Palestine occupée

70 observateurs étrangers assisteront aux manœuvres israéliennes



Vendredi 29 Mai 2009


Plusieurs dizaines de représentants militaires et politiques se rendront en "Israël", durant ce week-end, pour assister aux manœuvres militaires qui débuteront dimanche.
 
La participation des représentants étrangers a été autorisée par le ministère de la Guerre suite à la multiplication de demandes en ce sens.
 
Au total, 70 représentants viendront des Etats-Unis, de France, du Japon, de la Hongrie, de l'Allemagne, et de l'Uruguay. Le ministère a créé une équipe de coordination chargée de gérer les besoins des observateurs.
 
Ces derniers rencontreront également le vice-ministre de la Guerre, Matan Vilnaï, en fin de visite et analyseront ensemble les techniques israéliennes développées pour gérer plusieurs types de situations d'urgence.
 
Les bureaux gouvernementaux, ainsi que 252 conseils locaux et municipalités ouvriront, à cette occasion, des "salles de crise".
 
Pendant l'exercice de cinq jours, le gouvernement sera également confronté à un certain nombre de situations extrêmes - dont une guerre sur tous les fronts, avec le Liban, la Syrie et Gaza. Mardi, une sirène retentira à travers toute l'entité sioniste et les Israéliens devront se rendre dans des abris.
 
L'exercice de la semaine prochaine sera le troisième du genre depuis la fin de la guerre israélienne contre le Liban en 2006.





"Israël" va organiser à partir de dimanche une manœuvre militaire, d'une ampleur sans précédent, simulant des attaques de missiles, des bombardements aériens massifs et des catastrophes naturelles.
 
Cette manoeuvre, qui s'étend sur cinq jours, doit permettre de tester les capacités de l'entité sioniste à répondre à des tirs de roquettes depuis le Liban et la
bande de Gaza, et de missiles depuis l'Iran ou la Syrie, selon le porte-parole du ministère de la Guerre Shlomo Dror.
  
Le moment fort se déroulera mardi lorsque les sirènes sonneront dans toute l'entité sioniste pour prévenir de l'imminence d'un raid aérien, appelant la population à
descendre dans un temps record, ne pouvant dépasser trois minutes, aux abris.
 
Les tours principales du ministère de la Guerre et de Tsahal qui se trouvent à Tel-Aviv au quartier général de Kirya seront totalement évacuées durant cette manoeuvre.
 
Le personnel militaire sortira de la tour en empruntant les escaliers. Ce sera la première fois que ces bureaux seront évacués.
 
"C'est une part importante de l'exercice", explique un responsable du ministère de la Guerre. "Le Hezbollah, l'Iran et la Syrie possèdent tous des missiles qui peuvent frapper Tel-Aviv et Kirya. Nous devons nous préparer à cette éventualité."
 
Cet exercice, intitulé "Turning point 3", est le troisième exercice de ce type depuis la guerre contre le Liban en été 2006.
 


http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb



Vendredi 29 Mai 2009


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires