MONDE

ABM : Les mesures de confiance proposées par les USA aux Russes, c'est du vent.


A propos de l'article RIA Novosti : "ABM : Moscou étudie les mesures de confiance américaines (MID)"


abdellah.ouahhabi@online.fr
Samedi 8 Novembre 2008

ABM : Les mesures de confiance proposées par les USA aux Russes, c'est du vent.
A mon avis, dans le passé, les autorités russes ont commis une erreur en faisant semblant de prendre au sérieux la blague des USA relative au danger nucléaire balistique iranien. Je comprends l'enjeu : la Russie attendait des dividendes de sa participation aux sanctions du Conseil de Sécurité contre l'Iran, contre la Corée du Nord, etc. Des dividendes comme l’entrée dans l'OMC, la levée de sanctions commerciales ciblées sur les domaines concurrentiels, l’accès au marché US, etc. Mais ces promesses US reculaient comme un mirage dans le désert ; c’était la carotte qui fait marcher l’âne.
Puis, les autorités russes ont dû admettre qu'elles s'étaient faites à rouler dans la farine. La blague US avait deux cibles : l'Iran pour les sanctions du Conseil de Sécurité en vue de renforcer sa politique pro-israélienne au Moyen-Orient, et, deuxièmement, la Russie comme objet de surveillance crédible des radars d'observation en profondeur. La Russie comme cible d'éventuelles premières frappes paralysantes.
Une fois que l'armée US disposera à Szczecin de 400 hectares dont un aérodrome, le tout ayant statut d'extra-territorialité, ils pourront y transporter et y stocker ce qu'ils voudront, des prisonniers pour leurs prisons secrètes ou des missiles de croisière ou encore des missiles très véloces. À 500 kilomètres du territoire russe, aucune parade avec contrôle humain n'est plus possible ! Le sort de l’humanité dépendra des machines de tir automatique. Voilà un aspect concret de l’aventurisme US.
Visiblement, les autorités russes ont décidé de ne plus participer à ce jeu de dupes. Le Président Medvedev a déclaré :
"Aucune personne sensée ne croit aux contes sur une prétendue menace balistique iranienne, (personne ne croit) qu'au bord de la Baltique, à des milliers de kilomètres de Téhéran, il soit nécessaire d'installer des systèmes d'interception de cette fameuse frappe balistique".
"Nul ne croit, en effet, qu'Oussama ben Laden puisse se saisir d'un missile et menacer l'Occident, en tenant ce missile sous le bras".
Ce texte peut être interprété comme un avertissement en direction des USA : "on ne joue plus !"
Les personnes préoccupées par l'aventurisme des USA et par leur vision impérialiste sont heureuses d'apprendre que finalement la Russie n'est plus à vendre.
Il est en effet grand temps de tourner la page du monde unipolaire et du fait accompli imposé par les USA au monde entier : la destruction de l'Irak s'est faite sans le consentement de l'ONU.
Depuis longtemps il était possible d'agir ainsi, avec fermeté. La guerre d'Irak a démontré que les USA ne peuvent pas vaincre partout et en même temps. Pas même un petit peuple de 25 millions d'habitants comme l'Irak. Les dirigeants US reconnaissent que la victoire n'y sera pas militaire, que pour en partir la tête haute, il leur faut rechercher une sortie politique. Un groupe de pays décidés auraient donc pu bloquer depuis longtemps leurs aventures sanglantes.
C'est pour cette raison que je considère que le dernier développement de la blague US sur le danger nucléaire et balistique iranien ne vaut pas la peine d'être retenue : il ne sert à rien de parler des mesures de confiance proposées par les USA au sujet de l'emplacement européen des ABM. Parce que les USA ne sont pas crédibles.
Du jour au lendemain, ils peuvent inventer une nouvelle raison pour ne pas respecter le droit international et agresser qui ils veulent. Il suffit qu'un président, ancien alcoolique, fasse une chute en mangeant un bretzel ; il se mettra en colère et découvrira des armes de destruction massives menaçantes autour d'un puits de pétrole !
L'ABM en Europe diminue la sécurité de tous les peuples européens. Les dirigeants polonais et tchèques sont entrés dans ce jeu dangereux anti-russe, mus par leur seul ressentiment d'un autre âge. Au détriment de leur propre peuple. Les mesures de confiance proposées par les USA visent à faire passer la pilule, c'est tout. Une fois le dispositif implanté, son évolution ultérieure agressive ne sera plus qu’une question de temps.
Le marché proposé par Monsieur Medvedev est juste : "soit, ABM en Europe et ISKANDER à Kaliningrad, soit ni l'un ni l'autre",.
Il rappelle un ancien marché analogue : les USA avaient installés des missiles Pershing en Turquie ; ils les ont retirés après que l'URSS ait installé des missiles à Cuba.
Pour finir sur une blague à l'américaine :
Les Russes devraient présenter des missiles ISKANDER annoncés par Monsieur Medvedev et qui seront stationnés à Kaliningrad comme une aide du peuple russe pour renforcer la défense anti-missile des USA contre une attaque iranienne. Ce serait un complément aux missiles US basés dans la Pologne voisine... contre d'éventuels missiles iraniens nucléaires ou nord-coréens.
En effet, des missiles iraniens égarés au-dessus de l'Europe du nord alors qu'ils allaient vers les USA, passeraient en premier dans le champ de tir des ISKANDER. Donc, ces missiles iraniens seraient d'abord abattus par les ISKANDER, et s'ils en réchappent, alors, ils seraient abattus par les missiles US. C’est bien un geste amical qui répond aux gestes amicaux des USA.
Donc, les USA, l’OTAN, la Pologne, la République tchèque n’ont pas à s’inquiéter du voisinage des ISKANDER, c’est pour leur bien : c’est pour abattre les missiles iraniens qu’ils craignent tant…
Cette blague est aussi crédible que l'existence d'armes de destructions massives en Irak ou que l'existence d'armes atomiques secrètes en Iran.


Samedi 8 Novembre 2008


Commentaires

1.Posté par souad le 08/11/2008 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et voilà le travail ! Une fois écrasé une larme d'espoir face à l'iniquité. Bush, Obama même combat.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS

Publicité

Brèves



Commentaires