Conflits et guerres actuelles

11 Septembre 2001 : Scénario d'attaque (Operation Pyramid)


Parmis les scénarios d'attaque de ce 11 Septembre 2001 la these de Jim Hoffman


Arthur_5150@yahoo.com
Vendredi 2 Septembre 2005

Operation Pyramid

Operation Pyramid

Scénario d'attaque

Elle est decrite par Jim Hoffman qui a démontré la démolition des tours.
Cette théorie contraste avec l'Operation Pearl qui necessite beaucoup plus de gens, elle demontre que cela est
possible de façon beaucoup plus simple.

Elle consiste en 4 operations plus petites :
- La defense aerienne reste au sol.
- La prise de controle (take over), le pilotage, et le crash des 4 avions.
- L'assaut sur le Pentagon.
- La démolition des tours.

- La non reponse militaire

Ce clouage au sol a commencé des mois avant le 11 Septembre de façon à changer les procedures en cas de prise d'otage.
Le 1er juin 2001 un ordre du haut commandement de l'armé est donné à la FAA de donner toutes les indications concernant
les prise d'otage à Donald Rumsfeld pour aprobation dans l'action à mener.
De Juin au 11 septembre le bureau de Rumsfled reçoit toutes les demandes de la FAA concernant les procedure aériennes,
et cette nouvelle procedure n'est pas questionné.
Les conspirateurs ont exploité les exercices militaires ayant lieu ce 11 Septembre comme couverture pour l'operation.
L'US Air force et la garde nationale ont donc considéré les déviations des avions de lignes comme faisant partie de ces exercices.
Les tours ont été heurtées tôt le matin de façon à ce que si l'attaque sur le
Pentagon ne marchait pas pour une raison ou une autre , les dégats seront déjà fait à New York et donne donc un bon
pretexte pour faire la guerre.

- Les vols.

Les 2 vols de New York partent normalement comme dans la version officielle.
Dans les 2 cas les ordinateurs de controle des avions sont supplés par un
centre de commandement à distance qui met en marche le system anti-prise d'otage, qui décactive les transpondeurs,
le controle de la cabine et depressurise la cabine créant une perte de connaissance des passagers.
Le vol 93 est abattu en Pensylvanie, lui aussi precedement sous controle à distance, le pilote de l'intercepteur a reçu l'ordre de se taire.
Le vol 77 est aussi controlé à distance et fait route vers Washington pour attaquer le pentagon.

- Le Pentagon

L'attaques surprise du vol 77 vers le Pentagone après un piqué en spirale spectaculaire a aidé à semer le mythe que c'était
un avion militaire tel qu'un Global Hawk.
Une seconde avant l'impact sur le Pentagon, l'avion est detruit par un laser infrarouge très puissant, une arme secrete,
developpé afin de defendre le Pentagon d'attaques aériennes.
Cette arme essentiellement transforme l'avion en debris à mi-air.
Pendant ce temps la un missile frappe l'entrée principale du batiment.
L'explosion de l'avion fait que les ailes et l'aileron arrière sont pulvérisé avant que le bulbe ne penetre dans le batiment.
Cela étant avec la confiscation des vidéos alimente le fait qu'il n'y avait pas
d'avion contre le Pentagon, une allégation nourrie par les conspirateurs qui ont diffusé une vidéo truquée prise d'une caméra
de surveillance début 2002.

- La déstruction dans Manhattan

La destruction des twins towers et du wtc7 a été accompli par des détonations de nombreux explosifs placés au
niveau des ascenseurs tout le long du building.
Les charges dans les tours sont arrangées et leurs détonations sont chronométrées afin de combiner pour produire les vagues
initiales de souffle dans les sections murales de périmètre d'éclats de la géométrie et de force au même niveau que les charges,
tout en se mélangeant et détonant dehors et au-dessous de la zone de la destruction au bruit comme un hurlement continu
selon les observateurs dans la rue.

Personnel requis

En exploitant la structure hiérarchique de commandement militaire, un petit groupe de conspirateurs peut exécuter l'attaque complexe.
Le groupe se compose des fonctionnaires du haut rang du Pentagone, des fonctionnaires supérieurs dans le gouvernement de
New York City, et des petites équipes de techniciens. Les techniciens accèdent aux systèmes par des autorisations passées
vers le bas des fonctionnaires du haut rang.

- La non réaction militaire

La structure militaire de commandement est employée pour réaliser ce clouage au sol en changeant des procédures pour
exiger que toutes les demandes d'interception soient approuvées par le secrétaire de la défense, et en conduisant des jeux
de guerre à assurer que, même si les commandants dans le domaine désobéissent des ordres afin de répondre à l'urgence,
ils seront bloqués par le déploiement des ressources loin du nord-est, et confusion provoquée par l'avion simulé et vrai utilisé
dans les exercices.

- Les vols

Le changement et le controle à distance des avions de ligne à réaction utilisent l'équipement standard du Boeing 757 et l'avion
767, et sont exécutés par des ordinateurs à un centre secret de commande. Puisque les cibles sont statiques, la présente
partie entière de l'opération est préprogrammée, n'exigeant aucune intervention humaine le jour de l'attaque.

- Le Pentagone

L'attaque du Pentagone est machiné en accédant simplement à et en programmant les systèmes défensifs alrealy en place
au Pentagone. La majeure partie de s'ensuivre cover-up est effectuée par le personnel pas sciemment impliqué la conspiration,
mais en agissant simplement de protéger leurs supérieurs.

- La destruction à Manhattan

Le déploiement des charges explosives dans les trois gratte-ciel du centre commercial est effectuée par une équipe
de juste trois techniciens travaillant pendant environ quatre semaines. Les charges d'explosif, déguisés pour ressembler
aux montages d'éclairage, sont placés sur les sorties des voitures d'ascenseur et installés par une équpen de technicien
sur l'extérieur de l'ascenseur. Il n'y a aucun appareil-photo de sécurité à l'intérieur des axes pour photographier cette opération.
Un contrôleur est placé sur chaque plancher pour signaler les douzaines de charges sur ce plancher par l'intermédiaire des liens
par radio de court-distance.
Après l'attaque, le maire Rudolph Giuliani s'assure, par son controle des forces de police et ses contrats avec la ville , que ground
zéro est isolé et que l'évidence est détruite.

- Le personnel total

Les conspirateurs se compose de deux équipes, d'une équipe de six hommes à Manhattan et d'une équipe de six homme au Pentagone.

Manhattan :

* Maire de New York City
* deux députés supérieurs
* trois ingénieurs

Le Pentagone :

* Secrétaire de la défense
* deux aides supérieurs
* trois techniciens de guerre électronique

http://911research.wtc7.net/sept11/analysis/pyramid.html


Vendredi 2 Septembre 2005


Nouveau commentaire :

VIDEOS | Politique Nationale/Internationale | Propagande médiatique, politique, idéologique | Société | Histoire et repères | Conflits et guerres actuelles | Néolibéralisme et conséquences

Publicité

Brèves



Commentaires