Actualité nationale

13-Novembre : les étranges mensonges de François Hollande



Panamza.com
Jeudi 14 Novembre 2019
















INFO PANAMZA. À l'occasion de la commémoration des attentats du 13 novembre 2015, l'ex-Président Hollande a formulé deux contre-vérités troublantes. La preuve en vidéo.

Troubles de la mémoire ou volonté de dissimuler des faits potentiellement embarrassants ?

Ce mercredi matin, François Hollande était l'invité de Jean-Jacques Bourdin.

Interrogé sur ses souvenirs de la soirée du 13 novembre, voici ce que raconta (à 0'50) l'ancien Président au sujet de son moment de basculement :



"Et puis une deuxième explosion…Là, je commence à avoir plus qu'un doute…presque une certitude.

La policière qui est chargée de la sécurité m'informe qu'il y a déjà un mort donc je dois prendre une décision"

Dans un entretien paru hier sur le site du Point, Hollande a tenu des propos similaires :


"On se souvient de l'image de cette policière" ?

L'interviewer Jérôme Cordelier, rédacteur en chef du Point (un journal dirigé par un membre du Bilderberg), partage-t-il la même amnésie que François Hollande?

Ou ce mensonge a-t-il été concerté durant l'entretien?

La vérité : ce n'est pas une femme mais un homme, en l'occurrence un officier de sécurité, dont "on se souvient" : il fut celui qui s'est penché (à deux reprises) à son oreille avec ces mots "Monsieur le président, le Quick a sauté".

Le 16 novembre 2015, le chroniqueur Maxime Switek rapporta la scène dans l'émission C à vous (à 0'48) :



Pourquoi avoir évacué, 4 ans plus tard, cet officier de sécurité du récit officiel pour le remplacer par une policière?

Mystère.

Et l'énigme perdure à propos d'un autre mensonge, encore plus grossier, de la part de l'ancien chef d'État : dans l'entretien complaisant du Point, Hollande prétend que Manuel Valls aurait "entendu les tirs de chez lui".




Valls n'a jamais déclaré ceci quand l'émission Le petit journal de Canal+ l'interrogea sur son expérience ce soir-là (Valls affirma avoir été alerté par Cazeneuve et une "connaissance" du quartier qui s'avère être le journaliste islamophobe Gérard Davet).

Mieux encore.

Contrairement à ce que suggère Hollande, Valls ne PEUT PAS avoir entendu les tirs "de chez lui" : il habitait dans l'appartement de son ex-épouse Anne Gravoin, situé au début de la rue Keller, à 600 mètres de la fusillade la plus proche (à La Belle Équipe).


Pour en savoir plus sur le 13-Novembre et le rôle trouble du tandem Valls/Cazeneuve, consultez la dernière enquête de Panamza.

https://www.panamza.com/091019-valls-13novembre/

SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA !
https://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/

https://www.panamza.com/131119-13novembre-mensonges-hollande/


Mercredi 13 Novembre 2019


Nouveau commentaire :

Actualité nationale | EUROPE | FRANCE | Proche et Moyen-Orient | Palestine occupée | RELIGIONS ET CROYANCES


Publicité

Brèves



Commentaires