Palestine occupée

À qui le Liban appartient-il ?





Quand j’ai quitté le Liban, voici trente-deux ans de cela,
mes concitoyens libanais étaient partagés entre :
agents d’Israël
et / ou agents des Palestiniens
et / ou agents de leurs intérêts égoïstes.



Raja Chemayel

Traduit par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice


Raja Chemayel
Mercredi 6 Décembre 2006

À qui le Liban appartient-il ?
La première catégorie était plus que traîtresse,


La seconde était un motif de fierté


Quant à la troisième, c’est un mal inévitable.


 


Aujourd’hui, le premier groupe a retenu sa leçon,


Le deuxième a énormément mûri


Et le troisième n’a absolument pas changé ! !


 


Mon Liban a dû choisir entre trois identités :


 


Le nationalisme arabe ;


Le nationalisme grand-syrien


et


Le nationalisme spécifiquement libanais, plus connu sous le nom de séparatisme…


 


Aujourd’hui, ces choix sont encore à faire,


Et l’un d’entre eux au moins doit encore s’imposer.


 


Aucun ne se limite à une unique secte ni à  une unique religion,


Et c’est là une raison supplémentaire d’être certain que le sectarisme est bien fini


Et que seules restent sur le ring, aujourd’hui, les identités et les idéologies nationales.


 


Les USA et Israël font de leur pire afin de ressusciter ce sectarisme,


A seule fin d’éviter d’avoir à faire face à l’un quelconque de ces trois nationalismes…


 


Le Général Michel Aoun, un chrétien maronite, pas plus tard qu’hier,


Dirigeait une foule de 250 000 musulmans chiites, auxquels il faut ajouter quelque 150 000 (chrétiens) non-maronites et 35 000 maronites.


 


Par ailleurs, le Patriarche maronite est attaqué par Suleiman Franjiéh,


Le seigneur de la guerre maronite de la grande tradition,


Tandis que le mufti sunnite de Saïda et le Mollah chiite de Tyr


S’abstiennent de soutenir le Hezbollah…
Et il n’est pas si difficile de trouver d’autres exemples de ce phénomène…


 


Ainsi, tout se réduit à la quête d’une identité, ou à la recherche d’identités.


 


Cela, au moment où


 


10% des Libanais sont Arméniens,


16% des Libanais sont des réfugiés palestiniens ;


3% sont des Palestiniens chrétiens naturalisés,


3% sont d’origine kurde,


38% de la main-d’œuvre sont composés par des travailleurs syriens


2% des Libanais sont des chrétiens assyriens qui ont fui le régime turc


1% sont des réfugiés chaldéens d’Irak et de Turquie


2,5% sont des bédouins apatrides


Quant au reste,


Ils se divisent entre deux religions et treize sectes….


 


Alors, dites-moi : qui est Libanais, et qui ne l’est pas ? ?


 


La plus célèbre famille libanaise est celle des Chehab


Lesquels ont originaires de ce qui est aujourd’hui l’Arabie saoudite.
Notre Président de la République est de mère arménienne et son épouse est arménienne…


 


Amin Gemayel est de mère égyptienne est son épouse est arménienne.


La famille Joumblatt est originaire du Kurdistan, et Joumblatt a pour épouse une Circassienne.


Les Druzes sont venus d’Egypte, et les Maronites sont venus de Syrie.


 


Nabih Berry a la Carte Verte des Etats-Unis.


Saad Hariri a un passeport saoudien.


Alors, QUI est libanais ?


 


Le Premier ministre Siniora, avec le nom italien qu’il se trimballe ?


 


Pourquoi Jacques Chirac aime-t-il à ce point le Liban ? ?


 


Pourquoi John Bolton mériterait-il de se voir décerner une Médaille du Liban par la plus pourrie des factions libanaises ?


 


Comment se fait-il que tous les réfugiés arméniens aient obtenu le passeport libanais ?


Alors que nos frères, les réfugiés palestiniens, peuvent tout au plus obtenir un permis de conduire libanais ! !


 


La seule grande avancée, jusqu’à présent,



C’est que le sectarisme est assis sur la banquette arrière,


Tandis que le Nationalisme est au volant… mais quel nationalisme ? ?


Qu’est-ce que le Liban ? ? ou : le Liban, c’est qui ? ?


 


Raja Chemayel


Arabe-syrien Arabe-libanais




Traduit de l'anglais par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice, membres de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de toute reproduction, à condition de respecter son intégrité et de mentionner auteurs et sources.


URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=1696&lg=fr



Mercredi 6 Décembre 2006

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires