Tribune libre

1600 Daily : Nouvelles de l’impeachment


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 23 Janvier 2020 - 00:25 Épiphanie, Zénon, janvier 2020 (version PDF)

Jeudi 23 Janvier 2020 - 00:05 Drapeau de la république marocaine



Services de presse de la Maison Blanche
Vendredi 22 Novembre 2019




Nouveau sondage du jour : Plus les gens comprennent, plus ils s'opposent à la destitution.


Si vous avez du mal à suivre le vacarme qui entoure la saga de mise en accusation sans cesse louvoyante des députés démocrates, vous n'êtes pas seul. Ces derniers temps, même eux ont du mal à garder la ligne de leurs histoires.


D’abord, la gauche avait à l’esprit un prétendu ‘quid pro quo’. Quand cet argument a perdu sa cote de popularité, les chefs démocrates ont embringué sur l’accusation ‘extorsion de fonds’. Ensuite ils ont pondu le mot ‘corruption’. Puis, ce matin, la formule ‘quid pro quo’ a été ragaillardie.


Certes, ça donne le tournis. Présentement, au Congrès, les démocrates lancent toutes les accusations qui leurs passent par la tête, croisent les doigts et espèrent que ça finira par réussir. Le truc n’est pas nouveau, c’est en fait leur seule occupation depuis le jour des élections en 2016.


Président Trump : « Je ne veux rien. Je ne veux pas de quid pro quo. »


La journée ne s’avère pas terrible pour les démocrates qui veulent ressusciter l’histoire usée du ‘quid pro quo’, et pour leur presse qui couvre ce qui se trame à la Chambre des députés. Aujourd’hui, en témoignant longuement devant le Congrès, Gordon Sondland, Ambassadeur auprès de l'Union européenne, a dissipé cette accusation mensongère.


Quand Adam Schiff, député démocrate de Californie, a essayé de faire dire à l'ambassadeur Sondland ce qu’il n’avait pas dit, ce dernier a été parfaitement clair : « Monsieur le président Trump, quand je lui ai posé la question ouverte — comme je l'ai déjà dit, « Que voulez-vous de Ukraine ? » —, sa réponse a été : « Je ne veux rien. »


Il importe peu que la gauche essaie d’entortiller les faits, ce témoignage est la seule chose utile à retenir de l’audience bidon d’aujourd’hui. Pourquoi ? D’abord, parce qu’il s’agit d’un fait, pas de la supposition d’un tiers. Ensuite, parce que ce témoignage a été fait sous serment par la seule personne présente à ces audiences qui a parlé directement au président Trump. Les autres témoins peuvent seulement agiter des opinions et des spéculations.


Et juste en passant, le tissu de mensonges soigneusement brodé par le Marais, s’est encore ce coup-ci effiloché.


Le gros problème des démocrates de la Chambre des députés, c’est qu’après des semaines d’audiences, ils n’ont toujours pas de fait concret justifiant auprès des citoyens qui financent cette mascarade, la clôture effective du Congrès. Publié aujourd'hui par la faculté de droit de l'université Marquette, un nouveau sondage montre que les Wisconsinois, par exemple, s'opposent maintenant avec des marges à deux chiffres, à la mise en accusation et à la destitution du président Trump.


Mais les démocrates, de Schiff, le ‘Tsar de l’Impeachment’, au groupe d’extrême gauche de la députée Rashida Tlaib, (démocrate du Michigan), ont déjà promis d’étayer leur accusation contre le président Trump. Aussi, qu’importe ce que disent les faits et les témoignages, le spectacle doit continuer.


Même Nancy Pelosi, la présidente, commence à trouver que ça sent le roussi pour son parti. Dans une lettre désespérée adressée à ses collègues démocrates, elle les encourage à s'en tenir au plan — elle a écrit qu'attendre les élections de l'année prochaine pour laisser la population choisir son président, serait ‘réagir mollement’.





Les démocrates nous ont rabâché maintes fois qu’ils n’ont aucun intérêt à ce que l’audition soit loyale et impartiale. Il est temps de les prendre au sérieux. Heureusement, il est possible que la majorité des Étasuniens l’ont déjà fait.


« À l’audience de destitution, les opinions non pertinentes des critiques de Trump sont fait passer pour des faits. »


À lire absolument : Déclaration complète de la secrétaire de presse, Stephanie Grisham.



1600 Daily, 20 novembre 2019

Adaptation française Petrus Lombard






Jeudi 21 Novembre 2019


Nouveau commentaire :

ALTER INFO | MONDE | PRESSE ET MEDIAS | Flagrant délit media-mensonges | ANALYSES | Tribune libre | Conspiration | FRANCE | Lobbying et conséquences | AGENCE DE PRESSE | Conspiration-Attentats-Terrorismes | Billet d'humeur | Communiqué | LES GRANDS DOSSIERS


Publicité

Brèves



Commentaires