Palestine occupée

A mon camarade Ismaïl Haniyeh… Notre Christ est né de nouveau


Dans la même rubrique:
< >


Mardi 3 Février 2009

A mon camarade Ismaïl Haniyeh…  Notre Christ est né de nouveau

 

مِنَ الْمُؤْمِنِينَ رِجَالٌ صَدَقُوا مَا عَاهَدُوا اللَّهَ عَلَيْهِ فَمِنْهُم مَّن قَضَى نَحْبَهُ وَمِنْهُم مَّن يَنتَظِرُ وَمَا بَدَّلُوا تَبْدِيلا

Il est parmi les croyants des hommes qui ont tenu loyalement leur engagement vis-à-vis de Dieu. Certains d’entre eux ont déjà accompli leur destin ; d’autres attendent leur tour. Mais ils n’ont jamais rien changé à leur comportement

Coran : sourate 33 (les Coalisés), verset 23

 

A mon camarade Ismaïl Haniyeh…

Notre Christ est né de nouveau

Par William Nassâr**

Le 11 janvier 2009

Nous le déclarons en défi : Notre Christ est né de nouveau.

Allez le dire à l’Amérique, à « Israël », à Hosni Moubarak, à Mahmoud Abbas et au gang de Dahlan particulièrement, et au clergé du sang dans tous les pays et avec toutes vos forces…

Notre Christ est né de nouveau.

Proclamer la nouvelle et revenez.

Laissez-la s’exploser dans leurs rangs, et que le brouhaha de leurs disputes monte.

Ils vont publier une résolution au nom de l’ONU pour démentir l’intox et pour assurer que le dénommé Jésus le Christ a été « crucifié » il y a deux mille ans et fut monté au ciel.

Ils vont appeler à une réunion extraordinaire entre ses héritiers et les gérants de son patrimoine pour condamner cette renaissance, et pour la décrire comme un acte brutal, arbitraire et irresponsable, et d’incitation étrangère.

Mais vous, soyez rassurés, vous avez vaincu le monde. Notre Christ est né de nouveau, et ce bien qu’ils aient scellé la tombe, qu’ils y aient placé des gardes de la Haganah et des forces 17 (gardes rapprochés du président palestinien, ndt) entrainées par les étatsuniens et qu’ils se soient partagés les points de contrôles sur tous les carrefours qui lui mènent.

Mais l’homme palestinien, le brun de Bethlehem, le jeune marié de Nazareth, est né auréolé de beauté et de colère, ceinturé avec des bombes et entouré par tous les suspects, les étrangers, les réfugiés et les gamins des rues.

Il est né et il a immédiatement rejoint son poste précis au milieu des camps de Gaza.

Ne soyez pas étonné, rien n’a changé en lui !

Il est toujours ce Cananéen palestinien authentique. Il maîtrise l’art de la provocation politique et il mange avec les mains sans fourchette ni couteau.

Il est toujours modeste jusqu’aux os. Il se met en colère à la vue d’un gros ventre ou quand quelqu’un parle autre langue que l’Arabe en sa présence.

Nous lui avons montré le programme de la résistance, il l’a agréé et il a demandé à accélérer le pas pour le mettre en œuvre.

Puis il a ajouté que ce qu’on racontait sur son pacifisme et sa non violence n’était que mensonges inventées pour déformer toute son histoire politique. Il a aussi insisté à nous lire quelques extraits de ses discours provocateurs en Palestine.

Nous lui avons demandé des nouvelles à propos de Yahya Ayyâche, Imâd Akl, Wadî’ Haddâd, Abou Ali Mustafa, Jamâl Abdul-Nasser, Yasser Arafât, Imâd Moughnieh, Abdul-Azîz Al-Rantîssi et de tous nos bienaimés qui sont partis en martyrs...

Il nous a dit qu’avec sa renaissance ils ont été ressuscités, et que personne de ceux qui se sont soudés avec la terre n’est restée sous l’emprise de la mort.

Maintenant, il convient de prendre connaissance de quelques instructions qu’il a données en tant que chef suprême de la Résistance :

Premièrement :

Je suis Jésus le Christ, le droit, la vie et la lumière. J’affirme que je ne suis pas la propriété exclusive des chrétiens, mais j’appartiens à tous les pauvres, ils viennent à moi et ils se libèrent de leurs fardeaux. Toute personne touchée dans sa chair, expulsée, réfugiée et fugitive est mon camarade, et toute personne qui œuvre pour la justice est un frère et un camarade de route.

Deuxièmement :

La chrétienté doit désormais sortir des églises pour aller dans les tranchées de ceux qui ont soif pour la liberté, la vérité et la lumière éclatante. Désormais, il n’est plus autorisé de prier entre les murs des églises. Mais priez et chantez la gloire de Dieu tout en résistant, en accomplissant vos rêves et en lui offrant la vie et le sang.

Troisièmement :

Je ne suis pas né pour distribuer les saluts, je suis né pour brandir l’épée. Continuez la lutte et faites taire ceux qui rabâchent les oreilles de paix et d’amour alors qu’ils ont les enfants des ténèbres et de la haine sans bornes.

Quatrièmement :

Je ne vais pas rester longtemps parmi vous. Je vais rejoindre les brigades d’Izzedîne Al-Qassâm à Gaza, et je vais commencer la préparation pour la résistance secrète en Palestine. J’ai été et je le reste, du début jusqu’à la fin, un fugitif hors de ma patrie et un membre secret des unités de libération.

Ne cachez pas la nouvelle. Annoncez qu’il est de nouveau debout, l’ennemi le plus acharné aux Etats-Unis, à « Israël » et à leurs suppôts, de Mahmoud Abbas à Ad-Dahlân voire au plus grand des rois, et que sa couleur politique est très vive et va incessamment provoquer des troubles.

Notre Christ est né, le Christ des patriotes arabes, musulmans et chrétiens.

Bienvenu à toi, ô frère et camarade authentique du Jihâd.

Sur nos fronts, nous te porterons avec fierté et honneur, et quant à eux, nous les accrocherons au bois tels des voleurs et enfants de vipères.

 

**Dr William Nassâr est auteur compositeur musical et coordinateur général, en dehors de la Palestine occupée, du haut comité pour al-Quds capitale arabe de la culture en 2009

Traduit de l’Arabe par IA

 

Source en Arabe :

http://www.dctcrs.org/s5637.htm

 

http://www.dctcrs.org/s5637.htm http://www.dctcrs.org/s5637.htm



Mardi 3 Février 2009


Commentaires

1.Posté par Coolpix le 04/02/2009 15:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Coolpix
j'ai pas vraiment compris dans quel sens cet article doit être compris..... et je dois pas etre le seul....

2.Posté par Byblos le 04/02/2009 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a qu'une façon de le comprendre. C'est de l'enflure verbale qui confine à l'inconséquence.

N'est-il pas plus simple de dire -comme je le fais moi-même ici- qu'on est solidaire des Palestiniens, particulièrement des Gazzaoui, qu'on condamne le carnage dont ils sont victimes, et qu'on admire même le Hamas?

Et ceci, que l'on soit musulman, chrétien, juif, athée, boudhiste ou tout simplement humain.

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires