Communiqué

A Montreuil, le combat contre le compteur Linky continue



électrosensible
Dimanche 12 Février 2017

A Montreuil, le combat contre le compteur Linky continue
Après les 48 h sans chauffage au 224-236 bd Boissière en raison de la
disjonction provoquée par le Linky (diagnostic qui a semble-t-il été
long à poser, et qui va conduire à l'augmentation de la puissance de
l'abonnement d'électricité, sans doute répercutée par l'OPHM aux
locataires)

Réunion à la Boissière : Pourquoi et comment refuser le Linky
Samedi 11 février 2017 à 15h (jusqu'à 18h)
Antenne de quartier Jules Verne
65, rue Edouard Branly
Bus 121, arrêt Nouvelle France
Bus 102, arrêt Rue Saint-Denis

Cette réunion de 15h à 18h aura lieu égalent samedi prochain 18
février, ainsi que le samedi suivant 25 février, au même endroit.

Par ailleurs, le collectif Stop Linky a répondu favorablement à la
proposition du Conseil de quartier Branly-Boissière pour une réunion
"contradictoire" avec MM. Dufriche et Lechequer, et ENEDIS, le 22
février à 20 (lieu à confirmer).

Nous invitons le plus grand nombre de personnes intéressées à venir
s'informer.

Voici le mail de réponse que le Collectif a adressé au Conseil de
Quartier :

Re: [CQBB] Invitation à Madame Lobé pour participer à la Plénière du
CQBB du 22/02/2017
De stoplinkymontreuil@riseup.net
À ConseilQuartier BranlyBoissière <cqbb93@gmail.com>Add contact
Date Aujourd'hui 12:49

Bonjour,
Le Collectif Stop Linky Montreuil souhaite répondre favorablement à
votre invitation pour le 22 février à 20h et nous vous remercions de
bien vouloir nous préciser le lieu de la réunion Linky que vous
souhaitez organiser.

Vous savez que l'installation du Linky a commencé à la Boissière et
qu'au moins 4 immeubles ont déjà subi la pose sans lettre préalable
aux habitants (société SOGETREL).

Comme dans d'autres régions, les poseurs sont arrivés sans prévenir.
Les autres ruses utilisées pour passer en force sont : voitures
banalisées, agressivité pour avoir les bonus qui leurs sont octroyés
en fonction du nombre de compteurs posés, ou menaces pour
faire céder ceux qui leur disent non.

http://www.santepublique-editions.fr/objects/temoignage-17-janvier-2017-pose-du-linky-avant-sommation-et-pannes-chauffage-box-wifi-et-voisin.pdf
http://www.santepublique-editions.fr/objects/Conseils-contre-la-menace-de-coupure-par-les-poseurs-de-Linky-20-janvier-2017-par-Annie-Lobe.pdf

Linky n'est ni obligatoire ni gratuit, c'est nous qui payons de façon
indirecte, par les taxes sur nos factures (95 % du budget d'ENEDIS
vient de la C.T.A, Contribution tarifaire d'acheminement).

Dans la France entière, des centaines de personnes ont déjà eu leurs
appareils grillés par la pose du Linky et ont dû les remplacer à leurs
frais.

http://www.santepublique-editions.fr/objects/Saint-Juvat-Quand-les-compteurs-Linky-petent-les-plombs-Article-LE-PETIT-BLEU-des-COTES-D-ARMOR.pdf

D’autres subissent la disjonction qui les contraint à augmenter la
puissance de leur abonnement :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/Linky-use-les-nerfs-de-deux-octogenaires-09_01_2017-La-Nouvelle-Republique-Indre-et-Loire.pdf

Plus grave, les incendies et même une explosion :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/La-voix-du-nord-02-02-2017-incendie-depot-de-pain-Petite-Foret.pdf
http://www.santepublique-editions.fr/objects/Un-compteur-Linky-explose-en-Auvergne-27-decembre-2016.pdf

Personne n'indemnise les dégâts du Linky, puisque la société ENEDIS
n'a pas d'assurance.
http://www.santepublique-editions.fr/objects/extrait-Kbis-EDF-ASSURANCES-13-decembre-2016.pdf

À Montreuil, les effets ont été immédiats : panne de chaudière ! (plus
de chauffage ni d'eau chaude pendant 48 h, au 224-236, boulevard de la
Boissière, dans un immeuble OPHM ; l’explication donnée était que le
Linky avait fait disjoncter la chaudière, mais il a fallu 48h pour
poser le bon diagnostic et l’abonnement va devoir être augmenté… aux
frais de l’OPHM, qui ne manquera pas de le répercuter dans les charges
aux locataires).

Après le Conseil municipal le 1er février, une élue montreuilloise a
témoigné s'être entendue dire par téléphone qu'on allait lui couper
l'électricité si elle refusait le Linky. Pourtant, lors de la réunion
du mardi 20 décembre 2016 à 18h en mairie, en présence de M. Ibrahim
Dufriche, premier adjoint, et de M. Laurent
Abrahams, adjoint, Mme Gladys Staessens (Larose), « une des
responsables du programme Linky au niveau national », selon ses
propres termes, a dit :
« Je ne vais pas vous dire qu’on va vous couper l’électricité parce
que ce n’est pas vrai. Pour ce qui est du prix, on ne peut pas vous
faire payer le compteur Linky.
Le compteur n’est pas facturé à la pose. Si on vous dit que ce sera
payant plus tard, c’est une escroquerie. »

http://www.santepublique-editions.fr/objects/Extrait-reunion-Linky-20-decembre-2016-en-mairie-Gladys-Staessens-escroquerie.pdf

Les délibérations communales de refus du Linky ne sont pas illégales,
et il faut mettre en balance les 15 délibérations suspendues en référé
par des tribunaux administratifs et les plus de 300 délibérations qui
sont encore en vigueur et n’ont pas été attaquées.

Voici la liste complète :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/liste-par-population-communes-refus-linky.pdf

Tandis que ces maires font de la résistance,
Nous rappelons qu'aucune réponse n'a été apportée par la ville aux
questions posées, ni le 20 décembre pendant la réunion, ni depuis la
délivrance de l'acte à notre maire, Monsieur Bessac, le 27 décembre
2016 :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/sommation-d-apporter-les-reponses-aux-questions-posees-lors-de-la-reunion-du-20-decembre-2016.pdf
http://www.santepublique-editions.fr/objects/signification-huissier-patrice-bessac-maire-de-montreuil-cahier-doleances-linky-27-decembre-2016.pdf

Enfin, M. Dufriche avait annoncé le 20 décembre qu'une deuxième
réunion de l'instance de dialogue aurait lieu « avant fin janvier 2017
», or nous n'avons reçu aucune invitation pour cette réunion et ne
savons pas si elle a eu lieu ou non, et si oui, avec quels
participants.

C'est pourquoi nous sommes très heureux que vous organisiez, au sein
de votre Conseil de quartier, un débat contradictoire public.

Toutefois, nous constatons que vous invitez 3 personnes POUR le Linky
(M. Dufriche, M. Lechequer et ENEDIS) et une personne CONTRE (Annie
Lobé). Dans ces conditions, il nous paraît difficile de garantir un
temps de parole égal : moitié Pour, moitié Contre, et non pas
trois-quarts POUR et un-quart CONTRE.

Afin de rétablir un peu d’égalité, nous proposons une intervention de
Paul ADAM, d’ATTAC, conjointement avec Annie Lobé.

Enfin, nous souhaiterions que ce « débat contradictoire » soit
enregistré (enregistrement audio) afin que l'ensemble des
Montreuillois puissent savoir dans quelles conditions se déploie le
Linky à Montreuil.

Bien sincèrement à vous,
Pour le Collectif Stop Linky Montreuil
Annie Lobé


Dimanche 12 Février 2017


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires