EUROPE

A.P.E: Une n-ième escroquerie qui guette l'économie africaine


Dans la même rubrique:
< >

A.P.E: l'accord qui cette fois-ci propulsera l'Afrique dans le marché européen, comme l'affirment les experts de Bruxelles.


sanslangue2bois@yahoo.fr
Mercredi 26 Décembre 2007

Pour empêcher les Africains d'aller voir ailleurs, les Européens ont à Lisbonne, fait miroiter des merveilles à ces derniers. Cette escroquerie porte un nom: Accord de Partenariat Economique.
Une promesse de plus, dans l'océan de promesses et de bonnes volontés des Européens pour venir en aide (entendez préserver la mainmise) à l'Afrique. Comment le capitalisme peut-il mué de monstre froid en magnanimité, en humanisme ?

Plus de 25 ans d' échec d'accès préférentiel sous les conventions de Lomé, pour ne citer qu'eux, la nouvelle trouvaille des européens est à en croire les "experts", la panacée. L'accord de partenariat économique dit en gros que les africains auront l'immense joie de découvrir que leurs produits vont aussi "inonder" le marché européen, comme les produits européens inondent celui de l'Afrique au point de tuer les agriculteurs africains. Enfin l'Afrique pourra trouver justice dans cet embrouillamini. Les Européens vont, et çà c'est juré et promis, cette fois-ci faire des efforts pour favoriser
l'Afrique qui a toujours été lésée dans ses échanges commerciaux avec l'Europe grâce à l'A.P.E.

En reconnaissant à Lisbonne que les différents liens (commerciaux en l'espèce) entre l'Europe et l'Afrique ne sont qu'un immense marché de dupes dans lequel les africains se sont toujours fait plumer par l'Europe, l'union européenne avouait (une fois n'est pas coutume) qu'elle se livrait depuis des lustres à une destruction de l'économie du continent mère. Va t-elle s'arrêter en si bon chemin ?

Seulement, et c'est ce qui aurait étonné, comment peut-on croire des gens qui ont basé leur économie, leur existence que sur la seule destruction des autres, peuvent-ils être crédibles ? Comment l'A.P.E peut-il ne pas être le n-ième poison, la n-ième supercherie dont l'Europe a le secret ? C'est la grande énigme que cache la bestiole. Car en plus de donner carte blanche à tous les produits européens sur le continent, il limite les exportations africaines dans le marché européen à un pourcentage oscillant entre 30 voire 40 %. Mais à quel prix ? Puisque ceux-ci sont décidés ailleurs que par les Africains.

Même le président Wade qui est le symbole de l'allégeance et la courbette faciles émet des doutes face à cette nouvelle mascarade européenne. Ce qui n'a pas été le cas du président Biya , celui dont Mongo Beti disait "il gouverne le pays comme s'il dirigeait son village". Le président camerounais comme en toute chose, n'a pas pris le temps de la réflexion, en bon élève, (vous vous souvenez de la formule ?) il s'est précipité en signant alors que l'ensemble économique dans lequel figure son pays (CEMAC) est réticent.

Pourquoi les Africains (gouvernants) peuvent-ils croire que l'Europe serait prêter à ouvrir son marché aux exportations africaines alors qu'elle est en recherche permanente d'autres marchés pour écouler ses propres produits. Pendant que Espagnols et français se font la guerre sur la tomate par exemple, quelle naïveté de penser que l'U.E va lui concéder un espace dans son marché ? Depuis 10 ans sinon plus, la tendance est à "l'exclusion des produits africains sur le marché européen. L'ouverture vers l'Amerique du sud pour des produits qui, "naturellement" étaient africains, montre cette démarche.

Les Africains ont-il fini d'exploiter l'immense marché que représente le continent ? Les échanges intra-africains sont quasiment inexistants, alors que si l'on favorisait cette option, les africains n'auraient pas forcément à aller se faire "étouffer" dans un n-ième accord qui ne sert à rien.

L'Afrique a tout intérêt, à développer son marché intérieur et surtout à diversifier ses partenaires ; et la chine, le Brésil, l'Inde offrent de biens bonnes perspectives aujourd'hui que l'Europe. Qu'est-ce que le partenariat avec l'Europe a t-il à ce jour apporté à l'Afrique, rien que désolation et pauvreté. L'attitude qui est celle de l'Europe en ce moment, à savoir menacer les pays africains qui n'ont pas encore signé cette escroquerie de plus, est si besoin était, que l'Europe ne parle que pour elle et elle seule dans cet A.P.E.

Il est temps que l'Afrique apprenne à ne voir que ses intérêts et non ceux de l'Europe.


Mercredi 26 Décembre 2007


Commentaires

1.Posté par semance le 27/12/2007 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces propos gagneraient en crédibilité s'ils étaient etayés d'exemples concrets illustrant comment l'europe s'y est prise pour ruiner l'afrique "
les différents liens (commerciaux en l'espèce) entre l'Europe et l'Afrique ne sont qu'un immense marché de dupes dans lequel les africains se sont toujours fait plumer par l'Europe, l'union européenne avouait (une fois n'est pas coutume) qu'elle se livrait depuis des lustres à une destruction de l'économie du continent mère

"i[

2.Posté par ppm39 le 27/12/2007 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"ces propos gagneraient en crédibilité s'ils étaient etayés d'exemples concrets illustrant comment l'europe s'y est prise pour ruiner l'afrique"

c'est justement, le cas d'espece.
nul n'est besoin d'etayer par des exemples ecrits ce qui ce constate au jour le jour quand on vit en afrique!

3.Posté par Totoro le 27/12/2007 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un philosophe a dit : "tout ce qui est bien connu, justement parce qu'il est bien connu, n'est pas connu".
Cessez donc d'être péremptoire, ça ne sert pas votre point de vue.
Comme nous n'habitons pas tous en Afrique, et que nous avons, malgrè cela, le droit de comprendre et d'être informé, ne serait ce que pour agir ici, merci de nous détailler les exemples (multiples si possible) qui démontrent que l'Europe pille et ruine l'Afrique.
Merci.

4.Posté par david le 27/12/2007 17:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-
TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-
TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-
TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-
TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-
TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-
TOUT LES AFRICAINS DE LA DIASPORA LE 12 JANVIER 2008 A BRUXELLE DERRIERE LE PRESIDENT WADE, NOUS CRIONT CONTRE LES - APE-

5.Posté par dib le 27/12/2007 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour le monsieur qui aimerait savoir comment l'europe a pillé et continue de le faire en Afrique :

Livre à lire :

Gilles Labarthe
L’Or africain
Pillages, trafics & commerce international


« Il n’est plus possible que des matières premières continuent à dormir, sous prétexte que leur exploitation bouleverserait le mode de vie de ceux qui ont la chance de vivre où elles se trouvent. Si des peuples, demeurés arriérés, ne peuvent ou ne veulent s’occuper de leur mise en valeur, d’autres peuples plus entreprenants viendront le faire à leur place de gré ou de force. » Ainsi parlait, en 1951, un ouvrage consacré aux ressources minières de la France et de ses colonies.

Un demi-siècle plus tard, les « peuples entreprenants » – incarnés par une poignée de firmes occidentales soutenues par la Banque mondiale – ne se privent guère, en effet, d’exploiter l’or africain et de bouleverser le mode de vie des populations locales : cadences infernales, normes de sécurité inexistantes, mouvements syndicaux réprimés, pollution catastrophique, etc.
Ces firmes privées, tentaculaires, exploitent aujourd’hui 80 % des gigantesques gisements africains. Liées à des trafiquants d’armes, à la famille Bush, à la CIA ou au lobby nucléaire, on les retrouve au Mali, au Ghana, en Tanzanie, en Afrique du Sud et jusque dans les régions en conflit – comme en République démocratique du Congo –, où elles soutiennent parfois des mouvements armés. Elles sont si puissantes que l’ONU renonce à les sanctionner. Leurs bénéfices sont rapatriés dans des paradis fiscaux, tandis que les pays africains riches en or ne cessent de s’appauvrir…

6.Posté par mehdi le 27/12/2007 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut vraiment être stupide ou colonialiste pour ne pas constater que depuis presque deux siècles, l'Afrique est pillée par l'Occident,
la fortune de l'Occident est entièrement issue du massacre, de l'esclavage, de la tromperie et du pillage !...
et ça donne des leçons de morale en plus !...

7.Posté par Emelka le 27/12/2007 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

APE comme ape, comme singe? ils ont du se marrer les bureaucrates de l'UE. En bon gros racistes et colonialistes que les occidentaux sont, ils ont du bien rigoler apres avoir trouver une telle expression! Pfff encore l'esprit colonial qui perdure, le monde va de plus en plus mal, aie aie...

8.Posté par debout le 05/01/2008 21:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

message supprimé !

9.Posté par Romaric AHLIDJA le 25/02/2008 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il vous plaît de grâce, apprenons enfin à réfléchir sur les raisons du sous développement de l'Afrique. Arrêtons de croire naîvement que l'Europe va oeuvrer au développement de l'Afrique en sacrifiant ses propres intérêts. Ceux qui n'ont pas compris cette vérité élémentaire que le commerce ou les échanges économiques sont basés sur un jeu de rapport de force n'ont rien compris au sujet et feront mieux de se taire. Les relations actuelles entre la Chine et l'Occident (Europe + USA) en est le témoignage vivant. A méditer par la pseudo élite africaine et tous ceux qui sont prompts à jeter l'anathème sur l'Europe en oublinat les responsabilités des africains en commençant par ceux qui les gouvernent. Allez lire les conventions de Lomé en détails et on pourra reprendre ce débat.

10.Posté par joszik le 27/07/2008 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui "Arrêtons de croire naïvement que l'Europe va œuvrer au développement de l'Afrique en sacrifiant ses propres intérêts." Mais fixons nous des limites à cette domination économique héritée de la colonisation, car ce que nous avons vu ce sont des enfants qui mouraient de faim (ne pas pouvoir manger même du caca) dans certain pays d'Afrique alors que les surplus agricoles étaient détruits au buldozer en Europe et aux Etats-Unis.
Notre conscience est universelle lorsque nous sommes aussi les autres!

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires