MONDE

À l’attention des démocrates tunisiens ou amis de la Tunisie participant au FSM 2013 (Tunis 26-30 Mars 2013)


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 28 Juin 2018 - 02:04 UNE OBSESSION MALÉFIQUE


Appel à Rassemblement devant le Tribunal de Première Instance de la Manouba (Banlieue de Tunis)

le jeudi 28 mars 2013 à partir de 9 heures du matin


Salah HORCHANI
Dimanche 24 Mars 2013

Manifeste de soutien au Doyen Habib Kazdaghli et d’appui à l’indépendance de la magistrature

À l’attention des démocrates  tunisiens ou amis de la Tunisie participant au FSM 2013 (Tunis 26-30 Mars 2013)
Le Doyen Habib Kazdaghli comparaîtra le jeudi 28 mars 2013 pour la cinquième fois devant le Tribunal de première instance de la Manouba dans une affaire de violence, montée de toutes pièces.

Cette cinquième audience intervient dans un contexte caractérisé par la recrudescence de la violence orchestrée qui a abouti à la survenue de l’abominable avec le martyre de Chokri Belaïd dans un climat de terreur exacerbé par la publication d’une liste noire où figure le nom du Doyen Kazdaghli, à côté de ceux de Chokri Belaïd, d’autres universitaires, de leaders politiques et syndicaux, de journalistes connus pour leur défense des libertés.

Cette atmosphère est d’autant plus inquiétante pour le devenir des libertés que d’autres universitaires comme Raja Ben Slama, elle aussi Professeur à la FLAHM, des artistes comme Nadia Jelassi, Professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Tunis, des journalistes comme Khédija Yahaoui sont poursuivis par la justice, sous couvert de charges punissables par la loi, mais en réalité pour avoir tenu à exercer leur droit à la liberté d’opinion, de création ou d’information.

Les associations et les syndicats signataires du présent manifeste ne peuvent dans ce climat délétère qu’exprimer leur inquiétude devant ces poursuites non fondées et appellent les autorités à leur abandon.

Tout en se félicitant du déroulement jusqu’à présent régulier du procès intenté au Doyen Habib Kazdaghli et en réitérant leur confiance dans la justice tunisienne, ils considèrent que le report du procès au 28 mars 2013, plus de deux mois après sa mise en délibéré, est inquiétant en raison du caractère éminemment politique de ce renvoi, des risques de voir l’affaire s’éterniser et des craintes pour la régularité du procès.

Ces inquiétudes se trouvant confortées par l’Association des Magistrats Tunisiens qui a révélé l’ingérence du pouvoir exécutif dans d’autres affaires, les associations et les syndicats appellent les enseignants à l’université, la coalition des ONG parrainée par la LTDH et les citoyens [démocrates, tunisiens ou amis de la Tunisie] épris de liberté

à un nouveau Rassemblement devant le Tribunal de Première Instance de la Manouba, le jeudi 28 mars 2013 à partir de 9 heures du matin

pour exprimer leur solidarité avec le doyen Kazdaghli, leur rejet de la violence, leur refus des tentatives d’instrumentalisation de la justice et leur soutien à l’indépendance de la magistrature tunisienne.


Les premiers signataires :

L’Association tunisienne de défense des valeurs universitaires

L’Alliance civile contre la violence et pour les libertés (30 associations)

Le syndicat de base de la Faculté des Lettres, des Arts et des Humanités de la Manouba (FGESRS)

L’Observatoire des libertés académiques (FGESRS)

Le Forum universitaire tunisien

La Ligue tunisienne pour la défense des libertés académiques et de la création

Le Syndicat des artistes plasticiens

L’Association tunisienne des femmes démocrates

L’Association tunisienne pour la défense des droits de l’enfant

Nawarni



Tunis, le 21 mars 2013


N.B.

1. La photo représente le Doyen Kazdaghli (à droite) et son ministre de tutelle, Moncef Ben Salem, un des faucons du parti islamiste tunisien "Ennahdha" au pouvoir.

2. Les lecteurs qui souhaitent signer le "Manifeste international de solidarité avec le professeur Kazdaghli et les universitaires tunisiens" sont priés de se reporter à l’article ci-dessous intitulé "Aux Démocrates Tunisiens ou Amis de la Tunisie qui n’ont pas encore signé le Manifeste International de Solidarité" :

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/221012/aux-democrates-tunisiens-ou-amis-de-la-tunisie-qui-n-ont-pas-encore- -


Dimanche 24 Mars 2013


Commentaires

1.Posté par MILI Salwa le 24/03/2013 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la charte du FSM stipule qu il agit totalement a l écart de la politique. Utiliser un évènement international pour une cause nationale est en soit de la politique. Les "politiques "tunisiens doivent faire gaffe et se retenir au maximum pendant ces cinq jours; pour ne pas se faire blâmer par le FSM et faire reculer leur "auditoire" national et international de plusieurs mois

2.Posté par Salah HORCHANI le 24/03/2013 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ MILI Salwa

Mon Appel est, tout simplement, à l’attention des citoyens démocrates tunisiens ou amis de la Tunisie, participant au FSM 2013, épris de liberté et ne présente aucune interférence, ni contradiction, avec l’objet et la Charte٭ du FSM ! En outre, je ne suis pas un "politique" ; je suis, encore simplement, un citoyen lambda épris de Liberté de Dignité et de Justice sociale, les trois mots d’ordre de notre Révolution, Révolution qui nous a permis d’accueillir le FSM 2013 !

٭Charte de Principes du Forum Social Mondial :

http://www.forumsocialmundial.org.br/main.php?cd_language=3&id_menu=4

3.Posté par Salah HORCHANI le 25/03/2013 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le FSM en Tunisie, c’est "en appui à la démocratie et à la justice sociale"

« Une délégation de près de 200 Québécois est arrivée en Tunisie pour se joindre aux quelques 70 000 participants du Forum, le haut lieu de convergence des altermondialistes. (…) "La question n'est pas de se mêler de politique intérieure, mais bien de faire le Forum social mondial ici en appui à la démocratie et à la justice sociale" spécifie M. Murdock (…) secrétaire général et trésorier de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN)(…) "S'il y a quelque chose de commun entre le printemps arabe et le printemps érable, c'est sûrement cette volonté de participer au débat de société, de prendre part aux décisions ", ajoute-t-il ».

Salah HORCHANI

4.Posté par BD le 25/03/2013 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais on s'en contrefiche de la democratie ,elle ne sert à rien et contraire à l'islam ...en islam ,la souveraineté appartient à ALLAH ...il faut appliquer les valeurs islamiques ..la democratie c'est la porte ouvertes aux ennemis de la nation pour la detruire et la corrompre ...non il faut un etat musulman avec la charia islamique et un chef ,emir qui soit competent ,loyal ,musulman ayant etudié l'islam ...que l'elite soit des musulmans qui craigent ALLAH et qui sont au service du peuple ...et qu'ils travaillent pour le peuple et qu'ils ne pensent pas à l'enrichissement personnel ...sinon le reste c'est du blabla .......faut des chefs forts qui relancent le travail ,qu'ils soient forts,independants et dans le respect du coran et la sounna ..

5.Posté par BD le 25/03/2013 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toutes ces formations citées dans le texte ne servent à rien si ce n'est à perdre son temps ....il faut arreter avec ces associations qui ne menent à rien et arreter avec ces elites formatés par l'occident et qui deviennent des esclaves .

6.Posté par Salah HORCHANI le 25/03/2013 22:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ BD

« La Sharia est obsolète
La Sunna, au Coran, est sujette
» :

http://www.legrandsoir.info/ma-profession-de-foi.html

Salah HORCHANI.

7.Posté par Salah HORCHANI le 26/03/2013 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FSM 2013-Débat-Les libertés universitaires et leurs violations



http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/260313/debat-les-libertes-universitaires-et-leurs-violations



Salah HORCHANI

8.Posté par Salah HORCHANI le 26/03/2013 20:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FSM 2013 (Tunis 26-30 Mars 2013) et Valeurs Universitaires

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article22589

Salah HORCHANI

9.Posté par Salah HORCHANI le 27/03/2013 22:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Echos de la Conférence de la presse de l'ATDVU

La Conférence de presse tenue au milieu de la journée a atteint ses objectifs avec la présence de plusieurs journalistes tunisiens et étrangers venus couvrir les activités du FSM, ce qui va permettre de faire connaître l'affaire Kazdaghli dans des organes de presse et dans des pays qui semblent n'avoir jamais entendu parler du procès comme nous l'ont certifié des journalistes approchés au centre de presse qui jouxte la salle où s'est tenue la conférence de presse. Les associations et syndicats tunisiens, les représentants des universités étrangères annoncées( Pierre Galland pour l'ULB mais représentant aussi le centre d'action laïque et Alain Messaoudi pour les 2500 signataires du Manifeste international de soutien à Kazdaghli ) et d'autres universitaires français, représentant Paris 8 (Marguerite Rollinde) et Besançon (Jacques Fontaine) et une universitaire canadienne qui participaient au Forum Social Mondial nous ont fait la surprise de participer à la conférence de presse et ont exprimé leur solidarité avec le Doyen. Le rassemblement prévu pour demain est maintenu même si le syndicat des magistrats tunisiens et l'association des magistrats tunisiens ont décidé d'observer une grève le jour de cette cinquième audience pour revendiquer l'indépendance de la magistrature. Même si l'audience est annulée, les manifestants seront là pour soutenir l'aspiration des magistrats à l'indépendance de la magistrature comme prévu dans le manifeste appelant au rassemblement.

Pour le Bureau de l’ATDVU
Habib Mellakh

10.Posté par Salah HORCHANI le 28/03/2013 21:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Report du Procès de Habib Kazdaghli à cause de la grève des magistrats

L'examen du procès de Habib Kazdaghli a été reporté au 4 avril à cause de la grève des magistrats observée, aujourd’hui jeudi 28 mars.

Accusé d’avoir violenté une étudiante niqabée, le doyen de la Faculté des Lettres de la Manouba comparaitra, jeudi 4 avril, pour la 5éme fois devant la justice. Habib Kazdaghli a souligné que des universitaires ainsi que des avocats de différentes nationalités se sont mobilisés, aujourd’hui, pour le soutenir.

Le doyen de la faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba risque jusqu'à cinq ans de prison pour «acte de violence commis par un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions».

Les faits remontent au mois de mars 2012, lorsque deux étudiantes portant le voile intégral (niqab) ont mis à sac son bureau. L'une d'entre elles, qui avait été exclue de la faculté pour avoir porté le niqab en salle de cours, accuse de l'avoir giflée, ce qu'il dément catégoriquement.

Les deux jeunes filles sont poursuivies dans ce même procès pour avoir mis à sac le bureau du doyen.

Il est à rappeler qu’une conférence de presse, à laquelle avait participé de nombreux universitaires de différentes nationalités, a été organisée, mercredi 27 mars, par le comité de soutien de Habib Kazdaghli en marge du Forum Social Mondial.

b[Sources, entre autres :]

bhttp://www.tuniscope.com/index.php/article/23267/actualites/tunisie/t-report-561510#.UVSY-U3LRLM

Salah HORCHANI

11.Posté par Salah HORCHANI le 28/03/2013 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur le Doyen
Par Christian Jacques Attard

Son titre ne fut ni volé, ni acheté
L’homme, intègre n’a pas cette lâcheté
D’oser se faire appeler monsieur le doyen
S’il n’était l’honneur de ses concitoyens.

Toute sa vie, il a inlassablement œuvré
Au rapprochement de toutes les communautés
Jamais il n’eut le moindre discours enfiévré
Jamais on ne le vit trahir ou comploter.

Lui qui a toujours été bonté et douceur
Est accusé d’avoir giflé ses agresseurs.
Des gifles, il en a reçu par centaines
Sous formes de crachats, d’injures, de haine.

Aujourd’hui, c’est avec sérénité qu’il sait
Que son nom vient de rentrer dans cette histoire
Que toute sa vie, il a aimé professer
Celle d’un pays, d’une terre de mémoire
Qui n’oubliera pas tous ceux qui l’ont honorée
Pour sa tolérance, sa beauté, ses bontés.

Cet homme de paix, se nomme Kzadhagli
Il est un, parmi tes meilleurs fils, Tunisie.

Note :

Christian Jacques Attard a écrit, à propos de ce poème :
La poésie a-t-elle un pouvoir ?
Ses mots, Ses rimes peuvent-ils lutter contre l'injustice ?
Ou n'est-ce qu'un passe-temps d'émasculés ?

Le doyen de l'Université d'histoire de Tunisie passe demain en justice pour avoir soit-disant giflé une pauvre fille qui saccageait son bureau et ses dossiers.
Puisse ce "poème" lutter, à sa pauvre manière, contre cette infamie.

Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires