Palestine occupée

18ème jour des agressions sionistes à Gaza : 930 martyrs et plus de 4300 blessés

2600 enfants et femmes ont été tués ou blessés



Mardi 13 Janvier 2009

18ème jour des agressions sionistes à Gaza : 930 martyrs et plus de 4300 blessés
Le bilan très agressif de la guerre sioniste sauvage et ouverte a atteint plus de 930 martyrs et plus de 4300 blessés dont la majorité sont des enfants, des femmes et des personnes âgées, malgré les appels internationaux à arrêter immédiatement les bombardements et l'utilisation des armes phosphoriques qui influent rigoureusement sur les victimes et les personnes blessées.
Le directeur général des secours et des urgences à Gaza, Mouawiya Hassanine a déclaré, aujourd'hui mardi 13/1, que le bilan très sanglant des agressions sionistes, sans précédent, contre des civils innocents, a atteint 930 martyrs palestiniens dont 286 enfants, 95 femmes et une majorité de civils, en plus de 4300 autres blessés, dont 375 personnes sont dans un état très critique, en précisant que 1490 enfants et près de 690 femmes ont été blessés.

Il a attiré l'attention du monde entier sur la situation très catastrophique du secteur sanitaire qui témoigne d'un grand manque de médicaments, d'appareils et de besoins nécessaires pour opérer les blessés, en plus des grands risques pour les sauver sur le terrain à cause des opérations israéliennes, alors que plus de 15 ambulances ont été bombardées par l'occupation, et que 13 employés des services de secours et du corps médical ont été ciblés également au cours de ces 18 jours agressifs.

Des institutions internationales se plaignent des crimes de guerre sionistes

18ème jour des agressions sionistes à Gaza : 930 martyrs et plus de 4300 blessés
"L'occupation sioniste continue d'exécuter ses crimes de guerre contre les habitants innocents de Gaza, en utilisant des bombes et obus de phosphore blanc contre les enfants, les femmes et les civils, et que les coupables israéliens de cette guerre sauvage doivent être présentés et jugés devant la cour pénale internationale", ont affirmé hier, lundi 12/1, des responsables intellectuels et des observateurs au monde entier.

Environ 90 organisations internationales, notamment françaises vont déposer, mercredi prochain, une plainte devant la Cour pénale internationale pour juger les coupables israéliens qui ont perpétré des crimes de guerre contre les habitants civils de la Bande de Gaza, ont annoncé lundi des sources à Paris.

De son côté, le président du mouvement contre le racisme et pour l'amitié des peuples (MRAP), Mouloud Aounit, a affirmé lors d'une conférence de presse que des milliers de personnes qui ont manifesté en occident, notamment en France, contre la barbarie de l'offensive israélienne, sont vraiment prêts pour une mobilisation sur la scène du droit et de la justice pour éviter tout dérapage de l'affaire humanitaire et mener en justice les coupables sionistes.

Pour sa part, l'avocat lyonnais qui a élaboré le document, Me Gilles Devers a confirmé qu'une première version de cette plainte, au nom d'une centaine de mandants, sera présentée à partir de mercredi prochain, devant le procureur de la CPI, avec le souhait possible qu'elle soit accomplie par la coopération d'autres organisations et institutions humanitaires à Gaza.

"Le crime de guerre qui est caractérisé par la disproportion de l'attaque israélienne, en causant un grand nombre de victimes civiles, et de pertes des biens civils qui ont été visés", a souligné l'avocat.

En outre, une délégation qui comprend le mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples, ainsi que l'Union juive française pour la paix (UJFP), et Résistance Palestine, s'est dirigée, lundi soir, au champs de l'Elysée pour déposer une requête au président de la République, Nicolas Sarkozy, contre les crimes de guerre continuels perpétrés par l'occupation israélienne contre des civils innocents, notamment les enfants et les femmes, tout en appelant au jugement sévère des criminels sionistes devant le conseil de sécurité international et la cour pénale internationale.


Les néo-nazis sionistes continuent d'exterminer les civils malgré la condamnation internationale

18ème jour des agressions sionistes à Gaza : 930 martyrs et plus de 4300 blessés
En bombardant les maisons et ciblant les habitants innocents

"Les avions, chars, artilleries et navires de guerre des nouveaux nazis sionistes continuent de bombarder les lieux surpeuplés dans la ville de Gaza, notamment les quartiers de Tel Al Hawa, Cheikh Ajline et de Zeitoun, où les résistants palestiniens répliquent en lançant des obus de mortier et des roquettes RPG", a déclaré une source palestinienne au centre palestinien d'information.

De sa part, le directeur des services de secours et des urgences, Mouawiya Hassanine a affirmé que le bilan très sanglant des attaques sionistes a atteint jusqu'à présent, plus de 919 martyrs dont la majorité sont des enfants et des femmes, ainsi que plus de 4300 blessés dont plus de 55% sont des enfants et des femmes.

"Les bombardements des troupes armées sionistes ont tué, la nuit de lundi/mardi, 28 palestiniens dont un médecin et beaucoup d'enfants et de femmes. Plus de 13 employés des services de secours ont été tués au cours de ces 17 jours agressifs, et que plus de 32 autres ont été blessés, alors que 15 ambulances et véhicules ont été ciblés par les bombardements de l'occupation", a souligné Mouawiya.

Des témoins oculaires et des sources palestiniennes bien informées ont confirmé que les avions de guerre sionistes ont bombardé plusieurs maisons palestiniennes dans la région de Rafah, tout en soulignant que l'occupation poursuit ses crimes de guerre contre des civils innocents en obligeant le reste des survivants de fuir leurs maisons, sans trouver d'abris.

Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU adopte une résolution en condamnant l'occupation

18ème jour des agressions sionistes à Gaza : 930 martyrs et plus de 4300 blessés
Les agressions sauvages des nouveaux nazis sionistes n'ont pas cessé d'exterminer les habitants civils innocents, notamment les enfants et les femmes, chose qui aggrave plus la situation humanitaire très tragique dans la Bande de Gaza, où un million et demi de personnes vivent sans électricité, sans eau, alors que les hôpitaux fonctionnent grâce à des générateurs de secours.

Cette situation très désastreuse a poussé le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève a adopté, aujourd'hui lundi 12/1, une résolution qui condamne fortement les attaques criminelles des forces armées sionistes contre Gaza, malgré la décision pour un cessez-le-feu immédiat du conseil international de sécurité.

Le Conseil des droits de l'homme, qui compte 47 états membres a dénoncé et condamné la guerre des forces armées sionistes, en considérant qu'elle s'est traduite par des violations massives des droits de l'Homme.

http://www.palestine-info.cc http://www.palestine-info.cc



Mardi 13 Janvier 2009


Commentaires

1.Posté par chams le 13/01/2009 13:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une agression physique a eu lieu jeudi 8 janvier 2009, en fin d'après-midi, devant le célèbre lycée Janson de Sailly, 106 rue de la Pompe 75116 PARIS

D'après les témoignages,les auteurs de cette agression sont au nombre de 7.
Ils distribuaient au moment des faits des tracts portant un numéro de téléphone, ainsi que l'adresse internet : http://www.ligueded efensejuive. net/


Les victimes, lycéens à Janson de Sailly, sont au nombre de 2, âgées de 15 et 17 ans, toutes deux descendants de migrants nord-africains.

Les dommages corporels connus pour le moment sont les suivants :

- Ouverture de l'arcade sourcilière

- Hématome cloison nasale avec présomption de fracture légère


Une plainte a été déposée par chacune des victimes.

Un jeune ami, venu en aide aux deux agressés a lui aussi reçu un coup de poing.

Le motif invoqué pour cette atteinte physique notoire est constitué par le jet d'un tract par une des deux victimes.

L'un des membres du groupuscule lui a alors demander pourquoi il l'avait jeté.

A la réponse : "Parce que j'en veux pas", l'agression physique a débuté. Les 7 membres s'étant alors rués sur le premier adolescent.

Il est à noter, selon les propos des victimes, qu'un nombre important de tracts étaient déjà sur le sol.


Nous vous proposons, bien cordialement, de relayer l'information, à tous niveaux. Saphirnews a déjà publié un article à ce sujet, il en faut encore d'autres.

http://www.saphirne ws.com/Agression s-a-Paris- des-extremistes- pro-israeliens- en-cause_ a9694.html

2.Posté par ben le 13/01/2009 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam aleïkoum
Une petite action simple :
envoyez des mails, téléphonez ou écrivez aux sionnistes :

www.amb-israel.fr

3, Rue Rabelais
75008 Paris
01 40 76 55 00

Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES

Publicité

Brèves



Commentaires