Néolibéralisme et conséquences

AIG : furie populaire contre les bonus payés aux spéculateurs


Dans la même rubrique:
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 08:29 SECURITE DES MOYENS DE PAIEMENT 



Jeudi 19 Mars 2009

AIG : furie populaire contre les bonus payés aux spéculateurs
La décision de l’assureur américain AIG de payer 163 millions de dollars en bonus de fin d’année aux traders les plus performants de la section des produits dérivés d’AIG Financial Products, est peut-être la dernière goutte qui fera déborder le vase, créant les conditions d’une véritable réorganisation du système financier international.

En effet, l’assureur, nationalisé à 79% depuis le début de la crise, a été renfloué par l’Etat à hauteur de 180 milliards de dollars ! AIG était devenu, depuis un certains temps, comme certains l’ont dit à Washington « un assureur à la base, mais avec un hedge-fund en haut » !

La fureur des américains est telle que selon le Washington Post « des gardiens armés payés ont du monter la garde à l’extérieur des bureaux d’AIG Financial Products dans la banlieue aisée du Connecticut ». « A l’intérieur, des menaces de morts et des lettres colériques ont inondé les boites de courriers informatiques. Des appels des gens enragés font « bruler » les postes téléphoniques. Des gérants avec une certaine ancienneté ont donné leur démission. Certains employés ne se sont pas montrés du tout. « C’est une émeute », a dit un cadre supérieur. « Les vies des gens sont mis en danger »… « Ceci va exploser », a déclaré un gérant responsable des Produits financiers, qui a parlé sous le sceau de l’anonymat. « J’ai l’horrible, horrible, horrible sentiment que tout ceci va mal se terminer ».

Il faut dire que les employés de cette unité étaient particulièrement choyés. Selon le Hartford Courant, on y bénéficiait des repas gourmet gratuits, et on avait accès à un sauna et a une salle de gym bien équipée sur place. Aujourd’hui, ces mêmes employés « sont attristés par l’hostilité à laquelle ils doivent faire face » ! Et ce traitement n’est pas réservé uniquement à cette partie d’AIG.

La population en a marre des banquiers corrompus et autres parasites qui sont à l’origine de ce chaos et qui sont depuis renfloués, alors que les populations se retrouvent de plus en plus à la rue et à faire les queues des bureaux de chômage.

A ces criminels qui commettent des crimes contre la nation, un responsable larouchiste lance cet avertissement : « les furies rassemblent leurs forces et les choses ne finiront pas bien pour vous. A la population, nous donnons ce conseil : Vous avez raison d’être en fureur, mais cette colère doit être canalisée vers un objectif productif, notamment celui d’utiliser cette crise pour nettoyer les écuries d’Augias, en faisant usage du pouvoir que la Constitution octroie pour enquêter et poursuivre les coupables. Il faudrait commencer par créer une nouvelle Commission Pécora pour éliminer la corruption. Faites leur peur non pas avec des émeutes, mais avec ce qu’ils craignent le plus : une citoyenneté en colère. »


La liquidation d’AIG ouvre la voie à la banqueroute organisée

Parce qu’ « on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps [Abraham Lincoln] », un débat sur les malversations inhérentes au système financier international, actuellement en faillite, et sur la mise en règlement judiciaire de celui-ci est en train de s’ouvrir aux États-Unis.

AIG, la première société d’assurance du monde, qui n’a survécu jusqu’à maintenant à la crise que grâce aux 173 milliards de dollars injectés par l’Etat américain, en est le déclencheur.

Il faut dire que la presse américaine a révélé le weekend dernier que 90 milliards de l’argent du contribuable avaient été versée à d’autres banques, principalement européennes, dont la Société Générale (11,9 milliards) et BNP Paribas (4,9 milliards), et que l’assureur comptait payer 165 millions de dollars de bonus aux « experts financiers » à l’origine de la débâcle qu’AIG emploie à Londres. De plus, comme le notait le New York Times, mardi, 32 milliards de dollars n’apparaissent pas dans les relevés de compte de la banque et demandait « où sont-ils passés ? ».

Bref un scandale qui a révolté la population américaine et qui a obligé le gouvernement américain à annoncer, hier, qu’il allait mettre en place « des mesures pour liquider AIG de manière ordonnée et pour protéger le contribuable américain ».

La faillite d’AIG est due à son exposition aux CDS, CDO et autres dérivés, produits hautement spéculatifs, ayant contaminé l’ensemble du système financier international.

Le retournement qui est en train de s’opérer dans les institutions américaines, pourrait bien mener à la mise en place de la banqueroute organisée de l’ensemble du système que demande Lyndon LaRouche depuis plusieurs années maintenant. Et comme le notait Pierre-Yves Dugua, dans Le figaro du 17 mars : « La polémique déclenchée par AIG risque de donner du grain à moudre à ceux qui, au Congrès, réclament qu’une autre méthode soit adoptée pour résoudre la crise bancaire. Certains plaident en effet pour la mise en faillite ordonnée des institutions qui exigent chaque mois plus d’argent public pour survivre, mettant le seul contribuable à contribution pour les erreurs commises par le passé. Le débat pourrait peser sur le Congrès, au moment où l’on hésite à donner 22 milliards de plus pour sauver General Motors, Chrysler et la filière automobile américaine, qui représente au moins deux millions d’emplois. »

http://www.solidariteetprogres.org http://www.solidariteetprogres.org



Jeudi 19 Mars 2009


Commentaires

1.Posté par DEVECI le 19/03/2009 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Recemment, ma voiture etait stationner sur une zone de dechargement pendant 5 minutes.
Directement, on m a colle un PV. 100 euros a payer et payer immediatement.
Je suis fautif et j ai paye.
ET LES BANQUIERS????? C'est encore moi en tant que CONtribuable qui devra payer encore.
MERCI

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires