Conflits et guerres actuelles

A l’Aube des Elections, l’Administration Bush Panique


"L'heure tourne" et "il faut continuer à avancer pour ne pas être pris de court", déclare le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates


Mercredi 22 Octobre 2008

A l’Aube des Elections, l’Administration Bush Panique
Ghada Houbalah


Depuis février dernier, la rédaction de l’accord sur le futur statut des forces américaines en Irak, le fameux Sofa (Status of Forces Agreement), est en perpétuelles négociations.

Ces pourparlers s’inscrivent désormais dans un contexte particulier à la veille d’échéances électorales importantes tant en Irak qu’aux Etats-Unis.
De surcroît, les deux candidats américains à la Présidence ont des visions totalement contraires.

Mais cela ne change rien à la donne : Tout le monde aux Etats-Unis a intérêt à voir aboutir rapidement l’accord : Bush avant la fin de son mandat, McCain et Obama avant une potentielle élection, et Gates, qui souhaite couronner ses derniers mois passé au Pentagone par un exploit plus ou moins honorable.

On comprend dès lors pourquoi Gates n’a pas hésité a mettre en garde contre des "conséquences dramatiques “en cas d’absence d’accord avec Bagdad sur la présence militaire américaine en Irak, qui rappelons le n’est autre que la consécration légitime d’une force d’occupation étrangère en Irak.

Il a aussi confié sa "grande réticence" à modifier le projet final d'accord circulant actuellement à Bagdad et Washington après neuf mois d'âpres négociations, alors que le gouvernement irakien a décidé à l'unanimité d'y apporter des changements.

Et d’ajouter: "Il y a seulement deux alternatives: le Sofa ou un nouveau mandat de l'ONU, mais aujourd'hui nous n'avons pas l'assurance d'obtenir ce que nous voulons en retournant à l'ONU.
Un aveu grave de la part d’un haut responsable américain qui reconnait que l’ordre mondial a changé et que l’heure n’est plus celle des Etats-unis.

Le projet d'accord, prévoit soi-disant un retrait total des troupes d'ici fin 2011 et permet à la justice irakienne de juger des soldats américains accusés de crimes graves commis hors de leurs bases et hors mission.
Le projet prévoit aussi que les Irakiens peuvent demander le maintien de troupes américaines pour l'entraînement de l'armée irakienne au-delà de cette date.

En tout cas, côté irakien, l’heure est à la résistance….
Le gouvernement irakien a ainsi annoncé qu'il ne pouvait pas accepter le projet d'accord en l'état.

Le porte-parole du gouvernement du Premier ministre Nouri El-Maliki,a estime que des amendements sont nécessaires pour que cet accord soit accepté au niveau national sans toutefois indiquer sur quels aspects les amendements en question devraient porter.

Si les deux principaux partis kurdes ont apporté leur soutien au projet d'accord, tous les autres partis ont annoncé leurs réserves quand à ce projet, notamment le mouvement de Sayyed Moktadar Sadr, qui s’oppose avec virulence à tout accord qui avantagerait les américains..

Ainsi, tout laisse à penser que la partie est loin d’être gagnée pour l’administration de Bush.
D’ailleurs le ministre irakien des Affaires étrangères, Hoshyar Zébari, a estimé qu'il est peu probable que l'accord soit accepté par l'Irak avant l'élection présidentielle américaine du 4 novembre

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Mercredi 22 Octobre 2008


Commentaires

1.Posté par azrael le 22/10/2008 22:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les armées coloniales des États Unis doivent retournées dans leur pays.Le peuple Irakien à le droit de décider par des élections démocratques de son avenir.Les armées des États Unis sont une menace pour la paix dans tout le Moyen Orient : les populations les voient comme des forces de colonisation (aucun peuple ne supporte la présence de forces étrangères dans son pays).Et leur présence va déclencher des réactions hostiles et des attentats contre toutes les forces armées, comme cela c'est déjà produit avant l'invasion de l'Irak.

Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot

déclaration universelle des droits de l'Homme

Article 21

1. Toute personne a le droit de prendre part à la direction des affaires publiques de son pays, soit directement, soit par l'intermédiaire de représentants librement choisis.
2. Toute personne a droit à accéder, dans des conditions d'égalité, aux fonctions publiques de son pays.
3. La volonté du peuple est le fondement de l'autorité des pouvoirs publics ; cette volonté doit s'exprimer par des élections honnêtes qui doivent avoir lieu périodiquement, au suffrage universel égal et au vote secret ou suivant une procédure équivalente assurant la liberté du vote

Article 30

Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d'accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

et un article qui figurait dans la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de l'an 1
mais pas dans la déclaration Universelle des droits de l'homme

Article 35 Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

2.Posté par azrael le 22/10/2008 22:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour résumer en restant très poli. US GO HOME!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par loup bave vite le 23/10/2008 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En partant Américains n'oubliez pas un lâcher de bombes dans un pays plus au sud celui qui égaré ses drones dans le Pentagone ete WTC. Il semblerait qu'ils meurent d'envie de continuer le travail d'épuration ethnique eux-mêmes et ça les rapprocherait de l'Iran. Gros cons de ricains qui les empêche de survoler ce pays de bédouins pour aller taper sur les perses plus perfides que les Anglais. N'oubliez dit le louche Lelouch qu'ils ont inventé les échecs c'est vous dire s'ils sont dangereux pour l'humanité. Pourquoi le pays d' Azrael, non ?

Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires