Palestine occupée

A Bilin, les manifestants jettent des chaussures sur les soldats israéliens


Les manifestants ont marché aujourd'hui, après la prière du vendredi, en portant des drapeaux palestiniens et des banderoles appelant à la fin à l'occupation israélienne, à l’arrêt de la construction du Mur et des colonies, à l’arrêt de la confiscation des terres et des attaques de colons, des bouclages et des barrages routiers, et la libération de tous les détenus.
Des militants internationaux et israéliens participaient à la manifestation ainsi que des membres du Front pour la Lutte des Peuples.

Par ISM


Samedi 20 Décembre 2008

A Bilin, les manifestants jettent des chaussures sur les soldats israéliens
Les manifestants portaient des photos du président américain George Bush prises après l’attaque à la chaussure. Ils brandissaient également leurs propres chaussures, une manière symbolique de refuser de l'occupation israélienne.

Aujourd'hui, la marche de protestation s’est dirigée vers le mur en scandant des slogans et des chants afin de tenter de parvenir à la confiscation des terres situées derrière le mur. Les soldats des Forces d’Occupation étaient postés derrière des blocs de béton d’où ils ont tiré du gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes lorsque les manifestants a tenté de parvenir à la porte.

Des dizaines de manifestants ont été victimes de problèmes respiratoires suite à l'inhalation de gaz et huit manifestants ont été touchés par des balles en acier recouvert de caoutchouc : deux journalistes, dont un journaliste israélien dont le nom est Israël, et Issam Arrimawi, un journaliste de Wafa.

Deux autres personnes ont été emmenées à l'hôpital Ashshikh Zaid à Ramallah: Mohammad Abu Rahma et Baseb Abu Rahma, et les autres ont été soignés dans le village. Il s’agit d’Adeed Abu Rahma, Sabri Abu Rahma, Alhaj Jehad, et Mohammed Imran. Les manifestants ont répondu à ces attaques en jetant leurs chaussures sur les soldats.

Il y a deux jours, la Haute Cour israélienne a accepté un recours en justice déposé par les habitants de Bil'in, contre le tracé du mur d'annexion israélien qui confisque de nombreuses terres agricoles du village. Le tribunal a statué que les autorités israéliennes devraient modifier le tracé du mur selon la décision de la haute Cour du 4 Juillet 2007 et que le gouvernement israélien devrait payer une amende de 10000 shekels.

Source : http://www.palsolidarity.org/
Traduction : MG pour ISM

 
 
 


Samedi 20 Décembre 2008


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires