RELIGIONS ET CROYANCES

AL AHMADIYYA : LA SECTE DE L’ HETERODOXIE RELIGIEUSE


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 19 Octobre 2017 - 06:40 L’éloge du prophète ﷺ‬ de Lamartine


« La division est interdite en Islam, mais la différence d'avis (avec ses convenances et ses conditions) entre les compétents est permise et c'est même une richesse et une miséricorde »


BENALLAL MOHAMED
Mardi 16 Mai 2017

AL AHMADIYYA : LA SECTE DE L’ HETERODOXIE RELIGIEUSE



Dans un des ses Hadiths le prophète Mohamed (QLSSSL) avait dit : « Les gens du livre se sont divisés en 72 groupes et ma communauté se divisera en 73 groupes ; tous sont au feu sauf une qui est la « Djema’ah » (groupe) ». Il exprime à partir de cela pour nous montrer que les ramifications des sectes ne s’arrêteront en effet que lorsque cessera l’histoire de toute l’humanité. La communauté musulmane en général devrait s’acquitter principalement des devoirs religieux prescrit dans le Saint Coran à savoir faire la prière, le jeun, la zakat … la lutte pacifique dans le sentier de Dieu, de l’injonction continuelle du bien( Marouf) et la réprobation du mal( Munkar).
Les sociétés musulmanes ont évolué à travers le temps, l’espace et les dimensions spirituelles qui ont produit des écoles religieuses. Ces écoles ont codifié et maitrisé à la fois les principes de la croyance, ils se sont constituées en quatre écoles, approches de la loi : les hanafites-les malékites- les shafi’is - et enfin les hanbalis.
Le Coran et ses multiples exégèses
Dans la sourate « Ali Imrane » , la 153ieme « Ayates » : « Telle est ma voie dans toute sa rectitude suivez-la, ne suivez pas les pistes tortueuses qui ne feront que vous éloigner de la voie du seigneur ».Et le verset 103 de la même sourate, Allah (Exalté soit-il) dit :
« Et unissez-vous tous ensemble au «Habl» (câble) d’Allah et ne soyez pas divisés; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous: lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs. Puis, par Son bienfait, vous êtes devenus frères. Et alors que vous étiez au bord d’un abîme de Feu, c’est Lui qui vous en a sauvés. Ainsi Allah vous montre Ses signes afin que vous soyez bien guidés. L’islam a toujours prôné l’union des musulmans.
L’APRES PROPHETE(QLSSSL)
Apres la mort du prophète Mohammed (QLSSSL) les musulmans furent confronté à des situations nouvelles d’ordre organisationnel non référenciées dans les textes coraniques, ni abordées pendant la période du prophète. Cette nouvelle situation avait porté sur la gestion du nouveau contexte social existant et sur le partage du pouvoir pour assumer les questions qui se rapportent au type d’organisation sociale et à la structure de l’état (institution, à la législation, au commandement…., cet ensemble d’ordre organisationnel avait été explicité par des approches, et était traité différemment par les quatre principales écoles ou rites, se sont les nouveaux courant de l’islam qui se sont apparut.

Des imposteurs se proclamant prophète se sont apparus à travers l’histoire même au temps du prophète, il y avait un imposteur nommait Aswad*1 de la tribu d’Ans du Yémen, le prophète était encore en vie mais en étant malade, le prophète avait décidé de tuer tous les sectateurs. Sous le règne du calife Abou Bakr Essadik il y avait aussi un autre imposteur nommé Tolat’ha*2 qui se prenait pour un prophète.

L a présente et modeste contribution va portera principalement sur le courant hétérodoxe qui est « l’Ahmadisme » une secte nouvelle datant du début du siècle passé
Le Wahhabisme est aussi une secte qui se manifeste funestement et grandement dans le contexte algérien
La secte Al Ahmayya
« L’Ahmadisme » ou l’Ahmdiyya est un mouvement, un groupe ou secte réformiste musulman messianiste qui a été institué vers la fin du 19siecle par Mirza Ghoulem Ahmed. Il avait affirmé avoir entendu dés son jeune âge des voix, vers la fin du 19siecle, Mirza avait publié une série d’ouvrages de réflexions philosophiques et religieux tel que « BRAHIN-é-Ahmadiyya ».
C’était le 04mars 1889 qu’il proclame avoir reçu une révélation de Dieu, il a eu aussi la précognition ainsi que la capacité d’accomplir des miracles ( voir son livre « Surma Chashma-i-Arya » 1886 sur les miracles ) . Mirza affirme que Dieu lui a confié la mission de restaurer l’islam dans sa pureté comme si c’était la pratique de l’islam était trop impure en son époque, il se déclare unilatéralement « Mujaddid »( rénovateur) et Muhaddath( à qui Dieu parle) semblable au prophète Moussa ( alayhi salam).
En 1880, les musulmans du Pendjab purent se réjouir car le rêve fut accompli quand Mirza Ghulam Ahmad écrivit son livre « Barahin-i-Ahmadivya », ou il rétablit définitivement la suprématie de l'Islam sur toutes les autres religions dans son contexte géographique. Dans ce livre, un chef-d’œuvre important, il y exposa les excellences du Saint Coran, la véracité du Prophète Muhammad (QLSSSL) et les enseignements parfaits de l'Islam. Cette importante œuvre, conduisit certains musulmans de l’époque à déclarer que Mirza Ghulam Ahmad était le Réformateur de l’époque. De nombreux autres dignitaires de l'Islam firent des commentaires excellents et rendirent hommage à l'auteur pour son admirable exposé sur l'Islam. En effet devant cette importante manifestation,
LE FAUX NOUVEAU PROPHETE
Mirza déclare solennellement :
« Je jure au nom d’Allah qui est le détenteur de ma vie, que c’est lui qui m’a envoyé, m’a nommé prophète et m’a appelé le Messie Promis. C’est lui qui a montré 300.000 signes en faveur de ma proclamation». La déclaration d’être le Mahdi, les musulmans attendaient la venue du Mahdi. Pourtant, lorsqu’il déclara être le Messie Promis et Mahdi attendu, une vague d’opposition se souleva contre lui. Des livres incendiaires, des dires moqueurs et des articles injurieux furent publiés par ses adversaires et mêmes ses propres amis.
Ahmad était très affligé par l'état pitoyable des musulmans. Il considéra que son premier devoir était de défendre l'Islam contre les attaques de ses adversaires et il écrivit à cet effet plusieurs articles dans la presse. En 1864, il eut la vision grandiose d'une rencontre avec le Saint Prophète Muhammad (QLSSSL). Mirza Ghulam Ahmad vit qu'il tenait dans la main un livre qu’il avait lui-même écrit ; quand le Prophète (QLSSSL)le lui prit, le livre se transforma en un fruit délicieux, qui fut ensuite coupé et distribué, il en sortait du miel en abondance.
Mirza fonda sa communauté ( Ahmadiyya Muslim Jamaat), et il déclara avoir accompli la prophétie du retour de Jésus ; cet état de fait, lui a été annoncé parait-il par le prophète Mohamed (QLSSSL) et par plusieurs écrits religieux à travers le monde de son époque.
Les « Ahmadis » privilégient les prophètes Mohamed (QLSSSL) et Jésus de même, il vénère un tombeau « Rosa Bal » qu’il considère comme celui de Jésus, ce lieu du culte est un temple situé à Srinagar (Cachemire). Le courant de la christologie « Ahmadis » affirme que Jésus est un prophète de Dieu qui aurait été déposé de la croix dans un état comateux, il fut soigné par certains de ses apôtres, et puis Jésus grand voyageur, a été conduit jusqu’à Srinagar ou il a fini sa vie au cachemire.
Enfin ne pas juger sans science ni accuser sans preuve
Les théologiens sunnites et chiites considèrent les croyances des « Ahmadis » comme hérétiques et déviantes par rapport à l’islam car ils estiment que les revendications de Mirza quand à son essence prophétique et messianique transgressent les principes de base eschatologique de la tradition islamique. Le messager Mohamed( QLSSSL) étant le dernier des prophètes et jésus étant le prophète qui doit revenir à la fin des temps, Jésus n’est pas mort il est vivant au ciel , il a été élevé physiquement par le Bon Dieu pour échapper à la crucifixion.
Pour préserver la tradition de christologique, le courant « Ahmadis » s’appui sur divers traditions et récits arabes, persans et indous et en particulier sur l’œuvre de Nicolas Notovitch un journaliste russe qui avait publié la vie inconnue de Jésus Chris. Il provoqua une tempête de controverses venant de l’église catholique.
La Christologie, la legende et Al Ahmadiyya
Les « Ahmadis » puisent aussi leurs textes qui se rapportent à Jésus sur le « Bhavishya Purana »(désigne un travail qui contient des prophéties concernant l'avenir) une collection de traditions hindoues, l’ exemple de ce roi » SAKAS » de Bombay qui avait une vision sur une montagne couverte de neige ou il lui apparait un « fils du seigneur »( Ishaputra) né d’une vierge. Cette histoire fait allusion à Jésus mélangé à des éléments de cultes persans que la tradition « Ahmadis » la transpose à Srinagar. Beaucoup de légendes sont reprises et sont contenus dans la théorie « Ahmadis ».
Par ailleurs Mirza invite les musulmans à renoncer à la guerre sainte( Jihad) ; les pays musulmans à l’époque était encore sous le joug de la colonisation, donc pour lui la révolution ou la révolte ( récupération d’un bien ou rétablissement d’une justice) n’est point permise. Il professe la prédication ( Da’wa) pacifique tout en incitant l’action missionnaire transnationale .Ahmed Mirza déclare aussi être un avatar de Krishna*1 ainsi que de Jésus de Nazareth retourné sur terre en tant que Mahdi « El Moun ta dar » et puise ses origines dans une légende Bouddhiste qui est représenté par un personnage de légende
Six ans après la disparition de Mirza le mouvement se décompose en deux courants : la communauté musulmane Ahmadiyya et la branche Ahmadiya de Lahore qui vénère comme étant un calife du mouvement, Mirza n’est pas un prophète mais un « mujaddid » (réformateur- novateur) Mirza Ghulam Ahmed avait écrit plus de 80 livres traitant de tous les sujets se rapportant à la religion. Cette œuvre extraordinaire restera à jamais une source magnifique de connaissance spirituelle pour les chercheurs de la vérité.
Mirza Ghulam Ahmad avait un amour profond pour le Saint Coran et il ne manquait jamais un jour à l'étudier. Des pensées sublimes lui venaient à l'esprit, il étonnait et enchantait par ses conversations et ses discussions quotidiennes. Son explication des versets coraniques a fait apparaître des beautés et interprétations dissimulées jusque là.
Ses rêves, ses visions et révélations se comptent par milliers. C'était un flot spirituel incessant provenant des cieux. Il les consignait par écrit et les racontait le même jour aux fidèles présents. Des prophéties inoubliables ont été accomplies selon Mirza. Il montra des centaines de signes. Il priait pour tous, les malades, les nécessiteux et conseillait toujours ses disciples de prier sincèrement. Les révélations divines reçues par lui ont été consignées dans ses livres. Il démontra que tout homme pouvait avoir des visions et des révélations s'il suivait les préceptes du Saint Coran et des centaines de ses compagnons sont les témoins de cette communion avec le Dieu-Vivant.
Selon Mirza le lien le plus proche d'Ahmad avec Dieu fut le résultat d'une soumission totale à Sa Volonté. c'est grâce à cette soumission totale qu'on pouvait sentir la Présence Eternelle de Dieu. Mirza Ghulam Ahmad a non seulement atteint la paix et la tranquillité d'esprit mais a montré à ses disciples qu'eux aussi pouvaient établir cette communion pour une vie satisfaisante en suivant le chemin tracé par l'Islam.
Les musulmans canonisant l’hétérodoxie comparés aux musulmans orthodoxes font apparaitre des divergences sur plusieurs points portant sur la foi comme par exemple la mort de Jésus la croyance orthodoxe est clair Jésus n’est pas mort ; il a été élevé au ciel par Dieu pour échapper à la crucifixion.
Pour la croyance des deux mouvements « Ahmadis » Jésus n’est pas mort sur la croix, il a repris connaissance dans la grotte de Joseph, il est mort naturellement en inde pour ce qui se rapporte à son retour sur terre, par contre, la croyance musulmane orthodoxe annonce que Jésus descendra du ciel peu avant la fin du monde.
Les « Ahmadis » font référence à la réincarnation de Jésus c’est à dire que la prophétie de la réincarnation spirituelle a été accompli en la personne de Mirza autant Jésus est le messie de Moise autant Mirza est le messie du prophète Mohamed (QLSSSL).
A propos de la finitude de la qualité du prophète Mohamed, il est le dernier des prophètes, cependant n’exclu pas le retour de Jésus avant la fin du monde, car tout être humain est mortel Jésus est un être humain et doit subir ce sort, donc il reviendra en tant que musulman et non en tant que prophète.
Pour les « Ahmadis » de nouveaux prophètes peuvent venir après Mohamed à condition qu’ils suivent l’exemple établi par lui, ils ne peuvent recevoir de nouvelles lois comme le S ain Coran.
Enfin les « Ahmadis » vouent à Yuz Asaf qui est le nom attribué par la tradition « Ahmadis » à un saint homme enterré en Inde dans un tombeau à Srinagar un culte semblable aux saints de l’islam autour de son tombeau de Rosa Bal (Lieu de la tombe du prophète) est le nom d'un sanctuaire situé dans le quartier Khanyaar de la ville de Srinagar.
Cette légende de la tombe de Jésus a connu dans occident chrétien un certain renom médiatique durant la période 1970 relayée par des écrivains ésotéristes.
A propos de la secte « Ahmadis » de passage à Lahore le chef d’Etat algérien H. Boumediene (Allah Yarah mah) s’est distingué aussi à la Conférence des Etats islamiques à Lahore en 1974, par un discours réaliste, qui n’a pas été du goût des dirigeants de certains pays arabes. Il avait, en effet, remis la religion dans sa dimension réelle, loin de l’instrumentalisation politique, sectaire et fanatique. «Les expériences humaines dans bien des régions du monde ont démontré que les liens spirituels (...) n´ont pas pu résister aux coups de boutoir de la pauvreté et de l´ignorance pour la simple raison que les hommes ne veulent pas aller au Paradis le ventre creux. (...) Les peuples qui ont faim ont besoin de pain, les peuples ignorants de savoir, les peuples malades d´hôpitaux.» a-t-il déclaré.
Enfin pour terminer les « Ahmadiyyas » ont actuellement une mosquée islamique à Londres, une télévision privée dont la médiatisation de cette secte va dans le sens de la sensibilisation. Les « Ahmadis » sont interdits à ce jour de pèlerinage à la Mecque.

Les « Ahmadis » sont un mouvement apparu en 1900 en tant que complot monté par les colonisateurs britanniques dans le sous-continent indien, à dessein de détourner les musulmans de leur religion en général et de l'obligation du Djihad en particulier, de façon à ce qu'ils ne s'opposent pas à la colonisation au nom de l'Islam.
On peut citer d’autres sectes dangereuses aussi, mais pas encore très connues ou très influentes En fait, l'Islam est une religion valable en tout temps et tout espace, l'adaptabilité de l'Islam concerne les branches et les sujets qui ne contredisent pas les textes fermes et explicites de la loi divine ni son esprit, ni sa finalité, ni le consensus de la Oumma (Ijmâ').
Les sectes sont apparues à travers le monde islamique suite à la mauvaise compréhension ou interprétation Saint Coran. Ces sectes étaient aussi une conséquence de l'ouverture du monde musulman sur d'autres nouvelles cultures et civilisations.
BENALLAL MOHAMED
-Aswad*1 : l’imposteur- page 14 Tabari les 4 premier califes Chronique traditionnelle traduite par Hermann Zotenberg -Sindbad
- Tolat’ha*2 l’imposteur page 25
-Wikipedia : Al Ahmadiyya - Mirza Ghulem Ahmed
http://www.doctrine-malikite.fr/Les-sectes-egarees-en-Islam_a34.html
Quelques Écrits de Mirza Ghumem Ahmad :
Barahin-i-Ahmadivya (1880) (Sur la suprématie de l'Islam)
Surma Chashma-i-Arya (1886) (Sur les miracles)
Fateh Islam (1891)
La philosophie des enseignements de l'Islam (1896)
Jésus en Inde (1899)
Khutba-Ilhamiyya (1900) (Le sermon révélé)
Paigham-i-Sulah (1908) (Le message de la réconciliation


Mardi 16 Mai 2017


Commentaires

1.Posté par jeloul le 16/05/2017 22:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le sunnisme et le salafisme qui prtétendent suivre le prophète que la paix soit sur lui en font partis de ces sectes !! les sunnites sont "politiquement "des anti-fasho donc clean publiquement, alors que dans toutes les guerres, et l'histoire le témoigne, sont les premiers à attiser les conflits, parce que justement ils se prétendent d'être clean et juste dans leurs actions .... la plupart des musulmans, maintenant, ne le sont que par héritage, que de l'émotionnel, et c'est le piège dans lequel tombent "les radicalisés", piègés et rejetés par la société !! ....

2.Posté par Abu ukkasha le 17/05/2017 17:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ahmadiyya n sont pas sur la voie tracée par le prophète Muhammad salallahu alayhi wa salam c est une secte égarée très loin des enseignants du prophète c est juste des adorateurs des tombes.....

3.Posté par Tahir le 20/05/2017 17:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À Abu ukkasha. Je ne sait pas qui sont les enseignants du Prophète Muhammad (Saw). La seul chose que je sais qu''''il avait qu''''un enseignant Allah lui même. Et que les ahmadis ne suivent que le Coran et la Sunnah. Et adorent aucune Tombes

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires