Palestine occupée

A Condi : 'La solution à deux Etats, c'est de l'Apartheid'


Dans la même rubrique:
< >

Aujourd'hui, le dimanche 4 novembre, les Palestiniens enverront un message à Condoleezza Rice au sujet de la route 443 dont l'usage est réservé aux Israéliens. La ségrégation dont ont souffert les parents de Condoleezza et qu'ils ont combattue n'est pas morte en Alabama mais elle vit aujourd'hui en Palestine.
La manifestation se déroulera sur le pont de la route 443 près de Beit Ur qui passe au-dessus de la route réservée aux Palestiniens.

Par Apartheid Masked


Dimanche 4 Novembre 2007

Carte de la route 443 en Cisjordanie dont l'accès est réservé seulement aux Israéliens
Carte de la route 443 en Cisjordanie dont l'accès est réservé seulement aux Israéliens
"Nous ne sommes pas autorisés à nous asseoir à l'avant ou à l'arrière des bus, nous ne sommes même pas autorisés à emprunter les routes de notre propre pays" explique Mohammed K. de la Mobilisation Populaire Contre l’Apartheid.

Dans la version de la solution à deux Etats préconisée par Mme Rice dans ses voyages à travers le Moyen-Orient, la route 443 demeurera sous contrôle israélien. Bien que toutes les colonies israéliennes soient illégales en vertu du droit international, l'Administration Bush a promis en 2004 à Israël que sa frontière avec le futur État palestinien serait ajustée afin de permettre à Israël de conserver ses "grands centres de population israélienne déjà existants".

Depuis cette promesse, Israël a augmenté la construction des colonies et l'infrastructure de ce qui représente ces grands centres de population. Selon cette vision, les routes des colons déjà existantes quadrilleront ce qu'on appelle l'Etat palestinien, avec des ponts pour les Israéliens et en dessous des tunnels pour les Palestiniens. Ces routes d'Apartheid morcellent tout éventuel Etat palestinien en enclaves séparées.

Ahmed Darwish, l'un des porte-parole de la Mobilisation Populaire contre l'Apartheid, a déclaré : "La solution à deux États promue par Bush et Mme Rice ne créé pas réellement deux États et ne constitue pas une solution. C'est de l'Apartheid. "

Depuis sept ans maintenant, la route 443 n’est accessible qu’aux Israéliens. Les Palestiniens ne sont pas autorisés à circuler sur cette route, même sur la portion de 9,5 kilomètres qui traverse le territoire de la Cisjordanie Occupée et est construite sur des terres qui ont été confisquées aux Palestiniens.

La politique d'interdiction imposée à la circulation des Palestiniens sur cette route n'est pas un cas isolé. L’accès est interdit ou limité aux véhicules portant des plaques d'immatriculation palestiniennes sur 312 kilomètres des principales routes de Cisjordanie.

Selon OCHA (le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires), sur les 561 obstacles physiques et checkpoints qui limitent la circulation des Palestiniens, seuls 14 séparent les territoires occupés en 1967 d'Israël proprement dit.

Presque tous les obstacles physiques et les checkpoints qui constituent le régime de bouclage se trouvent le long des routes dont l’usage est réservé aux Israéliens. Ces routes, avec le Mur d’Apartheid, morcellent les zones palestiniennes en enclaves isolées. Ce morcellement est à l'origine du déclin économique de la Cisjordanie.

Pour plus d'informations :
Yousef Karaje 02-2488113
ou Ahmed Darwish 0545927352

Source : http://www.apartheidmasked.org/
Traduction : MG pour ISM


Dimanche 4 Novembre 2007

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires