, il dû décliner l?offre car il était en attente de confirmation par le Congrès de sa nomination à l?USIP. Il dépêcha pour le remplacer son fidèle lieutenant Jonathan Schanzer [22] qui n?apporta pas plus de réfutation à l?ouvrage débattu.

Pipes peut également compter en France sur son traducteur, Guy Millière, pour diffuser sa pensée. Celui-ci a notamment publié Ce que veut Bush, un ouvrage apologétique réalisé à partir d?entretien avec Daniel Pipes, Paul Wolfowitz, etc. [23]

L?islamophobie est l?obsession de Daniel Pipes. En 1999, il publie un article dans The Forward dans lequel il écrit « les Musulmans qui détestent l?Amérique, et notamment les Juifs qui y vivent, sont de plus en plus nombreux et de plus en plus puissants, grâce à la protection offerte par l?État de droit et l?indulgence d?une société pluraliste et charitable ». Les attentats du 11 septembre vont conforter l?analyste dans ses convictions, en même temps qu?ils lui permettent d?obtenir une plus large audience. Selon lui, c?est cela qui lui a permis de publier en 2002 Militant Islam Reaches America en 2002, un livre « impubliable » jusque là et qui met en garde contre le fait que les populations musulmanes américaines abritent « un nombre important » de gens qui « soutiennent les objectifs des détourneurs d?avion », et qui « détestent les États-Unis et souhaitent, en fin de compte, le transformer en pays musulman ». Jim Lobe, de l?Inter-Press Service, dit avoir obtenu un projet de demande de subvention dans lequel Daniel Pipes propose de lancer un « Institut de l?Islam Progressiste » qui « pourrait élaborer un point de vie modéré, moderne et pro-américain » au nom de la communauté musulmane. Selon lui, les fondamentalistes musulmans sont des « Nazis », des « tueurs potentiels » qui représentent « de vrais dangers » pour les Juifs, les Chrétiens, les femmes et les homosexuels.

La guerre d?Irak a été la consécration des théories de Daniel Pipes, puisqu?il y a vu « une chance unique de remplacer le régime le plus excité du monde ». Depuis la chute du régime de Saddam Hussein, il est un peu revenu sur cette position : en effet, il a décrété que l?Irak avait désormais besoin d?un « homme fort à l?esprit démocratique » puisque les Irakiens « vivent dans un univers mental de théorie du complot » et ne sont pas tout à fait prêt à s?auto-gouverner comme les occidentaux. Aujourd?hui même, dans le New York Sun, il donne le nom de celui qu?il voudrait voir remplir ce rôle. Il s?agit sans surprise d?un militaire, l?ex-Major Général Jassim Mohammed Saleh al-Dulaimi, qui a l?avantage de ne pas avoir participé aux atrocités du régime de Saddam Hussein, de ne pas avoir de convictions idéologiques radicales tout en bénéficiant d?une position sociale reconnue [24].


[1] « Neocon Man », par Eyal Press, The Nation, 10 mai 2004.

[2] Voir notre enquête « Les marionnettistes de Washington », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 13 novembre 2002. Version portugaise : Os senhores da guerra, Frenesi éd., 2002.

[3] Sur le général Lemnitzer, voir « Opération Northwoods, quand l?état-major américain planifiait des attentats terroristes contre sa population », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 5 novembre 2001.

[4] La revue française Commentaires de Raymond Aron et Jean-Claude Casanova est organiquement liée à Commentary. Cf. « La face cachée de la Fondation Saint-Simon », par Denis Boneau, Voltaire, 10 février 2004.

[5] The Balance of Tomorrow, par Robert Strausz-Hupé, Orbis, 1957.

[6] « The Baghdad Alternative », par Laurie Mylroie, Orbis, 1988.

[7] « Back Iraq », par Laurie Mylroie et Daniel Pipes, The New Republic, 1989.

[8] « The Muslims are Coming ! The Muslims are Coming ! », par Daniel Pipes, National Review, 19 novembre 1990.

[9] « Are Muslim Americans Victimized ? », par Daniel Pipes, Commentary, novembre 2000.

[10] Le Middle East Forum emploie les experts suivants : Ziad Abdelnour, Mitchell G. Bard, Patrick Clawson, Khalid Durán, John Eibner, Joseph Farah, Gary Gambill, Martin Kramer, William Kristol, Habib Malik, Daniel Mandel, Laurent Murawiec, Daniel Pipes, Michael Rubin, Robert Satloff, Jonathan Schanzer, Tashbih Sayyed et Meyrav Wurmser.

[11] « Un Think Tank au service du Likoud », par Joel Beinin, Le Monde diplomatique, juillet 2003.

[12] « Funding Anti-Americanism - Title VI and radicalism in Middle Eastern studies », par Justin Peck, Concord Bridge, octobre 2003.

[13] « Forward 50 », The Forward, 14 novembre 2003.

[14] « The Only ?Solution? (for Israel) is Military », par Daniel Pipes, New York Post, 25 février 2002.

[15] « The US Institute of Peace Stumbles » par Daniel Pipes, The New York Sun, 23 mars 2004.

[16] « The New Antisemitism » par Daniel Pipes, Jewish Exponent, 16 octobre 1997.

[17] Militant Islam Reaches America par Daniel Pipes, W. W. Norton éd., 2003.

[18] The Hidden Hand par Daniel Pipes, St Martin?s Press éd., 1996, et Conspiracy, Free Press éd., 1997.

[19] L?Effroyable imposture, par Thierry Meyssan, éd. Carnot, 2002.

[20] L?Effroyable mensonge, par Guillaume Dasquié et Jean Guisnel, éd. La Douverte, 2002 (ouvrage condamné pour diffamation par jugement de la XVIIe chambre correctionnelle du TGI de Paris).

[21] « Le 11 septembre n?a pas eu lieu », soirée Théma produite et animée par Daniel Lecomte, Arte, 2004.

[22] À l?issue d?une heure trente de débat, un sondage réalisé auprès d?un panel de téléspectateurs montra que ceux-ci étaient convaincus à 17% par M. Schanzer et à 83% par M. Meyssan. L?émission, qui fit un pic d?audience, avait été regardée par 70 millions de téléspectateurs.

[23] Ce que veut Bush par Guy Millière, La Martinière éd., 2003. Il a également publié Qui a peur de l?Islam ?, Michalon éd., 2004.

[24] « Is an Iraqi strongman emerging » par Daniel Pipes, New York Sun, 3 mai 2004. Article repris le lendemain par le Jerusalem Post.

Source: Voltairenet

30.Posté par ajm le 03/02/2008 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé !

31.Posté par ajm le 03/02/2008 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Modération:

à part vomir votre haine il n'y a aucun argument dans vos texte, donc supprimé !

Et il en sera de même à chaque fois que vous dégueulerez ici !

32.Posté par ajm le 03/02/2008 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

dernier avertissement, si vous persistez dans votre entêtement à donner des lien vers le petit Pipes, vous ne pourrez plus faire de commentaire.
A vous de voir !

33.Posté par ajm le 03/02/2008 13:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé, et vous ne pourrez plus envoyer de commentaire !

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires