Propagande médiatique, politique, idéologique

AFFAIRE DIEUDONNE: RACISTES DE FRANCE, MONTREZ-VOUS, PRENEZ LA DEFENSE DU SIONISME



ericfery@orange.fr
Mardi 5 Mai 2009

AFFAIRE DIEUDONNE: RACISTES DE FRANCE, MONTREZ-VOUS, PRENEZ LA DEFENSE DU SIONISME
Et voilà que l’on retrouve les contorsions de l’Occident et les droits de l’homme à géométrie variable !
Le Président Iranien, Mahmoud Ahmedinedjad, a, il est vrai, commis le crime de lèse-Israël. Il a eu l’outrecuidance de dénoncer le racisme de l’Etat d’Israël.
Vous n’y pensez pas, Monsieur le Président !
Raciste, Raphaël Eytan, ex-chef d’état-major de l’armée d’Israël, qui compare les Palestiniens à des "cancrelats dans un bocal" ?
Raciste, Avigdort Lieberman, ministre des affaires étrangères du gouvernement israélien, qui propose d’appliquer à Gaza "ce que les Etats-Unis ont fait au Japon à la fin de la seconde guerre mondiale", autrement dit d’y envoyer une bombe atomique ?
Raciste, David Ben Gurion qui déclare en 1937 : " Nous devons expulser les arabes et prendre leur place" ?
Raciste, Heilbrun, président du comité pour la réélection du général Shlomo Lehat, maire de Tel-Aviv, qui affirme en octobre 1987 : "Nous devons tuer tous les palestiniens à moins qu’ils ne soient résignés à vivre en tant qu’esclaves" ?
Raciste, Israël Koenig, principal auteur du fameux rapport Koenig, qui décrit en détail les moyens de discrimination à utiliser à l’encontre des citoyens Palestiniens Israéliens et dont chacun peut juger de l’humanité à travers cette citation : "Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe" ?
Raciste, Joseph Weitz, directeur du Fond national juif, qui écrit en 1973 : "La seule solution est Eretz Israel (Grand Israël), ou au moins Eretz Israël Ouest (toutes les terres à l’ouest du Jourdain), sans les arabes. Il n’y a pas de place pour un compromis sur ce point. Nous ne devons pas laisser un seul village, pas une seule tribu" ?
Raciste, Golda Meïr, qui déclare, le 8 mars 1969 : "Comment pourrions-nous rendre les territoires occupés ? Il n’y a personne à qui les rendre" ?
Raciste, Yitzhak Shamir, premier ministre israélien qui, le 1er avril 1988, promet : "Les palestiniens » seront écrasés comme des sauterelles … leurs têtes éclatés contre les rochers et les murs" ?
Raciste, le rabbin israélien Yitzhak Ginsburg affirmant au Jerusalem Post le 19 juin 1989 que "le sang juif et le sang des goys (non-juifs) ne sont pas les mêmes" et en concluant que "tuer n’est pas un crime si les victimes ne sont pas juives" ?
Raciste, Théodore Herzl, fondateur de l’Organisation sioniste mondiale, qui préconise, le 12 juin 1895, de "chasser la population pauvre (les arabes) au-delà de la frontière en lui refusant du travail" ?
Raciste, Ehud Barak qui, le 28 août 2000 (Jerusalem Post du 30 avril 2000), ose cette comparaison : "Les palestiniens sont comme les crocodiles, plus vous leur donnez de viande, plus ils en veulent" ?
Raciste, Menahem Begin qui, dans un discours devant le Parlement israélien, a ssimile les Palestiniens à "des bêtes qui marchent sur deux jambes" ? (Amnon Kapeliouk, « Begin and the beast » «(Begin et les bêtes), New Statesman, 25 juin 1982).
Raciste, Moshe Katsav, ex-Président israélien déclarant au Jerusalem Post, le 10 mai 2001 : "Il y a une énorme différence entre nous (les juifs), et nos ennemis. Pas seulement dans la capacité, mais dans la morale, la culture, le caractère sacré de la vie et la conscience. Ils sont nos voisins ici, mais c’est comme si à quelques centaines de mètres, il y avait un peuple qui n’appartenait pas à notre continent, à notre monde, qui appartenait véritablement à une autre galaxie" ? (Ce grand moraliste a quelques problèmes avec la justice de son pays où il est accusé de viol !)
Raciste, Netanyahu, actuel Premier Ministre d’Israël qui exprimait ainsi des regrets en novembre 1989 : "Israël aurait dû exploiter la répression des manifestations en Chine lorsque l’attention du monde s’est focalisée sur ce pays, pour mettre à exécution des expulsions massives parmi les arabes des territoires" ?
(journal israélien « Hotam », du 24 novembre 1989).
Racistes, ces milliers de jeunes soldats israéliens se promenant dans Tel Aviv avec des tee-shirts comportant l’image d’une femme palestinienne enceinte au centre d’une cible avec la légende "One shot, two kills" (Un tir, deux morts) ?
Oui, le racisme est consubstantiel à l’Etat d’Israël.
Il l’accompagne depuis sa naissance.
Est-ce tomber dans l’antisémitisme que de le dénoncer ?
Écoutons les voix précieuses, celles de Laurent Schwarz, Stanislaw Tomkiewicz, Daniel Barenboïm, Edgar Morin, Harold Pinter, des voix juives, oui juives, qui n’ont cessé de condamner la politique israélienne au nom d’une morale universelle.
Écoutons Albert Einstein exprimer l’"estime" qu’il avait pour Begin et Shamir : "Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre temps, il y a l’émergence, dans l’Etat nouvellement créé d’Israël, d’un parti de la Liberté (Herut), un parti politique très proche, dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social, des nazis et des partis fascistes. Begin et Yitzhak Shamir qui étaient membres de ce parti sont devenus premiers ministres".
La grande philosophe juive Hanna Arendt, avec d’autres personnalités juives des Etats-Unis, avait élevé une vigoureuse protestation dans un numéro du New York Times de décembre 1948 contre la visite de Begin aux États-Unis.
Citons enfin la déclaration sans équivoque en décembre 1983 d’Israël Shahak, président de la Ligue israélienne pour les droits de l’homme et les droits civiques, survivant du camp de concentration de Bergen Belsen, commentant les lois d’urgence de l’armée israélienne suite à la guerre de 1967 : "Le pouvoir légal d’Hitler était basé sur le « décret de loi », qui était voté tout à fait légalement par le Reichstag et qui permettait au Führer et à ses représentants, en langage simple, de faire ce qu’ils voulaient, ou en langage juridique, de publier des décrets ayant pouvoir de loi. Exactement le même type de loi votée par la Knesset (le parlement israélien) juste après la conquête de 1967, accordant au gouvernement israélien, et à ses représentants le pouvoir d’Hitler, qu’ils utilisent de façon hitlérienne".
Alors, qu’elle apparaît misérable cette sortie indigne des représentants de l’Europe, cette fausse indignation, cette vraie hypocrisie !
Universels, les droits de l’Homme ?
Pensez-vous !
Ils s’arrêtent aux portes d’Israël, état moral par nature ou par onction divine.
A propos d’onction, les télévisions occidentales ont fait plusieurs fois appel à une sorte de statue du commandeur, un vrai Prix Nobel de la Paix nommé Elie Wiesel. A titre anecdotique, ce Monsieur théoriquement paisible a appelé à torturer Madoff, le fameux escroc, qui a englouti l’argent de la fondation pour la Mémoire de la Shoah que préside Wiesel. Cet argent provient de donations. Le Prix Nobel de la Paix n’hésitait donc pas à l’utiliser à des fins spéculatives. Moins anecdotique, il y a sa fameuse déclaration sur le fait qu’"Israël ne doit pas être jugé selon la loi normale".
Sur ce plan, on peut dire qu’il a été entendu !
Brahim Senouci
(brahim-senouci.overblog.com)


David id Ben Gourion : Octobre 1936 :
"Nous ne suggérons pas d'annoncer maintenant notre but final qui va très loin ? plus loin encore que les révisionnistes qui s'opposent à la partition. Je ne veux pas abandonner la grande vision, la vision finale qui est une composante organique, spirituelle et idéologique de mes (..) aspirations sionistes, " (David ben Gourion, " mémoires " , volume trois, page 467).

"Les frontières des aspirations sionistes sont l'affaire du peuple juif et aucun facteur externe ne pourra les limiter. " (Ouvrage cité ci dessus, discours en 1937).

Ben Gourion, lettre à son fils (1936) :
"Un Etat juif partiel n'est pas une fin, mais seulement un commencement. Je suis convaincu que l'on ne peut nous empêcher de nous établir dans les autres parties du pays et de la région."

Ben Gourion, 1938 :
"Les frontières des aspirations sionistes, incluent le Liban-Sud, le sud de la Syrie, la Jordanie d'aujourd'hui, toute la Cisjordanie, et le Sinaï "
(Rapport au Conseil mondial de Poalei Zion ( futur Parti Travailliste ) à Tel-Aviv).

Ben Gourion, discours de 1938 :
"Après être devenus une force importante grâce à la création de l'Etat, nous abolirons la partition et nous nous étendrons à toute la Palestine. L'Etat ne sera qu'une étape dans la réalisation du sionisme et sa tâche est de préparer le terrain à l'expansion. L'Etat devra préserver l'ordre non par le prêche mais par les mitrailleuses. ".

1940, Joseph Weitz, chef du Service de colonisation de l'Agence juive :
"Entre nous, il faut qu'il soit clair qu'il n'y a pas place pour les deux peuples dans le pays. Nous n'atteindrons pas notre but s'il y a des Arabes dans ce petit pays. Il n'y a pas d'autre issue que de transférer les Palestiniens d'ici dans les pays avoisinants ? de les transférer tous. Il ne doit pas rester un seul village, une seule tribu. ".

Le même Joseph Weitz explicitait ce que signifiait pratiquement " rendre la Palestine "juive" " :
"Il y en a qui croient que la population non juive même en pourcentage élevé, à l'intérieur de nos frontières, sera plus facilement surveillée par nous ; et il y en a d'autres qui croient le contraire, c'est à dire qu'il est plus facile de surveiller les activités d'un voisin que celles d'un locataire. (Je) tends à soutenir ce deuxième point de vue et j'ai un argument supplémentaire : la nécessité de renforcer le caractère de l'État qui sera désormais juif ( .. ) avec une minorité non juive limitée à 15 %. J'étais déjà arrivé à cette conclusion fondamentale dès 1940 (et) je l'avais notée dans mon journal. ". " Nous devons utiliser la terreur, l'assassinat, l'intimidation, la confiscation des terres et la suppression de tous les services sociaux pour débarrasser la Galilée de sa population arabe. "
( Rapport Koenig - Al Hamishar ( journal israélien ), 7 septembre 1976.

1948 : fondation de l’état d’israel :

Ben Gourion, En mai 1948 :
"Nous devrions nous préparer à lancer l'offensive. Notre but c'est d'écraser le Liban, la Cisjordanie et la Syrie. Le point faible c'est le Liban, car le régime musulman y est artificiel et il nous sera facile de le miner. Nous y établirons un Etat chrétien, puis nous écraserons la Légion arabe, éliminerons la Cisjordanie ; la Syrie tombera dans nos mains. Nous bombardons alors et avançons pour prendre Port-Said, Alexandrie et le Sinaï. " (Recommandations devant l'Etat Major Suprême. "
Ben Gourion, une biographie ", par Michael Ben Zohar, NewYork : Delacorte, 1978).

Question du général Yigal Allon à Ben Gourion : "Que ferons nous de la population de Lydda et Ramle ?" ? environ 50 000 habitants ?
Ben Gourion, selon son biographe, agita la main et dit "Chassez-les !"
(Juillet 1948- M. Ben Zohar).

Première visite de Ben Gourion à Nazareth. "
Ben Gourion regarda autour de lui avec étonnement et dit : "Pourquoi y a-t-il autant d'Arabes, pourquoi ne les avez vous pas chassés ?" "
( source, opus cité supra M. Ben Zohar )

Uri Lubrani, conseiller spécial aux Affaires arabes du Premier ministre israélien David Ben Gourion en 1960.
"Nous réduirons la population arabe à une communauté de bûcherons et de serviteurs. " (Sabri Jiryis, " les arabes en Israel " ( the Arabs in israel - New York : Monthly Review Press, 1976 ).

Raphaël Eitan, chef d'état-major des Forces armées israéliennes :
"Nous déclarons ouvertement que les Arabes n'ont aucun droit à s'établir ne serait-ce que sur un centimètre d'Eretz Israël. Vous autres bonnes âmes et modérés devriez savoir que les chambres à gaz dAdolf Hitler seraient pour eux un palais de récréation... La force est la seule chose qu'ils comprennent et qu'ils comprendront jamais. Nous utiliserons la force extrême jusqu'à ce que les Palestiniens viennent à nos pieds en rampant. "
(Gad Becker, " Yediot Aharanot ", 13 Avril 1983, New York Times, 14 Avril 1983.).

Le même Eitan précisa:
"Lorsque nous aurons pacifié le pays, tout ce que les Arabes pourront faire ce sera de tourner en rond comme des cafards drogués dans une bouteille. " (Idem supra).

Heilbrun, président du Comité pour la réélection du général Sholom Lahat, le maire de Tel-Aviv : "Nous devons tuer tous les Palestiniens à moins qu'ils se résignent à vivre ici comme des esclaves. " (Octobre 1983).
(le blog de Nicole)

Je rajoute dans ce petit florilège non exhaustif de citations de sionistes notoires à l'adresse de ceux qui, ces jours prochains, à propos des élèctions européenne et du Parti Antisioniste, vont perdre leur âme et leur honneur en soutenant l'insoutenable:

Menahem Begin, premier ministre israelien, prix Nobel... de la paix!

“Notre race est la race des Maîtres. Nous sommes des dieux divins sur cette planète. Nous sommes aussi différents des races inférieures
que les humains le sont des insectes. En fait, comparé à notre race, les autres races sont des bêtes et des animaux, un bétail au mieux.
Les autres races sont comme l’excrément humain. Notre destin doit être de régner sur ces races inférieures. Notre royaume terrestre sera gouverné par notre chef avec une baguette de fer. Les masses lècheront nos pieds et nous servirons comme des esclaves”.

Fery



Mardi 5 Mai 2009


Commentaires

1.Posté par o.d le 05/05/2009 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'hégémonie de l'occident demeure intact dans la politique des deux poids deux mesures pour accentuer l'injustice en dénaturant l'aspect du racisme israelien envers les autochtones, ils le rendent humainement acceptable aux yeux du globe sous le joug de l'antisémitisme qui ronge l'esprit des occidentaux. En d'autres termes les israéliens ont droits d'être raciste contre les autres mais pas le contraire.

2.Posté par hélène le 05/05/2009 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en effet, mais il faut parler des gouvernements occidentaux ,des politiques, tous complètements infiltrés par le sionisme triomphant et raciste, mais pas des peuples qui, dans leur grande majorité ont pu voir et comprendre ce quétait vraiment le sionisme, ses crimes et sa domination mondiale qui est planetaire, l'"affaire dieudonne" son lynchage perpétuel par cette clique, les 28 procès, et les réactions de toute la classe politique et médiatique aux listes antisioniste en est la démonstration éclatante!!

3.Posté par jugurta le 05/05/2009 21:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les peuples ? parlons en des peuples ! dissocier la classe régnante aussi catégoriquement du peuple est un peu tiré par les cheveux a mon sens, car souvenez vous : on a les dirigeants que l'on mérite, et l'ignorance fait bien des ravages, le fait qu'une partie des français soutienne Israël aussi aveuglement et passionnément et souvent lié a leur haine des musulmans, qu'ils voient comme une menace et ceci principalement a cause de la boite magique et des lavages de cerveau subliminaux émis par hollywood dans chacun de ces films ou presque au sujet de ces musulmans barbares qui veulent imposer la charia a toute la planète, les sionistes sont très fort a morceler un corps en plusieurs groupuscules qui s'entretuent pour les raisons les plus triviales, déconstruire le monde pour le reconstruire selon leur modèle, ne sont-il pas le " peuple élus " ? ils on tout les droits ! et les goyim on été crée pour eux qu'ils puissent s'amuser un peu

4.Posté par samy le 06/05/2009 01:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pour les faux repulicains et les taupes sionnistes du gouvenement (sarko,lelouche;kouchner,gueont;dray,jack longue..ect),je vous donne la parole du maitre,oui du maitre:DEGAULE?QUE PENSEZ T IL DU SIONNISME?JE VOUS LAISSE SAVOURER
La video:
http://www.dailymotion.com/relevance/search/de+gaulle/video/x3putt_de-gaulle-sur-israel_news
comme ca vous comprendreZ que les sionnistes on liquider DEGAULE DU POUVOIR,il etais le dernier garde fou contre leur egemonie;
bon spectacle/

5.Posté par samy le 06/05/2009 02:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avant d aller dormir,j ai une question a 2 millions de dollars
DE QUI PARLAIT JFK DANS SON DERNIER DISCOURS AVANT SON ASSASINAT???

http://www.dailymotion.com/related/x6lc2b/video/x6evcl_urgent-discours-de-kennedy-avant-sa_news?hmz=74616272656c61746564

c enorme.

6.Posté par Arthur Gohin le 06/05/2009 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL y a aussi le rabbin israélien Lvor: " A la lumière de la torah c'est très clair: mille vies non juives ne valent pas l'ongle d'un juif"
Et bien d'autres...

7.Posté par spin le 06/05/2009 15:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

comment fait-on pour différencier un barbare juif d'un barbare arabe ou d'un barbare nazi?l'un des trois fait-il moins mal en cognant ? chaque "camp" a ses brutes fascistes, arrêtez de faire ce qu'ils disent et arrêtez de dire ce que font ceux d'en face.

ceci dit : facile à dire pour moi, personne ne m'a bombardé, déporté ou exproprié récemment! diemne!

8.Posté par Arthur Gohin le 06/05/2009 15:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facile à dire, oui, et, sans les cautionner, je me mets à la place des arabes qui craquent en envoyant des roquettes (qui ne font d'ailleurs pas grand mal).
Les arabes ont été plutôt patients, mais les expultions n'ont jamais cessé depuis la fin du 19 ème siècle. Alors qu'eux considéraient les juifs comme des citoyens à part entière, il se font envahir par des gens qui les considèrent comme des sous hommes sans droits.

Israël est allé si loin dans l'injustice et le crime, que je ne peut que répéter ce qu'à dit Gandhi pour les anglais aux Indes dans des conditions semblables: l'heure n'est plus aux arrangements, maintenant partez.
Les juifs d'Israël ont quasiment tous une origine autre, et leur retour au pays d'origine est presque toujours possible. Surtout en Russie, pays qui subit un effondrement démographique.
Maintenant, si ces juifs veulent maintenir une position suicidaire...

9.Posté par BATT le 08/05/2009 01:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y'a des juifs racistes mais beaucoup ne le sont pas. On peut dire la même chose des arabes, des blancs, des noirs, des jaunes et des peau rouges. En fait tous les peuples sont égaux mais tous malheureusement se laissent manipuler pas des individus pretentieux, par des imbéciles et par des idéologies perverses.
BB

10.Posté par Saber le 09/05/2009 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


TOUS LES PERROQUETS SONT EGAUX EN CAGE.

Il faut dire que ça jase au pays des droits du perroquet.

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires